Mise en garde contre les péchés et les erreurs au cours du Hajj

Mise en garde contre les péchés et les erreurs au cours du Hajj
4854 1225

Le pèlerin n’acquiert de Hajj Mabrour que s’il s’écarte totalement des péchés et s’en éloigne vraiment. Même s’il est interdit de s’adonner aux péchés en tout temps et en tout lieu, Allah, exalté soit-Il, a, tout de même, enjoint au pèlerin de s’en abstenir par respect envers le lieu où il se trouve et envers les jours saints qu'il est en train de vivre (sens des versets) :

 « Le pèlerinage a lieu dans des mois connus. Si l'on se décide de l'accomplir, alors point de rapport sexuel, point de perversité, point de dispute pendant le pèlerinage » (Coran : 2/197).
« Quiconque cherche à y commettre un sacrilège injustement, Nous lui ferons goûter un châtiment douloureux » (Coran : 22/25).
Quelle sera donc la sanction de celui qui commet des péchés et fait des erreurs en matière de rituels ?!

Quiconque se met à observer la réalité des pèlerins pendant le Hajj ne manquera pas de constater l’existence d’un grand nombre d'énormités et d’erreurs résultant du manque de crainte d’Allah et de respect pour le caractère sacré du lieu et de la période. Ceci est dû essentiellement à l'ignorance de la Charia et au suivi aveugle des us et coutumes. Il est fort probable que la plupart de ces erreurs soient dues à la violation délibérée des interdictions liées à l’Ihram sans aucune excuse et aux torts faits aux musulmans en paroles et en actes.
 
C’est peut-être aussi en raison de l’absence de recours aux conseils mutuels et aux exhortations à faire le bien et à fuir le mal, du retardement des prières par rapport au temps qui leur est imparti, de la médisance, des commérages, des vaines paroles, des controverses, des cancans, de la prodigalité et de l'avarice, des mauvaises manières et de la complaisance vis-à-vis des péchés : ne pas contrôler ses regards, prêter l’oreille à des paroles qu’il n’est pas permis d’écouter, se bousculer (en parlant des femmes) avec les hommes tout en découvrant de leurs corps ce qui ne leur est pas permis, accélérer ou retarder l’accomplissement des rites par rapport au temps qui leur est imparti, ne pas tenir compte des limites des lieux en dehors desquels l’accomplissement des rites ne peut et ne doit être fait, etc.

Grande est la perte de celui qui s’investit à fond et dépense son argent, change de situation et de moyens de transports pour revenir après avoir violé des interdictions et attiré sur lui le courroux du Miséricordieux.
 
Un poète a dit :
" Il se rend en pèlerinage en quête du pardon d’Allah, mais le voilà qui revient emportant avec lui d’autres péchés ".
 
Évite donc, cher frère, de détruire ce que tu as construit, de disperser ce que tu as pu réunir, de gaspiller ce que tu as pu obtenir de crainte de t'égarer après t’être mis sur la bonne voie et de souiller ton âme après l'avoir purifiée.

Rappelle-toi bien que le pèlerinage lave des péchés antérieurs au point que le pèlerin redevient aussi innocent que le jour où sa mère l’a mis au monde.
 
Méfie toi donc de commettre de nouveaux péchés devant Allah Qui t’a conféré cette immense faveur ; il convient plutôt d’ouvrir avec Lui un nouveau chapitre de ta vie amplement rempli d’obéissance et de bonne et persévérante conduite sur la bonne voie d’Allah telle que tracée par Son Prophète ().
 
Puisse Allah, exalté soit-Il, nous guider tous sur le droit chemin et nous préserver de tout écart inopiné. Amin.

Articles en relation