La trousse médicale du pèlerin

6701 1050

Certains pèlerins préparent bien le Hajj en prenant toutes les précautions nécessaires susceptibles de les aider à accomplir leur Hajj en sécurité, en bonne santé et en paix. Il y a cependant d'autres qui, au contraire, font preuve de beaucoup de négligence dans ce domaine et ne se font pas accompagner de certaines choses dont ils auront besoin pour s’acquitter, au mieux, de ce grand devoir. Parmi ces choses il y a la trousse médicale ou pharmaceutique mobile contenant les médicaments dont le pèlerin peut avoir besoin au cours de l'accomplissement des rites du Hajj. Il y a deux types de médicaments qui doivent être mis dans cette trousse :

  Type I: les médicaments utilisés pour certaines maladies chroniques dont souffre le pèlerin: - Tel celui qui souffre d'hypertension artérielle, il doit alors mettre dans la trousse les comprimés nécessaires pour réduire la pression. - le diabétique y mettra des injections d'insuline ou des comprimés de pancréatite stimulants. - Celui qui souffre d'une crise pulmonaire, y mettra des vaporisateurs ou spray pour soulager l'essoufflement. - Celui souffre de maladies cardiaques, emportera avec lui les médicaments nécessaires pour cela. Ces médicaments doivent être disponibles pour le Hadj en quantités suffisantes. Il est aussi nécessaire de s'informer auprès de votre médecin de leur mode d'emploi avant d'effectuer le voyage pour le Hajj. Type II: médicaments génériques qui peuvent être nécessaires pour le traitement de certains des symptômes simples et à caractère provisoire, auxquels le pèlerin peut être exposé et ce en attendant de se présenter à un médecin, ou à un centre de santé. Les médicaments les plus importants sont: 1 – les sels compensatoires par voie orale tels que les sels de sodium et de potassium dont les pèlerins peuvent avoir besoin à la suite d'une insolation, d'un coup de chaleur ou d'une crise de diarrhée aiguë, qui peut conduire à la déshydratation, en particulier chez les personnes âgées. Ces sels se trouvent sous forme de poudre ou de comprimés effervescents, sous réserve d'éviter le sel et le sel de sodium pour les patients souffrant de la pression. 2 – les antipyrétiques et les analgésiques tels que «paracétamol». 3 – l'anti-toux et le répulsif des expectorations, ainsi que les médicaments du froid et les médicaments contre la grippe, d'autant plus que le climat  peut être  frais le soir en cette époque de l'année, ce qui peut causer des rhumes, même si une vaccination antigrippale avant le voyage en Terres Saintes peut, dans une large mesure, réduire le risque d'infection. 4 - pommades pour les brûlures, crèmes palliatives pour les inflammations et les coups de soleil. 5 - Médicaments pour l'acidité gastrique aiguë et les inflammations légères. 6 - des analgésiques pour la douleur de coliques et du système  digestif, tel que "Albiskupan. 7 - gaze de coton et de laine et antiseptique pour les blessures, tels que l'Aldettol. Tels sont les principaux éléments que doit contenir la trousse médicale que le pèlerin doit emporter avec lui pendant le voyage et l'accomplissement des rituels, afin de pouvoir garder sa santé et sa sécurité.

Articles en relation