La sécurité sanitaire: alimentation saine pendant le pèlerinage par Ridhâ al-‘Asîf

Mardi 26/08/2014

Une bonne nutrition est celle qui procure au pèlerin l'énergie nécessaire pour effectuer les différents rites à savoir, entre autre, le Tawâf, le Sa'î et le jet des pierres contre les Jamarât. Elle lui permet aussi d'éviter les maladies qui peuvent l'empêcher d'accomplir et d'achever ces rites.

En conséquence, le pèlerin doit avoir une alimentation saine et bien appropriée. Pour cela on va citer un certain nombre de points à prendre en considération dans ce cadre :

La nourriture saine au cours du pèlerinage

Pour que la nourriture du pèlerin soit saine, elle doit être variée et suffisamment riche pour pourvoir à ses besoins en calories, en protéines, en lipides, en glucides, en vitamines, en minéraux et en liquides.

Pour que sa nourriture soit saine le pèlerin doit suivre certaines directives dans ce domaine. Parmi celles-ci il y a :

• La consommation des fruits et des légumes frais après les avoir soigneusement lavés car ils constituent une bonne source de vitamines et de sels minéraux, de fibres alimentaires et d'énergie.

• La consommation, autant que possible, du pain brun.

• La consommation des dattes avec des produits laitiers (lait, yogourt).

• La consommation continue des liquides (eau, jus de fruits) afin de compenser ceux perdus par le corps.

• L'abstention de la consommation, en grande quantité, de l'eau gazeuse.

La sécurité des aliments pendant le pèlerinage

Afin d'éviter un grand nombre de maladies et pour que ton régime soit sain, tu dois appliquer les règles suivantes :

• Laver les fruits et les légumes avant de les consommer.

• S'assurer que la viande est toujours intacte, d'autant plus qu'en temps chaud elle se gâte rapidement. Une viande intacte se distingue par sa couleur rouge vive, son odeur normale, sa consistance et son élasticité. La viande altérée est violette, d’odeur fétide, douce et facile à couper par les doigts.

• Boire du lait pasteurisé et bien bouilli. Il est préférable d'acheter de petites boites et de ne pas les garder après leur ouverture.

• Eviter de trop manger pour ne pas avoir des troubles digestifs et des nausées.

• Eviter de manger les salades préparées à l'avance avec la mayonnaise, les œufs, le poulet ou le thon car ils sont plus exposés à la pollution ou à l'altération.

• Ne pas manger n'importe quelle nourriture inconnue même s'il s'agit de fruits, car les aliments consommés pour la première fois peuvent provoquer des troubles digestifs ou d'autres problèmes de santé.

• Vérifier la date de la validité des boissons (les jus et les produits laitiers) ainsi que la nourriture en conserve.

• Evitez, autant se faire que peut, de manger dans les restaurants et en particulier les lieux de vente exposés du shawarma.

Herbes utiles pour le pèlerin

Il y a des substances et des aliments qui, en raison de leur utilité pour la santé, sont recommandés pour chaque pèlerin. De même, il y a des herbes qui servent à atténuer certains problèmes de santé, comme par exemple :

• Le cumin et la menthe : ils ont tous les deux des vertus en matière de soulagement de la douleur de la colique. Aussi, quand on les fait bouillir, ils aident à se débarrasser des coliques et des gaz.

• L’hibiscus : il (le sirop d'hibiscus) contribue à la baisse de la pression artérielle élevée.

• La camomille : elle est utile pour éliminer l'anxiété, l'insomnie et l'irritation de l'estomac résultant de la tension nerveuse.

• L'anis : il est particulièrement recommandé pour les femmes dans la mesure où il contribue au maintien de l'équilibre de leurs hormones.

• Les lobes de girofle : ils aident à soulager la douleur dentaire.

• Le gingembre : il aide à soulager la douleur des maux de tête causés par le stress. Le mélange de gingembre avec de la camomille et la fleur de tilleul donne un effet bien fort et bien efficace pour éliminer les maux de tête.

• Le miel des abeilles : le miel fait partie des nourritures les plus utiles pour renforcer l'immunité du pèlerin en général. Il est particulièrement efficace pour celui qui souffre du rhume, des maux de la gorge et des amygdales.

• Les produits vinaigrés : tels les olives et le citron : leur consommation permet de compenser les sels perdus par l'organisme à la suite d'un grand effort accompagné de sueur. Ils sont aussi utiles pour élever naturellement la pression pour ceux qui souffrent d'une baisse soudaine de la pression artérielle.

