Les mérites de la ville de Médine : troisième partie

Les mérites de la ville de Médine : troisième partie
5913 1168
Il est recommandé au visiteur de faire souvent la prière dans la Mosquée du Prophète (Salla Allahou alaihi wa Sallam) compte tenu du mérite à le faire, dans la mesure où il ne séjourne pas longtemps dans la ville Sainte. Or, la rumeur disant qu’il incombe d’y rester huit jours pour y accomplir quarante prières rituelles, est sujette à discussion. Il est vrai qu'il existe un propos prophétique venant le souligner en ces termes : «Quiconque y effectue quarante prières, il sera immunisé contre l'Enfer et contre l'hypocrisie.» Cependant, ce hadith n'est pas considéré authentique par les spécialistes. On ne peut donc s'en servir ici comme argument. Il est rapporté en effet par un individu qui n’est pas réputé dans le domaine du hadith. Par ailleurs, le savant qui a jugé de sa fiabilité n'est pas une référence dans l'éventualité où il serait le seul à le soutenir. Bref, le hadith est faible ; on ne peut en aucun cas s'appuyer sur ce genre de rumeurs pour fonder une Loi. La visite à Médine n'est donc pas soumise à une durée déterminée. On peut aussi bien y passer une heure comme on peut y rester un jour ou plus (d'autre part, la visite de Médine n’entre pas dans les rites du pèlerinage, il ne faut donc pas tenir compte des fausses annales sur la question). 
 
 
Il est recommandé au visiteur d’aller au cimetière du Baqiî' pour prier en faveur de ses occupants, et de leur implorer la grâce d’Allah et Son pardon. Il est aussi recommandé de visiter les martyrs de la montagne Ouhoud pour y faire la même chose, le Prophète (Salla Allahou alaihi wa Sallam) a dit concernant Ouhoud : «Cette montagne nous aime et nous l’aimons».


 

Il est préconisé également de se purifier de la meilleure façon dans son lieu de séjour, afin de se rendre ensuite à la Mosquée de Qoba pour y faire deux rakaates conformément à la Sunna, le Prophète (Salla Allahou alaihi wa Sallam) a dit à ce sujet : «Quiconque se purifie chez lui et se rend ensuite à la mosquée de Qoba pour y faire la prière, aura la récompense d’une 'Omra.».
 
Il est strictement interdit de faire le Tawaf autour de la tombe du Prophète (Salla Allahou alaihi wa Sallam). Quiconque vient à le faire par dévotion envers lui, se rend coupable d'association, le Prophète (Salla Allahou alaihi wa Sallam) a dit en effet : «Ne faites pas de ma tombe un lieu de cérémonie, mais priez sur moi d’où vous êtes, car vos prières me sont transmises.»


 

Il faut savoir que le Tawaf est un acte d'adoration qu'il faut consacrer exclusivement à Allah et doit être seulement accompli autour de la Ka’ba.


 

En le faisant autour de la tombe du Messager (Salla Allahou alaihi wa Sallam) ou d’un autre par dévotion, l’individu devient un païen pour avoir associé une créature à Allah dans le culte, bien que son intention soit de Lui obéir. S'il se contente toutefois de faire le tawaf autour de sa tombe à l'attention du Seigneur et par dévotion envers Lui, cette innovation quoique condamnable n’attend pas le degré d’apostasie.
 
Dans ce registre, il est inconcevable de s'adonner à ce genre de pratiques dans d'autres endroits à travers le monde comme auprès du prétendu tombeau d’Al-Houssain, ou celui d’Al-Badawi en Egypte, d'Ibn Arabi dans la région du Cham, de Cheikh Abdelkader Al-Djinani et de Moussa Al-Kadhem en Iraq, etc.


 

Il est primordial de faire la différence entre visiter un mort et vouer l’adoration exclusive à Allah. Le culte appartient à Allah, Exalté soit-il, uniquement tandis que la visite d'un sépulcre n'a qu'une portée moralisatrice, elle aide à méditer sur la mort, sur l'autre monde et à se désintéresser de ce bas monde. Il faut consacrer la visite à invoquer et à solliciter la miséricorde divine en faveur de leurs occupants. Par contre, il est strictement interdit de leur vouer tout acte d’association comme le fait de rendre le culte en dehors d’Allah, Exalté soit-il, de les implorer, de leur demander secours, etc.


 

 

Articles en relation