Mon expérience de la ‘Omrah en 2011

Lundi 24/10/2011

J’ai accompli une ‘Omrah il y a environ deux semaines.

Al Hamdo lillah, Al Hamdo lillah, mon voyage était extraordinaire, spirituellement rafraîchissant et j’en suis ressorti plus humble- Puisse Allah, Exalté soit-Il, accepter cette ‘Omrah de ma part. Je vis en Arabie Saoudite même, et je n’ai pas besoin de visa spécial pour effectuer la ‘Omrah et pour visiter la Mecque et Médine. Cependant, cela m’a pris 18 heures, par voie routière, depuis chez moi, pour parvenir à ces deux villes. C’est donc un long voyage. Je suis parti pendant 10 jours environ, et j’ai effectué une prière du vendredi à Médine et une à la Mecque.
Á chaque fois que vous visitez les lieux saint, le voyage est différent, d’une manière ou d’une autre, du précédent- les expériences et les leçons que vous apprenez sont différentes… On se rend compte combien on est peu de chose, et combien on est insignifiant au milieu de la multitude d’esclaves pieux d’Allah, Exalté soit-Il- cela a un effet puissant sur nous.
Visiter les lieux saints où l’Islam a vu le jour vous pousse à analyser le passé et à apprécier les sacrifices que le Messager () et ses nobles Compagnons, qu'Allah soit satisfait d’eux, ont faits à un niveau totalement différent.
J’ai tout d’abord visité Al-Madinah Al-Monawwarah (Médine). C’est une ville véritablement belle et paisible. Sobhanallah, vous pouvez ressentir une telle lumière, bénédiction et quiétude dans cette belle ville… votre cœur se sent complètement apaisé… à chaque moment, vous êtes ébahi par la pensée que vous êtes dans la même ville que le Prophète de l’Islam (Salla Allahou 'Alaihi wa Sallam) … c’est là où il () a choisi d’émigrer, d’établir sa Sunnah, de proclamer la religion même de l’Islam et de la défendre.
Al-Masjid An-Nabawy (La Mosquée du Prophète) est sûrement la meilleure mosquée dans le monde entier… ? J’aime vraiment énormément observer le magnifique dôme vert de la mosquée… Il est comme l’ascension d’un croyant… Cela vous fait trembler de savoir que sous ce dôme est enterré le plus noble de tous les hommes et qu’Allah, Exalté soit-Il, n’aurait pas créé les cieux et la terre si cela n’avait pas été pour lui. Vous faites l’expérience d’un sentiment puissant d’appartenance… Cela vous amène à vous demander comment cela était à l’époque de notre Prophète () et de ses illustres Compagnons, qu'Allah soit satisfait d’eux. Vous vous sentez grandement reconnaissant et privilégié d’avoir l’occasion d’être là-bas, de vous tenir debout et de demander personnellement à Allah de faire l’éloge de notre Prophète () et de lui accorder le salut. Et en même temps, vous vous sentez extrêmement honteux de la manière si lointaine dont vous avez jusqu’alors pratiqué sa Sunnah et suivi ses préceptes ().
Pendant que j’étais à Médine, j’ai visité la mosquée de Qobbah un Samedi… car cela est conforme à la Sunnah et parce que le fait d’y effectuer deux Rak’ahs vous permet d’obtenir la même récompense que l’accomplissement d’une ‘Omrah… Puisse Allah, Exalté soit-Il, accepter cela de notre part.
Puisse Allah, Exalté soit-Il, fasse que moi ainsi que tous les Musulmans aimions Son Messager préféré () avec ferveur, sincérité et fidélité, qu’Il nous compte parmi ses adeptes, et nous accorde sa compagnie et son intercession au Jour de la Résurrection.
Dans la mosquée Dhul Holaifah, nous avons mis nos habits de l’Ihraam et avons émis notre intention d’accomplir la ‘Omrah… le sentiment de quitter Médine est extrêmement triste et douloureux… c’est tout simplement indescriptible… C’est comme si vous alliez laisser votre cœur derrière vous à Médine. En regardant par la fenêtre de la voiture et en fixant l’éblouissant sable du désert et les monts noirs tachetés, on se demande comment cela était à l’époque du Prophète (). Nous traversons le désert dans des voitures climatisées, mais les Arabes de jadis traversaient le désert à dos de chameaux dans la chaleur montante de l’Arabie.
Apercevoir la glorieuse Ka’ba pour la première fois est un moment inoubliable. Le premier regard jeté sur la Ka’ba, noire et s’élevant au dessus de la marée des pèlerins circulant tous ensemble dans le sens contraire des aiguilles d’une montre, vous laisse abasourdi. Vous devenez pris dans une extase d’amour et de dévotion. Voir les pèlerins de partout dans le monde porter les vêtements de l’Ihraam est beau à voir… une égalité de foi partagée entre le riche et le pauvre, entre le gouverneur et le gouverné, le maître et le serviteur, tous réunis pour accomplir le Tawaaf. Il y a un lien qui ramène l’homme au tout début… la Pierre Noire et l’âme de l’homme.
