Islamweb
       Le 1er Ramadan -         La révélation des Feuilles d’Ibrahim -‘Alaihi Sallam. Il est mentionné dans un hadith rapporté par Al-Bayhaqi et Ibn Abi Chayba que  "Les feuilles d’Abraham - ‘Alaihi Sallam - ont été révélés la première nuit de Ramadan. La Thora a été révélée six jours après le début de Ramadan. L’Evangile a été révélé treize jours après le début de Ramadân. Enfin, la révélation du Coran a débuté dans les dix derniers jours de Ramadan."     -         L’entrée de l’armée musulmane sous le commandement de ‘Amr ibn ‘Al-‘Ass  -Radhiya Allahou ‘Anhou- en Egypte en l’an 20 après l’Hégire.         -         Le Siège de Bablyoun par l’armée commandée par ‘Amr ibn ‘Al-‘Ass  -Radhiya Allahou ‘Anhou-  après avoir vaincu sur son chemin les troupes romaines en l’an 20 après l’Hégire.     -         Le commencement de la conquête de l’Andalousie : les troupes musulmanes commandées par Tarif Ibn Malik se sont regroupées sur la rive Sud le 1ier jour de Ramadan de l’an 91 après l’Hégire.         -           L’arrivée des occidentaux à Al-Mansoura après qu’ils aient conquis Dimyat en l'an 647 après l’Hégire.     -         Mort d’Ibn Sina (célèbre médecin et philosophe musulman) en l'an 428 après l’Hégire.         -         Construction de la mosquée Al-Qarawiyin à Fès au Maroc en l'an 245 après l’Hégire.   - L'armée sioniste choisit ce jour du mois béni de Ramadan pour mener une incursion sanglante contre les populations civiles à Gasa. Incursion qui a fait du côté palestinien 110 morts et plus de 400 blaissés dont la grande majorité est constituée de femmes et d'enfants. Cet evennement dramatique  eut lieu en l'an 1425 après l'Hégire                    
Mercredi, Novembre 21, 2018
Rabee' Al-Awwal 13, 1440
Allah, exalté soit-Il, dit (sens du verset) : « (Ces jours sont) le mois de Ramadân au cours duquel le Coran a été révélé comme guide pour les gens, et preuves claires de la bonne direction et d...

More

‘Abdallah Qahbî al-Ghâmidî Chers serviteurs d’Allah, voici qu'est venu le jour de l’Aïd, le jour du grand pèlerinage et le jour du Takbîr. C’est par le Takbîr que nous embellissons, n...

More

Le corps humain est envahi par de nombreuses substances nocives et toxiques qui s’accumulent dans ses tissus. La majorité de ces substances se trouve dans la nourriture, surtout de nos jours où la prospérité dans mai...

More

L’élévation spirituelle provoquée par les rayons lumineux du mois de Ramadan touche tout le monde, elle pénètre l'obscurité épaisse de l'espace, les toits des bâtiments scolaires et univers...

More

« Ô les croyants ! On vous a prescrit le jeûne comme on l'a prescrit à ceux d'avant vous, ainsi atteindrez-vous la piété » (Coran 2/183). Le Ramadan est là. Nous avons essayé de voir dans ...

More

Other Categories

Islamweb Radiodiffusion

Rejoignez nous pour suivre ses événements spirituels minute par minute..
Stations de diffusion

Bref aperçu
du jeûne de Ramadan

Le Ramadan et le Noble Coran

Jeudi 02/08/2012 Imprimez

Allah, exalté soit-Il, dit (sens du verset) :

« Louange à Allah qui a révélé à Son serviteur (Muhammad), le Livre, et n’y a point introduit de tortuosité (ambiguïté) ! » (Coran : 14/18).

Je loue Allah, exalté soit-Il, je Le remercie, je me repens et Lui demande la rémission de mes péchés. J'atteste que nul n'est digne d'être adoré en dehors d'Allah, exalté soit-Il, Seul, sans associé. Et j'atteste que Muhammad (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) est Son serviteur et Son Messager. Il était (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) parmi les hommes celui qui craignait le plus Allah, exalté soit-Il. Qu'Allah le bénisse ainsi que sa famille, les pieux Tâbi'ûn et ceux qui les suivront jusqu'au Jour Dernier.

