Islamweb
       Le 1er Ramadan -         La révélation des Feuilles d’Ibrahim -‘Alaihi Sallam. Il est mentionné dans un hadith rapporté par Al-Bayhaqi et Ibn Abi Chayba que  "Les feuilles d’Abraham - ‘Alaihi Sallam - ont été révélés la première nuit de Ramadan. La Thora a été révélée six jours après le début de Ramadan. L’Evangile a été révélé treize jours après le début de Ramadân. Enfin, la révélation du Coran a débuté dans les dix derniers jours de Ramadan."     -         L’entrée de l’armée musulmane sous le commandement de ‘Amr ibn ‘Al-‘Ass  -Radhiya Allahou ‘Anhou- en Egypte en l’an 20 après l’Hégire.         -         Le Siège de Bablyoun par l’armée commandée par ‘Amr ibn ‘Al-‘Ass  -Radhiya Allahou ‘Anhou-  après avoir vaincu sur son chemin les troupes romaines en l’an 20 après l’Hégire.     -         Le commencement de la conquête de l’Andalousie : les troupes musulmanes commandées par Tarif Ibn Malik se sont regroupées sur la rive Sud le 1ier jour de Ramadan de l’an 91 après l’Hégire.         -           L’arrivée des occidentaux à Al-Mansoura après qu’ils aient conquis Dimyat en l'an 647 après l’Hégire.     -         Mort d’Ibn Sina (célèbre médecin et philosophe musulman) en l'an 428 après l’Hégire.         -         Construction de la mosquée Al-Qarawiyin à Fès au Maroc en l'an 245 après l’Hégire.   - L'armée sioniste choisit ce jour du mois béni de Ramadan pour mener une incursion sanglante contre les populations civiles à Gasa. Incursion qui a fait du côté palestinien 110 morts et plus de 400 blaissés dont la grande majorité est constituée de femmes et d'enfants. Cet evennement dramatique  eut lieu en l'an 1425 après l'Hégire                    
Mardi, Septembre 18, 2018
Muharram 8, 1440
Le corps humain est envahi par de nombreuses substances nocives et toxiques qui s’accumulent dans ses tissus. La majorité de ces substances se trouve dans la nourriture, surtout de nos jours où la prospérité dans mai...

More

Louange à Allah, Seigneur de l’Univers ! Qu’Il accorde Son salut et Sa bénédiction à notre Prophète Muhammad, à sa famille et à ses compagnons élus. Nous vous proposons, chers lec...

More

Hier, j’ai enterré mon ami alors qu’il espérait jeûner le mois de Ramadan avec nous. Il était en bonne santé et se portait bien… Il attendait une nouvelle journée… il attendait l&...

More

Louange à Allah, Seigneur de l’univers. Que le salut et la bénédiction d’Allah soient sur Son noble Prophète, ainsi que sur sa famille et ses Compagnons. Les textes du Livre et de la Sunna encouragent le musul...

More

Quels heureux moments que ceux où l’on voit les groupes de musulmans et de musulmanes se rendre dans les mosquées pour accomplir la prière de tarâwîh ou la prière nocturne pendant le mois sacré de ...

More

Other Categories

Islamweb Radiodiffusion

Rejoignez nous pour suivre ses événements spirituels minute par minute..
Stations de diffusion

Bref aperçu
du jeûne de Ramadan

La définition de la médisance et son verdict

Mercredi 19/08/2009 Imprimez

Le Prophète, Salla Allahou Alaihi wa Sallam, a dit : "Cinq actions rompent le jeûne : le mensonge, la médisance, la calomnie, le parjure et la concupiscence".

Il a dit aussi : "Il se peut qu’un homme ne récolte de son jeûne que la faim et la soif ".

Un jour, le Prophète, Salla Allahou Alaihi wa Sallam, entendit deux femmes qui jeûnaient médire sur une autre. Il dit : "Ces deux femmes s’abstiennent de ce qu’Allah, Exalté soit-Il, leur ordonne de faire, et font ce qu’Allah leur défend de faire."

