Instructions médicales pour le pèlerin

Instructions médicales pour le pèlerin
5200 1069

Allah a prescrit à ses serviteurs le pèlerinage une fois dans la vie [« Et c'est un devoir envers Allah pour les gens qui ont les moyens, d'aller faire le pèlerinage de la Maison. Et quiconque ne croit pas... Allah Se passe largement des mondes. » (Coran : 3/97)]. En fait il s'agit d'un acte d'adoration qui, non seulement  concrétise l'obéissance à Allah, mais permet également de sanctifier l’âme et de purifier le serviteur des peccadilles et des péchés. Il ressemble à une Conférence générale à laquelle les foules affluent de tous les coins de la terre.

 Nous allons donc dans cet article voir quelques uns des problèmes médicaux les plus susceptibles d'être posés à cette véritable marée humaine qui risque d’être une proie facile pour divers types de maladies et d'épidémies. Il est indispensable au pèlerin d’apprendre tout ce qui touche à sa protection en terme de santé.
 Nous commenceront par les maladies qui sont susceptibles de se répandre le plus dans la saison du pèlerinage, ayant toutes un facteur commun qui est l’encombrement et l’entassement.

 
1 - Rhume et grippe:
  ces deux maladies sont causées par des virus très variés. Leur prévention est possible en évitant la miction de réchauffement soudain, l’exposition à l'air conditionné et à la réfrigération directe, l’éternuement et la toux en face des autres. Il est recommandé d’utiliser des mouchoirs à usage unique et de les jeter dans des endroits spéciaux. Aussi on ne doit ni s’approcher, ni encore, moins toucher les individus infectés par la maladie mais plutôt consulter un médecin pour prescrire un traitement.

2 - Inflammation des voies respiratoires supérieures:
       Qu’elle soit d’origine sanitaire ou bactérienne ses causes restent similaires à ce qui précède. Cependant, sa prévention doit être aussi rigoureuse que stricte. Il se peut, dans certains cas, que l’on assiste à des infections (pneumonie) qui pourraient se développer au point de devenir une maladie  grave qui nécessite un contrôle strict  et la prise d’un traitement intensif.

3 - Inflammation de l'estomac et des intestins:
       Les causes de celle-ci peuvent être d’ordre nutritionnel, parasitaire, alimentaire, viral ou bactérien. Quant à ses symptômes il s’agit de la nausée, des vomissements, des douleurs abdominales et des diarrhées fréquentes accompagnées par fois de maux de tête et une montée de fièvre. Pour en assurer la prévention on doit faire attention à l'hygiène publique et privée: se laver les mains, laver les fruits et les légumes, éviter de manger les aliments insuffisamment cuits et qui peuvent être pollués , éviter de consommer le lait et les produits laitiers sans en vérifier l'authenticité de leur stérilisation ainsi que leurs dates d'expiration, ne conserver les aliments et les liquides que dans des récipients ou ustensiles qui sont propres , et qui n'ont pas été utilisés par d'autres personne, n’utiliser que de l'eau potable provenant de sources soumises au contrôle sanitaire.

4 - Le diabète de fête:
Il est dû à une transpiration excessive et un frottement continu des plis de la peau qui provoquent l’excrétion et la rougeur de la peau surtout chez les personnes obèses, en particulier entre les cuisses, sous les aisselles, et sous les seins chez les femmes. La prévention de ce cas consiste à baisser la transpiration et à éviter, autant se faire que peut, le frottement, la marche trop longue sous la chaleur, le port de vêtements longs pour éviter le frottement (hors des moments de l’Ihram), l’utilisation de l'eau froide pour laver la surface exposée à la friction, l'utilisation de certaines prescriptions et onguents médicaux.
 