Durant le mois de Ramadan, beaucoup de gens se mettent à lire et à mémoriser le livre d'Allah, exalté soit-Il. Certains d'entre eux se mettent à lire l'interprétation des versets coraniques et méditent sur ces versets. C'est que le mois de Ramadan est le mois du bien. C'est le mois durant lequel les musulmans s'adonnent aux actes d'obéissance de toutes sortes, car les diables sont enchaînés, les portes du Paradis sont ouvertes et les portes de l'Enfer sont fermées.
Ramadan est le mois où le Noble coran fut révélé. Allah, exalté soit-Il, dit (sens du verset) :

« (Ces jours sont) le mois de Ramadan au cours duquel le Coran a été révélé comme guide pour les gens, et preuves claires de la bonne direction et du discernement. » (Coran : 2/185).

C'est durant le mois de Ramadan que l'archange Djîbrîl (Gabriel) venait voir le Prophète (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) pour lui faire réviser le Noble Coran. Le mois de Ramadan acquiert toute sa spécificité lorsqu'on parle du Noble Coran d'autant plus que pendant ce mois béni les gens récitent le Coran avec zèle.

Les mérites du Coran :
1- C'est un guide pour les gens. Allah, exalté soit-Il, le décrit en disant (sens du verset) : « c’est un guide pour les pieux » (Coran : 2/2). C'est-à-dire qu'ils se servent de ses versets comme guide pour sortir des ténèbres du polythéisme, de l'ignorance et des péchés vers la lumière du Tawhîd (fait de croire à l'unicité d'Allah, exalté soit-Il) du savoir et de l'obéissance à Allah, exalté soit-Il. Ils se servent du Noble Coran comme guide afin de les conduire vers la droiture et la rectitude dans ce bas monde et dans l'au-delà. Allah, exalté soit-Il, dit (sens du verset) :

« Certes, ce Coran guide vers ce qu’il y a de plus droit, et il annonce aux croyants qui font de bonnes œuvres qu’ils auront une grande récompense » (Coran : 17/ 9).

2- La meilleure morale est celle du Noble Coran. Les leçons qu'il nous fournit sont les plus probantes et ses récits sont les meilleurs. Allah, exalté soit-Il, dit (sens du verset) :

« Nous te racontons le meilleur récit, grâce à la révélation que Nous te faisons dans ce Coran même si tu étais auparavant du nombre des inattentifs (à ces récits). » (Coran: 12 /3).

3- Le Noble Coran guérit. Allah, exalté soit-Il, dit (sens du verset) :

« Ô gens ! Une exhortation vous est venue, de votre Seigneur, une guérison de ce qui est dans les poitrines, un guide et une miséricorde pour les croyants. » (Coran :10/ 57).

Le Coran guérit des doutes, des soupçons et des maladies qui s'emparent des cœurs et des corps. Mais ce sont les croyants uniquement qui profitent de cette guérison comme le dit Allah, exalté soit-Il, (sens du verset) :

« Nous faisons descendre du Coran, ce qui est une guérison et une miséricorde pour les croyants. Cependant, cela ne fait qu’accroître la perdition des injustes » (Coran : 17/82).

Allah, exalté soit-Il, dit (sens du verset) :« Dis : Pour ceux qui croient, il est une guidée et une guérison » (Coran : 41/ 44). (Tafsîr d’Ibn Kathîr).

4- Le Noble Coran a réglé les différends entre les juifs et les chrétiens dans beaucoup de questions ayant trait à leur Histoire et à leurs récits, comme leur désaccord sur le prophète 'Îsâ (Jésus) et sa mère, Alaihima al-Salam ainsi que leur désaccord sur leurs prophètes. Allah, exalté soit-Il, dit (sens du verset) :

« Ce Coran raconte aux Enfants d’Israël la plupart des sujets sur lesquels ils divergent, cependant qu’il est pour les croyants un guide et une miséricorde. » (Coran : 27/ 76-77). (Tafsîr d’Ibn Kathîr)

Si les Gens du Livre (les juifs et les chrétiens) avaient été raisonnables, ils auraient puisé leur Histoire et les récits des communautés qui le ont précédées dans ce Livre que le faux n'atteint (sens du verset) « [d'aucune part], ni par devant ni par derrière.» (Coran : 41/ 42).