Après la mention de ces trois Hadiths dont les deux derniers sont authentiques voyons à présent ce que c’est la médisance et quel est son verdict

La médisance consiste à évoquer le défaut de son frère en Islam pendant son absence, d’une manière qui lui déplairait s’il en était informé, et ce sans aucune nécessité.

Par «le défaut de son frère», j’entends exclure les propos élogieux.

Par « frère en Islam» j’entends exclure l’infidèle, car le médire n’est pas une médisance.

Par «pendant son absence» j’entends exclure le fait de parler d’une personne présente. Cela ne constitue pas une médisance selon le plus juste des avis des Oulémas.

Par «qui lui déplairait s’il en était informé» j’entends exclure tout propos qui lui plairait.

Par «sans aucune nécessité» j’entends exclure les propos nécessaires compte tenu d’un intérêt légal. C’est, par exemple, comme un avertissement lancé à propos d’un innovateur pour que l’on évite de tomber dans son innovation. Encore que, même dans ce cas, il faille se conformer à deux exigences :

La première : est la sincérité à l’égard d’Allah le Très-Haut et la volonté de Lui complaire (exclusivement).

La deuxième : est de limiter les propos au défaut bien précis et éviter de le dépasser inutilement.

Les Oulémas sont unanimes que la médisance est prohibée en l’absence d’un intérêt justifiant sa perpétration. La plupart d’entre eux affirment résolument que la médisance relève des péchés majeurs. Elle comporte différents degrés dont certains sont plus graves que d’autres. Médire un savant musulman  n’est pas comme médire un ignorant.

A propos de la médisance Allah le Très-Haut dit : {Ne médisez pas les uns des autres. L’un de vous aimerait- il manger la chair de son frère mort? (Non!) vous en aurez horreur. Et craignez Allah. Car Allah est Grand Accueillant au repentir, Très Miséricordieux} [Coran 49/12].

Selon Muslim, Al-Alaa ibn Abderrrahmane a rapporté d’après son père d’après Abou Houreira, qu’Allah soit satisfait de lui, que le Prophète, Salla Allahou Alaihi wa Sallam, a dit : « Savez-vous ce qu’est la médisance ?» Ses Compagnons lui répondirent : « Allah et son Messager le savent mieux. »  Il a, Salla Allah Alaihi wa Sallam, dit : « C’est dire de ton frère ce qui ne lui plaît pas. » Ils ont dit : «Et si ce que je dis de lui était vrai ? » Il, Salla Allah Alaihi wa Sallam, a répondu : « S’il est comme vous dites, vous avez commis une médisance à son égard. S’il n’est pas comme vous dites, vous l’avez calomnié. »

Abou Dawoud a rapporté par la voie de Nawfal ibn Massahiq d’après Said Ibn Zaid que le Prophète, Salla Allahou wa Sallam, a dit : « Une des pires formes de l’usure consiste à violer injustement l’honneur du musulman. »

Le Prophète, Salla Allahou Alaihi wa Sallam, a dit : « Certes, votre sang, vos biens et votre honneur sont aussi sacrés que ce jour, ce mois et cette contrée. Que le présent en informe l’absent. Car le premier peut parfois transmettre un enseignement à un absent plus apte que lui à le comprendre». Ce Hadith est rapporté par Abou Bakra et figure dans les deux Sahih.

L’une des pires et  des plus graves forme de la médisance consiste à dénigrer un musulman, à le mépriser, à le vilipender, à s’efforcer à l’humilier, à lui ôter le respect et à violer son honneur. Ce caractère odieux, cette grande maladie fait partie des péchés majeurs et son auteur encourt une grande menace et un dur châtiment.

 

 

© 2018 ,  Islamweb.net , Tous droits réservés.