5 – Les pieds fêlés:
 C’est le résultat de la marche continue avec des chaussures à talons (sandales) en plus de    l'exposition au sol et à la poussière. Tous ces facteurs entrainent le séchage de la couche cornée de la peau et provoques des fissures, des crevasses et les fentes douloureuses ou inesthétiques localisées la plupart du temps sur les talons. La prévention de cela consiste au lavage et au séchage des pieds de façon correcte,  le port de chaussettes (hors des moments de l’Ihram) ce qui réduit leur exposition à la terre et à la poussière, la pression du pied sur le sol et l'utilisation de pommades adéquates.
 
6 -Les douleurs et les colopathies rénales:
 En cas de perte de fluides et d’exposition à une chaleur intense, certaines personnes souffrent de colopathie rénale et de douleurs au niveau de l’hypocondre et des calculs rénaux.  Ces derniers sont souvent le résultat de la cristallisation de sels minéraux et d’acides présents en trop forte concentration dans l’urine en particulier chez les personnes prédisposées pour cela. Pour éviter de telles douleurs il est vivement conseillé au pèlerin de boire de grande quantité d'eau au moins 3 à 4 litres par jour ; éviter, autant que possible, l'exposition à la transpiration abondante et à la chaleur étouffante ; consulter le docteur dés l’apparition des premiers symptômes, suivre les instructions médicales quand on a une raison d’être prédisposé aux calculs rénaux.

7 – Les syndromes résultants de l’exposition à de fortes températures : coups de soleil, états de fatigue et d’épuisement
 La cause principale directe de cela est une exposition prolongée au soleil. Les symptômes commencent généralement par des cas légers, ensuite intervient le stade de la fatigue thermique qui est le cas d’excès de température le plus fréquent, il est accompagné de maux de tête, de faiblesse, d’étourdissements, de nausées et de manque d'appétit avec peut-être une tendance de syncope. Mais la situation la plus grave est celle de la fièvre due à la chaleur ou aux coups de soleil. Ses symptômes commencent par l’arrêt et la désactivation du mécanisme de la transpiration à la suite de la désactivation du dispositif de régulation de la chaleur, alors le patient commence par avoir des maux de tête, puis il sentira des étourdissements, des évanouissements et des douleurs au niveau du ventre. Ensuite c’est la perte de conscience qui peut intervenir dés le début. Pour en assurer la prévention on doit, autant que possible, éviter de sortir au moment de chaleur intense, utiliser des parapluies, des tentes, des parasols pour se protéger de la chaleur du soleil brulant, boire de l'eau potable ainsi que d’autres liquides, en particulier les eaux hygiéniques riches en eau salée et en électrolytes pour remplacer ce qui a été perdu à cause de la transpiration, rester vigilant pour ne pas laisser passer les premiers symptômes de la maladie sans les soigner sur le champs.

Parmi les conseils de médecine générale que le pèlerin doit prendre en compte: 
1 - suivre les instructions médicales, en particulier en matière d'hygiène publique et privée. 
2 – prendre les aliments, les liquides, les boissons et les produits laitiers propres et stériles. 
3 - éviter l'exposition à la chaleur et à la lumière directe du soleil, utiliser les parasols, chercher les lieux où il y a de l'ombre en essayant toujours de respecter correctement la correspondance entre la climatisation et la réfrigération sans se laisser exposer directement au courant conditionné.
4 - mouiller, de temps en temps, les extrémités du corps, la tête et le visage en se servant d’une l'eau froide. 
5 – consulter votre médecin ainsi que les centres médicaux dés le sentiment de l'épuisement, de la fatigue ou des symptômes de la maladie en vue de prendre, très tôt les mesures sanitaires préventives appropriées.
 6 – faire attention et agir vite pour évacuer le patient vers le centre de santé ou l’hôpital le plus proche en particulier quand il s’agit d’un coup de soleil tout en le plaçant dans un endroit frais et en utilisant des compresses froides.
 
En conclusion, nous implorons Allah le Tout Puissant de faciliter aux pèlerins l’accomplissement des rites du Hajj, de les préserver de tout mal, d’accepter leur Hajj  et de leurs un bon retour.

Articles en relation