Mais comment les juifs et les chrétiens agiraient-ils de la sorte alors que bon nombre de croyants ont délaissé leur Livre et ne quittent pas les juifs ni les chrétiens d'une semelle.
Celui qui croit en ce Livre possède des informations plus authentiques que celles que possèdent les juifs et les chrétiens sur leurs propres religions, religions dont beaucoup de vérités et de récits ont été falsifiés par les moines du mal et du mensonge.

5- Le Noble Coran contient une multitude de vérités scientifiques se rapportant à ce bas monde et qui sont exprimées soit de manière explicite ou par des allusions, des signes et des insinuations. Les recherches dans des domaines comme les sciences de l'Homme, l’étude de la faune et de la flore, la géologie, l'océanographie, l'astronomie et les phénomènes cosmiques et terrestres révèle chaque jour des vérités scientifiques que le Noble Coran a déjà mentionnées il y a des siècles, ce qui fait que beaucoup de chercheurs mécréants ont cru en Allah, exalté soit-Il et se sont convertis à l'Islam. Allah, exalté soit-Il, dit (sens du verset) : « Et Nous avons fait descendre sur toi le Livre, comme un exposé explicite de toute chose…. » (Coran : 16 /89). Allah, exalté soit-Il, dit aussi (sens du verset) : « Nous n’avons rien omis d’écrire dans le Livre » (Coran : 6/38).
Donc tout ce dont les êtres humains ont besoin pour améliorer leur vie dans ce bas monde et dans l'au-delà se trouve dans le Noble Coran comme l'indique ces deux versets. Cela ne veut pas dire qu'il faut s'en contenter et délaisser la Sunna prophétique car celui qui suit le Coran et applique ses enseignements doit aussi suivre la Sunna et appliquer ses enseignements. C'est que le Noble Coran nous renvoie à la Sunna dans beaucoup de questions comme le dit Allah, exalté soit-Il, (sens du verset) : « Prenez ce que le Messager vous donne ; et ce qu’il vous interdit, abstenez-vous-en » (Coran : 59/ 7) et comme le dit aussi Allah, exalté soit-Il (sens du verset) : « Quiconque obéit au Messager obéit certainement à Allah » (Coran : 4/80). Allah, exalté soit-Il, a indiqué que celui qui L'aime doit suivre le Prophète (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) Allah, exalté soit-Il, dit (sens du verset) :
« Dis : « Si vous aimez vraiment Allah, suivez-moi, Allah vous aimera alors et vous pardonnera vos péchés. Allah est Pardonneur et Miséricordieux » (Coran: 3/31).
Suivre le Prophète (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) c'est adopter sa Sunna.
6- Le Noble Coran se distingue par une qualité qui est visible à chacun d'entre nous, c'est la compréhension aisée de ses termes, la clarté de leurs significations comme le dit Allah, exalté soit-Il, (sens du verset) : « En effet, Nous avons rendu le Coran facile pour la méditation. Y a-t-il quelqu’un pour réfléchir ? » (Coran : 54/17). Ibn Kathîr, qu'Allah lui fasse miséricorde, dit en commentant ce verset : « C'est-à-dire : Nous avons rendu faciles la compréhension de ses termes et de ses significations à celui qui veut le comprendre pour que les gens se rappellent d'Allah, exalté soit-Il » (Tafsîr d’Ibn Kathîr). Mudjâhid a dit : « Cela veut dire : « Nous avons rendu facile sa lecture ». (Tafsîr de Tabarî) Et al-Suddî a dit : « Cela veut dire : ‘Nous avons rendu facile sa récitation pour les langues’ ». (Tafsîr d’Ibn Kathîr).
Ibn 'Abbâs, qu'Allah soit satisfait de lui, a dit : « Si Allah, exalté soit-Il, ne l'avait pas rendu facile à réciter pour la langue des hommes, personne n'aurait pu prononcer les paroles d'Allah, exalté soit-Il ». (Tafsîr d’Ibn Kathîr).
Allah, exalté soit-Il, dit (sens du verset) :

« Nous l’avons rendu (le Coran) facile [à comprendre] en ta langue, afin que tu annonces par lui la bonne nouvelle aux gens pieux, et que, tu avertisses un peuple irréductible. » (Coran : 19/ 97).

