Quelques informations concernant al-Djassâsa
Fatwa No: 389122

Question

Salam Aleykoum, Pouvez-vous nous en dire plus sur al-Djassassa (l'espionne) qui est citée dans le hadith relatif à l'ile du Dajjal (le récit de Tamim Al Dari)? Qui est-elle et quelle est son rôle? Malgré mes recherches, je n'ai pas trouvé d'informations la concernant. Qu'Allah vous récompense.

Réponse

Louange Ă  Allah et que la paix et la bĂ©nĂ©diction soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses Compagnons : Nous ne disposons pas de beaucoup d'informations concernant al-Djassâsa, car il n'en est fait mention nulle part exceptĂ© dans le hadith mentionnĂ© dans votre question et qui est, rappelons le, un hadith authentique rapportĂ© entre autres par Mouslim dans son SahĂ®h. Nous allons vous citer en bref quelques-uns des propos des oulĂ©mas concernant cette bĂŞte : Al-DamĂ®rĂ® a dit dans son livre Hayat al-Haywân al-Kubra : « al-Djassâsa est une bĂŞte se trouvant dans une certaine Ă®le maritime qui espionne pour apporter les informations qu'elle recueille au Dajjâl.» AbĂ» DâwĂ»d al-SijistânĂ® a dit : «Elle a Ă©tĂ© appelĂ©e al-Djassâsa (l'espionne) par ce qu'elle cherche discrètement les informations pour le compte du Dajjâl.» Selon Abdallah ibn 'Amr ibn al-'Ass (qu'Allah soit satisfait de lui et de son père) al-Djassâsa est la bĂŞte (prodigieuse) mentionnĂ©e dans le Coran et elle se trouve actuellement dans une Ă®le de la mer d'al-Qulzum (ancien nom de la Mer Rouge).» Le verset qui fait mention de cette bĂŞte est le suivant : « Quand le verdict sera prononcĂ© Ă  leur sujet, Nous ferons sortir de la terre une bĂŞte qui leur parlera et leur dira que les hommes ne croyaient pas fermement en Nos Signes.» (Coran 27/82) Quant au hadith qui fait mention d'al-Djassâsa, il est rapportĂ© par Mouslim, AbĂ» DâwĂ»d, al-TirmidhĂ®, al Nasâ'Ă® et Ibn Madjah selon Fatima Bint QaĂŻs () qui dit : « Lorsque le Messager d’Allah () a fini la prière, il s’est assis sur l’estrade en souriant. Puis il a ordonnĂ© que chacun reste Ă  sa place. Ensuite, il a interrogĂ© : « Est-ce que vous savez pourquoi je vous ai rĂ©unis ? » Ils ont rĂ©pondu : « Seuls Allah et Son Messager le savent ». Il () a dit : « Par Allah ! Je ne vous ai pas rĂ©unis pour vous effrayer ou vous exhorter. Mais je vous ai rĂ©unis parce que TamĂ®m al-DârĂ® Ă©tait un chrĂ©tien puis il est venu pour me faire acte de son allĂ©geance et de sa conversion Ă  l’Islam. Il m’a racontĂ© un rĂ©cit - Ă  propos de l’AntĂ©christ - qui correspond au rĂ©cit que je vous ai relatĂ© auparavant. Il m’a dit qu’il s’est embarquĂ© sur un bateau avec un groupe de trente hommes de Lakhm et Djudham. La tempĂŞte de mer s’est jouĂ©e d’eux durant un mois. Puis ils se sont approchĂ©s d’une Ă®le au coucher du soleil et ils pĂ©nĂ©trèrent sur cette Ă®le. Ils rencontrèrent une bĂŞte couverte de beaucoup de poils de telle sorte qu’ils ne pouvaient distinguer sa partie antĂ©rieure de sa partie postĂ©rieure. » Ils ont dit : « Malheur Ă  toi qu’est-ce que tu es ? » La bĂŞte a rĂ©pondu : « Je suis al-Djassâsa ! » Ils ont dit : « Qu’est-ce que c’est al-Djassâsa ? » La bĂŞte leur a dit : « Ô ! Groupe d’hommes ! Allez voir cet homme dans le couvent, il attend vos nouvelles avec un fervent dĂ©sir. » TamĂ®m al-DârĂ® a dit : « Quand elle nous a nommĂ© un homme nous avons eu peur qu’elle soit un diable ! Puis nous nous sommes dĂ©pĂŞchĂ©s jusqu’au couvent et nous vĂ®mes l’homme le plus gigantesque et le plus durement garrottĂ© que nous n’ayons jamais vu ! Ses deux mains Ă©taient attachĂ©es Ă  son cou, depuis ses genoux jusqu’aux chevilles, avec des chaĂ®nes de fer. » Nous lui avons dit : « Malheur Ă  toi ! Qu’est-ce que tu es ? » Il a dit : « Je vais vous informer. Je suis le MasĂ®h et je suis sur le point d’avoir la permission de sortir. […]. » Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation