Erreurs à ne pas commettre en accomplissant les deux Rak`as du Tawaaf

Erreurs à ne pas commettre en accomplissant les deux Rak`as du Tawaaf
4936 1352

 

Dans les lignes qui suivent nous allons mentionner certaines erreurs à ne pas commettre en accomplissant les deux Rak`as (unités de prière) du Tawaaf :
 
1.         Certains croient qu’il est impératif d’accomplir les deux Rak‘as du Tawaaf directement derrière le Maqaam d’Ibraahiim (Abraham) ou à proximité de cet endroit, ce qui les incite à se bousculer pour y faire la prière. Or, cette prière du Tawaaf derrière le Maqaam est une Sunna (acte surérogatoire). S’il s’avère facile de les accomplir à cet endroit, tant mieux. Sinon, il est permis de les accomplir à n’importe quel autre endroit dans la mosquée.
2.         Certains prolongent les deux Rak‘as du Tawaaf ; or, la Sunna préconise de les alléger, en effet, le Prophète () les a priées en récitant seulement, après la Sourate Al-Faatihah (le Prologue), la Sourate Al-Kaafiroune, (les Infidèles) lors de la première Rak‘ah, et la Sourate Al-Ikhlaass (le Monothéisme pur) lors de la seconde.
3.         Certains pèlerins commettent, après avoir accompli les deux Rak‘as du Tawaaf, une Bid‘ah (innovation blâmable en matière de religion), c'est-à-dire qu'ils se dirigent vers le Maqaam d’Ibraahiim (Abraham) et se mettent à faire une invocation que l’on appelle « Invocation du Maqaam » ; or, celle-ci n’a aucun fondement dans la religion.
4.         Certains accomplissent plus de deux Rak‘as après le Tawaaf, ce qui contrevient à la Sunna.
 

Articles en relation