Il s'agit là de l'un des signes les plus remarquables et de l'une des preuves les plus évidentes de la grandeur et l'inimitabilité du Noble Coran. Mémoriser le Coran à la perfection est beaucoup plus facile que de mémoriser des paroles ordinaires. Sa récitation est facile au point que certains non-arabes peuvent le lire sans pour autant savoir parler l'arabe. De plus, beaucoup de personnes illettrées ne peuvent réciter que le Coran.
En ce qui a trait aux sens, nous trouvons que chacun d'entre nous tire du Coran ce qui correspond à sa compréhension. La personne ordinaire le comprend de manière sommaire alors que l'étudiant en religion y puise le savoir à la mesure de ses besoins. L'érudit, quant à lui, s'applique à étudier ses sens infinis de manière approfondie pour en extraire des sciences et des bénéfices et il peut arriver qu'il passe sa vie à étudier une seule sourate ou un seul verset sans finir d'en énumérer les bénéfices et les sens.
Chaykh Abû Ismâ'îl al-Harawî, qu'Allah lui fasse miséricorde, a tenu trois cent soixante séances pour l'exégèse du verset coranique où Allah, exalté soit-Il, dit (sens du verset) : « En seront écartés, ceux à qui étaient précédemment promises de belles récompenses de Notre part » (Coran: 21/101). (Al-siyar, d'al-Dhahabî).
Les interprétations des oulémas concernant une seule sourate ou un seul verset sont nombreuses et ceci est une chose bien connue. Cela est dû à l'abondance des sens et des sciences que renferme ce grand livre.

Pourquoi le Noble Coran a-t-il été révélé ?
La fin sublime pour laquelle le Noble Coran a été révélé c'est que nous comprenions ses sens, méditions ses versets et appliquions ses enseignements comme le dit Allah, exalté soit-Il, (sens des versets) :
• « [Voici] un Livre béni que Nous avons fait descendre vers toi, afin qu’ils méditent sur ses versets et que les doués d’intelligence réfléchissent ! » (Coran : 38 /29).
• « Ne méditent-ils donc pas sur le Coran ? S’il provenait d’un autre qu’Allah, ils y trouveraient certes maintes contradictions ! » (Coran : 4/ 82).
• « Ne méditent-ils pas sur le Coran ? Ou y a-t-il des cadenas sur leurs cœurs ? » (Coran : 47 /24).

Plus le serviteur médite sur les versets du Coran, plus il en tire profit et plus son recueillement et sa foi augmentent.
Pour toutes ces raisons le Prophète (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) était parmi les hommes, celui qui craint le plus Allah, exalté soit-Il, et il était le plus pieux des gens, car il méditait plus que quiconque sur les Paroles d'Allah, exalté soit-Il. Ibn Mas'ûd, qu'Allah soit satisfait de lui, dit : « Le Prophète (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) me dit : ‘Récite-moi le Coran’. Je lui répondis : ‘Ô Messager d’Allah, me demandes-tu de te réciter le Coran alors que c’est à toi qu’il a été révélé ?!’ Le Prophète (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) dit : ‘J’aime l’entendre de quelqu’un d’autre que moi’. Je lui récitai alors la sourate al-Nisâ` (les femmes) jusqu’à parvenir au verset :

« Comment seront-ils quand Nous ferons venir de chaque communauté un témoin et que Nous te (Muhammad) ferons venir comme témoin contre ces gens-ci ? » (Coran 4/41).