En effectuant le Sa’y, vous vous rappelez de l’histoire émouvante du Prophète Abraham () et de sa famille, lorsqu’il quitta Hadjar sa bien-aimée et son bébé, le Prophète Ismaël () et les laissa seuls dans le désert aride. Satisfaite par le fait que c’était la volonté d’Allah, Exalté soit-Il, avec courage et complète soumission, mais étant toujours une mère, Hadjar, la très affectueuse, courait vers le sommet de Safa et ensuite descendait vers celui de Marwa, essoufflée, et cherchant sans cesse de l’eau. En signe de reconnaissance de la détresse d’une mère et de sa volonté de se soumettre,      Allah, Exalté soit-Il, a ordonné aux Musulmans de reproduire cet immense amour en appelant le rassemblement de pèlerins à effectuer le trottinement entre As-Safa et Al-Marwa et d’offrir les louanges au niveau du puits de ZamZam. Sobhan’Allah.
Après avoir terminé la ‘Omrah et enlevé mon habit d’Ihraam, et quand j’ai mis le Niqaab, j’ai vu la Ka’ba encore une fois- de manière claire pour la première fois- ce fut comme si j’avais été frappée par la foudre. Je fus tellement impressionnée et émerveillée que je ne pouvais pas empêcher mes larmes de couler le long de mes joues. C’était le lieu auquel j’aspirais et que j’avais envie de visiter depuis des mois et des mois. Je perdis la parole pendant quelques minutes.
Cela vous rend modeste de savoir que ce lieu a été visité par tous les Prophètes (Alaihim Assalam). Dans le Haram, chaque pèlerin a une expression sur le visage tellement calme et sereine… vous vous détachez complètement de la vie d’ici bas, oubliez vos soucis et responsabilités. La tranquillité des lieux bénis ne fait que s’infiltrer tout bonnement dans votre âme. Sobhan’Allah.
J’étais, en quelque sorte dépassée par la foule… Ma ch’Allah, tant d’esclaves d’Allah pieux et dévoués- honnêtement, je n’avais jamais vu tant de gens venir accomplir la ‘Omrah pendant cette période de l’année- les lieux étaient aussi bondés qu’ils le sont généralement pendant le mois de Ramadan. Et le nombre semblait augmenter à chaque journée qui passait. Quand j’ai atteint Médine, j’ai pensé qu’elle était extrêmement bondée, mais quand je suis arrivée à la Mecque, j’ai senti qu’elle accueillait le double de pèlerins que Médine recevait. En général, il faut environ 20 minutes pour accomplir le Tawaf (7 tours), mais pendant cette période, cela nous a pris à peu près 30 minutes pour accomplir un seul tour… et quand la foule arriva à son comble, cela prit jusqu’à 45 minutes.
Ma cousine qui vivait sur place me disait qu’avant que le système des visas pour la ‘Omrah ne fût instauré, le Haram était tellement vide qu’il n’y avait qu’une rangée dans la section des femmes pendant la prière. Ils pouvaient accomplir les sept tours autour de la Ka’ba en 5 minutes- non pas à un rythme effréné, mais à un rythme très normal. Ils pouvaient facilement embrasser la pierre noire à chaque tour s’ils le désiraient. A Médine, ils pouvaient très facilement trouver une place dans Riad Al-Djannah. Les espaces de Ashab As Soffa et la devanture de la Rawda Bénie, qui sont des aires fermées aux femmes de nos jours, étaient ouverts à l’époque où le système des visas pour la ‘Omrah n’était pas en vigueur. J’étais tellement jalouse et tentée lol. En vivant en Arabie Saoudite, vous pouvez visiter les villes saintes même quand les visas de la ‘Omrah ne sont pas délivrés. J’espère vraiment et je prie pour que je puisse visiter les Harams pendant ces moments-là, Inch’Allah.
J’étais tellement triste pendant la nuit qui précéda le jour de mon départ. Je ne voulais pas partir. De retour à la maison, je n’arrête pas de penser que je suis toujours à la Mecque et à Médine, que tantôt je pourrai aller saluer le Prophète () que tantôt j’effectuerai le Tawaaf, etc. J’ai tellement envie d’y retourner encore une fois. Vraiment, la Mecque et Médine sont deux villes qui ne cessent de vous rappeler à elles.
Puisse Allah, Exalté soit-Il, donner à chaque croyant l’occasion de visiter les deux Harams encore et encore.

Glossaire du Hadj

Mecque (la), Makka (Makkah) : Ville de la péninsule arabique (Arabie Saoudite), centre religieux de l'Islam. Le Prophète Mohammed... Plus

© 2018, IslamWeb, Tous droits réservés.