Le Prophète a-t-il tenté de se suicider ?
Fatwa No: 105188

Question

Un chrétien a discuté avec moi en alléguant que le Prophète, Salla Allahou Alaihi wa Sallam, avait à un certain moment de sa vie, résolu de se suicider en citant le Sahih de Boukhari, 9ème partie, hadith numéro 111. Cette personne m’a dit : il est dit dans le livre saint que seuls ceux qui sont possédés par le diable tentent de se suicider. Ainsi il qualifie l’islam de religion du diable et il dit que le Prophète, Salla Allahou ‘Alaihi wa Sallam, était possédé par le diable. Comment pourrais-je répondre à ce chrétien ?

Réponse

Louange à Allah.  Paix et salut sur Son Prophète.

Cher frère,

 

L’allégation malveillante qui affirme que le Prophète, , a tenté de se suicider au début de la révélation est une allégation fausse. Nous allons montrer cela en plusieurs points :

 

La première : que cet additif : Â« Il nous a été rapporté que le Prophète, , s’était affligé au point d’être allé plusieurs fois pour se jeter des sommets de hautes montagnes Â» est l'expression de l'imam  Az-Zouhri et elle n’est pas authentique comme l’a cité Al Hafedh Ibn Hadjar.

 

La deuxième : Cet additif, à supposer qu’il soit juste, ne porte pas atteinte au Prophète, Salla Allahou ‘Alaihi wa Sallam, car il n’a fait qu’envisager cet acte sans pour autant l’accomplir.

Cela ressemble à ce qui est arrivé à Youssouf,  , comme cela est cité dans le Coran. Allah exalté soit-Il dit : Â« Et, elle le désira. Et il l’aurait désirée n’eût été ce qu’il vit comme  preuve évidente de son Seigneur. Â»  (Coran 12 / 24)

 

Cheikh Al Islam, Ibn Taymiya a dit dans son livre Minhadj  Al Sunna Al Nabawiya : (C’est pour cela qu’il n’a pas été cité dans l’histoire de la femme d’Al Aziz que Youssouf s’est repenti, ce qui prouve qu’il n’a pas du tout commis de péché dans cette histoire).

 

La troisième : Cette histoire a eu lieu au début de la révélation et l’interdiction de se tuer n’était pas encore dans la Charia du Prophète, , mais elle lui a été révélée plus tard. Comment donc lui porter atteinte à cause de cela.

 

La quatrième : L’infaillibilité est sûre et certaine dans ce cas puisqu’Allah l’a protégé de ce mal comme Il l’a préservé à l’époque antéislamique de la consommation d’alcool ainsi que des mauvaises mÅ“urs et des actions blâmables.

 

Ainsi, il est clair que rien dans ce qui précède ne permet de blâmer le Prophète, , qui est exempté de toute imperfection, y compris la folie. Et celui qui le qualifie de fou est bien celui qui mérite ce qualificatif. Allah exalté soit-il dit : Â« Celui qui te hait sera certes, sans postérité. Â»  (Coran 108 /

3).

 

Nous saisissons cette occasion pour rappeler à celui qui n’est suffisamment versé dans la Charia l’obligation de se garder de discuter avec les gens qui croient en une religion fausse (qu’ils soient  chrétiens ou d’une autre confession)  car il n’est pas à l’abri de succomber à leur tentetion, Fitna.

                                                                                                                                                                                 

Et Allah sait mieux.

                                                                           

                                                                           

 

 

  

Fatwas en relation