Un homme à côté de moi me piqua du doigt et je me tournai vers le Prophète (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) je constatai alors que ses yeux étaient remplis de larmes » (Boukhari et Mouslim).
Il ne fait aucun doute que le fait de méditer sur les versets du Coran et d'en tirer profit nous mène au détachement des plaisirs de ce bas monde et nous procure le désir de figurer parmi les gagnants à l'au-delà. Al-Hasan, qu'Allah soit satisfait de lui, dit : « Ô Fils d'Adam, par Allah si tu lis le Coran, puis que tu y crois, ton affliction se prolongera, ta peur s'accentuera et tes larmes abonderont dans ce bas monde ». (Nuzhat al-Fudalâ').
Combien de gens, qui étaient malheureux dans le passé, ont suivi le bon chemin grâce au Coran ! Le Coran les a fait passer de l'égarement vers le bon chemin, et du Feu vers le Paradis.
C'étaient des gens qui s'opposaient au Prophète (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) et qui le combattaient. Peu de temps après qu'ils eurent entendu le Noble Coran, nombre d’entre eux embrassèrent l'Islam. Dans les générations qui leur ont succédé, il y eut des gens identiques. Les récits qui existent à ce propos sont nombreux et bien connus.
Le récit le plus étonnant à cet égard est celui du repentir d'al-Fudayl ibn 'Iyâd, qu'Allah lui fasse miséricorde. C'était un brigand qui s'attaquait aux passants. La raison de son repentir est la suivante : il aimait passionnément une fille et alors qu'il grimpait un mur pour aller chez elle, il entendit quelqu'un lire le verset coranique où Allah, exalté soit-Il, dit (sens du verset) :

« Le moment n’est-il pas venu pour ceux qui ont cru, que leurs cœurs s’humilient à l’évocation d’Allah et devant ce qui est descendu de la vérité [le Coran] ? »(Coran 57/ 16).

En entendant ce verset, il dit : « Oh oui Seigneur. Le moment est venu pour le faire ». Il revint alors et se réfugia dans une maison en ruine où il trouva une caravane de voyageurs. Il entendit un de ces voyageurs dire : « Partons ! ». Un autre dit : « Attendons jusqu'au matin pour partir, car al-Fudayl nous attaquerait de nuit ! ». Al-Fudayl réfléchit et se dit : « Je commets des péchés la nuit et, de plus il y a ici un groupe de musulmans qui a peur de moi. Certes, Allah, exalté soit-Il, m'a conduit à eux pour me dissuader. Ô Allah, je me repens et je m'astreins, en raison de ce repentir, à m'installer à côté de la Maison Sacrée (la Ka'ba) ». (Nuzhat al-Fudalâ').
Qu'Allah fasse miséricorde à al-Fudayl ibn 'Iyâd qu'un verset coranique a conduit au bon chemin. Il devint par la suite un adorateur éperdu et un savant rabbânî (qui met en pratique son savoir). Sommes-nous émus par le Coran que nous lisons et entendons fréquemment ces jours-ci ?!

Est-ce que les mécréants et les gens désobéissants profitent du Noble Coran ?
Le Coran n'est d'aucune utilité aux mécréants, car ils se détournent de lui et le taxent de mensonge. Quant aux gens désobéissants et aux pervers, le profit qu'ils en tirent est moindre parce qu'ils le délaissent et s'enfoncent dans leurs vils plaisirs. Allah, exalté soit-Il, dit (sens du verset) :

« Et quand tu lis le Coran, Nous plaçons, entre toi et ceux qui ne croient pas en l’au-delà, un voile invisible, Nous avons mis des voiles sur leurs cœurs, de sorte qu’ils ne le comprennent pas : et dans leurs oreilles, une lourdeur. Et quand, dans le Coran, tu évoques Ton Seigneur l’Unique, ils tournent le dos par répulsion. » (Coran : 17/45-46).

Telle est la situation des mécréants et des polythéistes qu'Allah, exalté soit-Il, empêche de tirer profit du Coran.
Quant aux gens désobéissants, ils l'ont substitué par autre chose et l'ont délaissé comme le dit Allah, exalté soit-Il, dit (sens du verset) : « Et le Messager dit: «Seigneur, mon peuple a vraiment pris ce Coran pour une chose délaissée ! » (Coran : 25/30). Ibn Kathîr, qu'Allah lui fasse miséricorde, dit en commentant ce verset : « Ils l'ont délaissé et ont préféré écouter la poésie, les chansons, les divertissements ou toute autre chose. » (Tafsîr Ibn Kathîr).
Nombreuses sont les personnes qui, de nos jours, se passionnent pour les chansons et la musique à tel point qu'elles ne s'en séparent jamais. Ces personnes délaissent le Noble Coran à tel point qu'elles ne supportent pas de l'entendre. L'amour du noble Coran et l'amour des chansons ne peuvent pas se réunir dans un même cœur.
Il y a des maisons où l'on passe la nuit et le jour à écouter de la musique et des chansons. Leur tintamarre s’entend de derrière les murs de leur maison proclamant de manière flagrante leurs péchés et leur désobéissance.
Ce sont des maisons où on n'évoque pas le Miséricordieux, des maisons où les trompettes du démon ne cessent de résonner à tel point que les diables se sont répandus dans leurs recoins et se sont emparés des cœurs de leurs habitants tout en les faisant dévier du bon chemin et en les mettant sur la voie de l'aberration et de la corruption. Par conséquent, les habitants de ces foyers souffrent de maladies psychologiques et de troubles émotionnels et font des cauchemars. Ils sont donc comme Allah, exalté soit-Il, dit d'eux (sens du verset) :

