Trousse médicale du pèlerin

Trousse médicale du pèlerin
5182 1033
Il est conseillé à chaque pèlerin d’avoir sa trousse médicale (ou pharmacie mobile) pour faire face à toute urgence médicale durant la période des rites.
En général, ces temps-ci, le pèlerinage se fait en expéditions organisées qui se chargent de ces affaires et parfois ils sont même accompagnés par un médecin ce qui est utile et important.
Il y a deux sortes de médicaments qui doivent être dans la trousse médicale.
Des médicaments communs :
Médicaments dont le pèlerin peut avoir besoin en cas de malaise tels que :
Les sels de compensation comme les sels de sodium ou de potassium en cas de coup de soleil ou de diarrhée.  
Un antipyrétique et antalgique comme le PARACETEMOL, le PANADOL et les autres calmants.
Un antitussif et un mucolytique
Des crèmes, de la vaseline et le talc : à utiliser en cas de dépouillement de la peau.
Des crèmes et des pommades pour les atteintes musculaires
Des crèmes cicatrisantes.
Des médicaments pour les douleurs et l’acidité gastriques comme Buscopan.
Un bandage, du coton et un antiseptique comme Dettol.
Des médicaments spécifiques :
Des antihypertenseurs, des médicaments pour l’asthme, pour le diabète et pour les maladies cardiaques.
Ils sont indispensables pour chaque pèlerin : en quantité suffisante pour toute la durée du pèlerinage et même plus par précaution.
Enfin le pèlerin doit prendre soin de la manière de garder les médicaments, surtout dans le climat chaud des lieux saints. Il existe dans le marché de petits thermos dans lesquels on peut garder les médicaments.

 

Articles en relation