Les mérites de la ville de Médine (Première partie)

Les mérites de la ville de Médine (Première partie)
7312 1263

Médine est la  ville du Prophète (). Elle est la ville la plus pure, le lieu qui a reçu la Révélation du Coran et la visite répétée de l’Ange Djibril, le refuge de la foi, la demeure des croyants et la première capitale des musulmans. C’est d’elle que s’est levé l’étendard de la lutte sur le sentier d’Allah et d’elle que sont partis les missives de la vérité dont la mission fut de faire sortir les hommes des ténèbres pour les mener à la lumière. C’est donc à partir d’elle que s’est répandue la lumière qui a illuminé la terre toute entière.

Elle est le lieu où a émigré le Prophète (), le lieu où il a vécu la dernière partie de sa vie, le lieu où il a rendu l’âme, lieu où il fut enterré et le lieu où il sera ressuscité le Jour de la Résurrection.
Sa tombe sera ouverte avant toutes les autres. En dehors de son sépulcre, on ne connaît pas le lieu exact où sont enterrés les Prophètes.
Allah a honoré cette ville et l’a doté de beaucoup de mérites :
 
Elle est le meilleur endroit qui puisse exister en dehors de la Mecque comme le confirme le Hadith selon lequel le Prophète () s’est adressé cette dernière qui fut  sa ville natale, le jour de son exil en ces termes: «Par Allah ! Tu es la meilleure terre d’Allah et la terre la plus aimée d’Allah ! Si je ne fus pas forcé de te quitter, je ne l’aurais jamais fait. »
 
Allah l’a rendue sacrée tout comme Il a rendu Mecque sacrée la Mecque. Le Prophète () a affirmé à ce sujet : «Ibrahim a rendu sacré la Mecque et j’ai rendu sacré Médine. »
Il faut prendre ce Hadith dans le sens où Mohammed () et Ibrahim (Alaihi Salam) ont annoncé la sacralisation de ces deux villes, non qu’ils les aient rendus sacrés eux-mêmes puisque c’est Allah Seul Qui rend sacré un lieu donné.
Par ailleurs, contrairement aux convictions répandues, il existe uniquement deux villes sacrées (saintes) : Médine et la Mecque. Ainsi, il ne convient pas de dire qu’Al-Qouds (Jérusalem) est le troisième lieu sacré des musulmans, il convient plutôt de dire qu’elle est la troisième ville et sa mosquée est la troisième des musulmans. Ces trois édifices concèdent en effet un certain mérite comme le formule le Hadith : « Il n’y a pas de voyage rituel à faire si ce n’est pour trois mosquées : la Sainte Mosquée, ma mosquée-ci et la mosquée Al-Aqsa.»
Il ne convient pas non plus de dire que seule la mosquée du Prophète (Salla Allahou alayhi wa Sallam) est sacrée, mais la sacralisation embrasse plutôt toute la ville dont les limites sont évoquées dans le Hadith : « Médine est sacrée entre les montagnes de Aïr et de Thawr. »
Le Messager d’Allah () a affirmé également : « J’ai rendu sacré Médine entre ses deux plaques volcaniques ; il n’est pas permis d’y couper ses végétaux ni d’y chasser ses animaux.» 
Ainsi, toute construction en dehors de ces limites n’entre pas dans l’espace sacré bien qu’elle fasse partie de la ville.
 
Le Prophète () l’a surnommée ‘’Taïba’’ (la pure) et ‘’Taba’’. Le Seigneur lui-même l’a appelée ‘’Taba’’ comme le révèle le Hadith :    « Allah a appelé Médine Taba. »
 
Médine est un refuge pour la foi conformément au Hadith du Prophète () : « La foi se réfugie à Médine comme le serpent se réfugie dans son trou.» Ce Hadith veut dire que la foi s’oriente vers Médine et que les cœurs des musulmans y sont attachés ».
 
Médine est la cité qui dévore les autres cités comme l’a expliqué le Prophète () dans le Hadith suivant : « J’ai reçu l’ordre (de m’exiler) vers une cité qui dévore les autres cités. Les gens l’appellent Yathrib alors qu’elle est Médine. »
Deux explications sont possibles concernant ce Hadith : soit Médine vainc et assujettit les autres cités, soit les butins amassés au cours des guerres sur le sentier d’Allah y sont déposés. L’histoire démontre que ces deux événements se sont produits. Médine est la source d’où sont partis les réformateurs du monde et les conquérants des cités qui ont sorti les hommes des ténèbres vers la lumière par la Volonté du Tout-Puissant. Le Messager d’Allah () avait prédit notamment que la ville Médine allait s’emparer des trésors des empires perse et romain. Cette prophétie s’est réalisée sous le Califat de ‘Omar ().

Articles en relation