« Le Diable les a dominés et leur a fait oublier le rappel d’Allah. Ceux-là sont les partisans du Diable et ce sont les partisans du Diable qui sont assurément les perdants. » (Coran : 58/19).

Une mauvaise fin est à craindre pour ceux-là, lorsque leur heure viendra, ils ne pourront peut-être pas prononcer le témoignage de la Vérité (témoignage que nul n'est digne d'être en dehors d'Allah). Il y a tant de célèbres incidents à ce propos.
Si les chansons et la musique sont en vogue, si le nombre de chanteurs et de chanteuses ne cesse de croître, c'est à cause du grand nombre d’auditeurs et d’auditrices. Il n'y a de force et de puissance qu'en Allah, le Puissant et le Sage.

Quant aux gens de la foi et du Coran, leur joie de rencontrer leur Seigneur sera indescriptible. Ils ont en grande estime le Livre d'Allah, exalté soit-Il, voilà pourquoi Allah, exalté soit-Il, leur a prescrit une bonne fin, celle de mourir en bons musulmans. Ils lisent fréquemment le Coran, méditent sur ses sens et appliquent ses prescriptions. Pour toutes ces raisons les anges les accueilleront dans des cortèges majestueux et leur annonceront l'agrément de leur Seigneur et leur entrée au Paradis. Voilà pourquoi on les voit, au moment de leur agonie, dans un état de sécurité et de tranquillité.
Voici l'imam, récitateur et enseignant du Coran, savant du Hadith, Abû Bakr ibn 'Ayyâch, qu'Allah lui fasse miséricorde, qui dit à sa sœur en pleurs au moment de son agonie : « Pourquoi pleures-tu ? Regarde ce coin de la maison ! J'ai fini d'y lire le Coran en entier dix-huit mille fois » (Nuzhat al-Fudalâ`). Ce savant est-il égal à celui qui a écouté des milliers de chansons et qui a passé des milliers d'heures à commettre des désobéissances ?! Bien sûr que non, par Allah.
Il est regrettable que des gens éduquent leurs enfants en leur donnant l’amour de la musique et des chansons et qu'ils en soient fiers. Les gens du Coran eux aussi sont fiers que leurs enfants mémorisent le Coran. C'est bien une catastrophe que d’apprendre à ses enfants à écouter les flûtes de Satan. N'était-il pas meilleur de les éduquer en leur apprenant les Paroles d'Allah, exalté soit-Il. C'est au mois de Ramadan que le Coran fut révélé. Le mois de Ramadan est une occasion pour animer nos mosquées et nos foyers par les Paroles d'Allah, exalté soit-Il, d'autant plus que les gens y récitent le Coran avec zèle.
Les jeûneurs ne doivent laisser aucune autre chose prendre la place du Coran dans leur vie surtout les choses qui vont à son encontre ou qui le contredisent, comme c'est le cas de beaucoup d'émissions satellitaires diffusées à la télévision. Les gens du mal s'activent pour diffuser ces émissions et les embellir au mois de Ramadan dans le but d'attirer les téléspectateurs sur leurs chaînes qui empiètent sur le Coran, l'évocation d'Allah, exalté soit-Il, et tous les autres actes d'adoration durant ce noble mois.
Je demande à Allah, exalté soit-Il, le Pardonneur et le Miséricordieux de nous combler de Sa Miséricorde. Je lui demande également qu'Il nous compte parmi Ses serviteurs agréés. Certes, Allah, exalté soit-Il, entend tout et exauce les invocations.

Louanges à Allah, le Seigneur des univers.




 







 

 


 

© 2018 ,  Islamweb.net , Tous droits réservés.