Clinique de nutrition pendant le pèlerinage

La nutrition pourrait contribuer au traitement de beaucoup de maladies et à la réduction de leurs complications. Parmi ces maladies il y a :

Le diabète

Les diabétiques doivent prendre en compte :

• L'heure des principaux repas et des repas légers afin d'éviter l'hypoglycémie ou l'hyperglycémie.

• La nécessité de choisir les bons aliments et d'éviter, autant que possible, les aliments simples riches en sucres tels les bonbons.

• La nécessité de porter avec soi un morceau de sucre pour le consommer quand on sent les symptômes de l'hypoglycémie.

• La nécessité de prêter attention aux médicaments et de les prendre en temps opportun et d'éviter toute négligence dans ce cas.

• La nécessité de porter la "carte du diabétique" en prévision de tout cas d'urgence.

La sécurité sanitaire

L'hypertension artérielle et les maladies cardiaques :

• Réduire le sel de la nourriture et éviter autant que possible tous les aliments salés tels que les olives, les cornichons, les biscuits salés, le ketchup.

• Réduire la consommation des aliments gras et éviter, autant que possible, tous les aliments riches en matières grasses tels que la mayonnaise, les plats de frites, les viandes grasses, les noix, etc.

• Manger des produits laitiers faibles en graisse et en sel.

• Manger les œufs trois fois par semaine.

Les ulcères

• Les patients souffrant d'ulcères ne doivent pas consommer les aliments préparés à l'avance en particulier ceux qui contiennent de l'oignon et de l'ail, parce qu'ils irritent la membrane gastro-intestinale.

• Réduire la consommation des légumineuses à épluchures tels que les haricots.

• Tenir à ne pas remplir l’estomac. Il est préférable de boire du yogourt, du lait ainsi que la soupe (soupe de légumes), en particulier les courgettes et les carottes.

Malades du foie

• Les aliments varient en fonction de la maladie. Ainsi il y a l'inflammation des reins, l'insuffisance rénale et les calculs rénaux.

• Le patient doit respecter le régime que lui prescrit le nutritionniste.

• En général, on doit, dans un tel cas, réduire la quantité de sel et de protéines.

• Eviter les fruits et les légumes riches en potassium telles que les oranges, les bananes, les citrouilles, les pommes de terre, les tomates.

L'obésité

• Le pèlerinage constitue une occasion pour perdre du poids.

• Ne pas trop manger, même si le repas est particulièrement délicieux et copieux.

• Eviter, autant que possible, les desserts sucrés : gâteaux, baklava, kunafah et autres.

• Ne pas manger entre les repas.

• Prendre votre repas selon le régime que vous suiviez avant de vous rendre au pèlerinage.

• Faire davantage d'activités à base de mouvement.

Fonction de la cuisine de campagne

Comme les campagnes de pèlerinage se distinguent ces jours-ci par des caractéristiques remarquables en termes de préparation pour les programmes spirituels et culturels, elles ne doivent pas non plus négliger cet aspect. Je rappelle ici quelques points importants :

1. Prendre en compte les maladies mentionnées ci-dessus. En conséquence, le personnel chargé de la cuisine doit consacrer une section spéciale qui portera le nom d'"alimentation spéciale", ou de "régime spécial".

2. Les repas servis doivent être de teneur faible en sel et en graisse.

3. Servir des boissons à faible teneur en matières grasses ainsi que le lait, les produits laitiers et les jus non sucrés.

4. Fournir du pain brun ainsi que des cornflakes.

5. Présenter de la salade verte (pour le déjeuner et le dîner).

6. Diversifier les fruits présentés.

En guise de conclusion, nous disons à chaque pèlerin ceci : ton alimentation compte beaucoup, ne la néglige donc pas. Choisis-la avec soin, en pensant à ta santé. Nous implorons le Tout-Puissant d'accepter tes bonnes œuvres.

En résumé cet article met l’accent sur les conseils suivants :

• Prendre des repas diversifiés, propres et suffisamment riche pour satisfaire aux besoins du corps.

• Connaître les herbes bénéfiques pour la santé.

• Traiter correctement certaines maladies chroniques par la nutrition.







Glossaire du Hadj

Mecque (la), Makka (Makkah) : Ville de la péninsule arabique (Arabie Saoudite), centre religieux de l'Islam. Le Prophète Mohammed... Plus

© 2018, IslamWeb, Tous droits réservés.