Conseils à nos frères et sœurs vivant en occident

2900 1103

Louange à Allah. Que la paix et les bénédictions d’Allah soient sur Mohammad, celui qui fut envoyé en guise de Miséricorde pour l’humanité toute entière, et sur sa famille, ses compagnons et ceux qui s’agrippent à sa voie jusqu’au jour du jugement.

Chers frères  et sœurs avant de vous donner ces quelques conseils, je vous laisse le soin de juger et commenter cette histoire réelle :
Un nouvel imam a été affecté à une mosquée de Londres. Pour se rendre en ville, il prenait toujours le même bus, et souvent avec le même conducteur.
Un jour, en achetant son ticket le conducteur se trompe et lui rend 20 centimes de monnaie en trop.
L'imam se rend compte de l'erreur une fois assis lorsqu'il s'est mis a recompté sa monnaie. Il s'est dit en premier qu'il devait rendre les 20 centimes au conducteur, ensuite il s'est dit que c'est une somme ridicule et que le conducteur s'en moquait largement ! L'entreprise des transports en commun gagnait beaucoup d'argent et ce ne seraient sans doute pas ces 20 centimes qui affecteraient leurs comptes. Il s'est dit qu'il pouvait les garder et les considérer comme un cadeau du ciel. Arrivé à son arrêt, l'imam se lève et change d'avis, et avant de descendre il va voir le conducteur et lui rend les 20 centimes en disant : "Vous m'avez rendu en trop". Le conducteur sourit et lui dit :
"Vous êtes le nouveau imam de la mosquée n'est-ce pas ? En fait, ça fait quelques temps que je pense rendre visite à votre mosquée pour apprendre l'Islam. J’ai fait exprès de vous rendre de la monnaie en trop pour voir quelle serait votre réaction et comment alliez vous vous comporter.
En descendant, l'imam a senti ses jambes flancher et a faillit s'effondrer. Il se ressaisit en s'appuyant à un poteau, puis il regarda le ciel les yeux en larmes et s’écria :
"Ô Allah ! J'ai failli vendre l'Islam pour 20 centimes..."
Chers frères, les gens parmi lesquelles vous vivez verront en vous l’exemple du musulman. Tâchez donc de leur donner le meilleur exemple et la meilleure image, afin qu’ils associent le mot musulman à l’incarnation de la vertu et de la noblesse.
Chers frères, excellez dans l’observance d’Allah, exalté soit-Il, dans toutes vos affaires. Comprenez qu’Allah, exalté soit-Il, veille sur vous, qu’Il vous voit et cerne parfaitement toutes vos affaires où que vous soyez. Il connaît la tricherie des yeux et ce que renferment les cœurs. Faites de votre mieux afin qu’Allah ne vous voie que là où Il lui plaît de vous voir.
Ne soyez pas insouciant dans votre observance de l’Unique, exalté soit-Il, sinon Satan s’infiltrera en vous et vous serez accablés par les murmures de vos caprices et de vos désirs. Sachez que lorsqu’un cœur est conscient de l’observance d’Allah, il ne sera jamais approché par Satan et lorsqu’il s’écarte de la conscience d’Allah, le mal est attiré vers lui et il sera hanté par les caprices et les désirs. Renforcez donc vos cœurs par l’observance d’Allah, soyez vigilants, refugiez auprès d'Allah contre ce qui vous entoure et ne soyez pas du nombre des insouciants.
Accomplissez les obligations qu’Allah vous a enjoint avec ponctualité. Ne les négligez pas en renvoyant leur accomplissement à un autre moment au motif que vous êtes occupés, ou en vous justifiant par quelque excuse que ce soit. Il s’agit d’une ruse de vos âmes et l’une de vos lubies. Allah, exalté soit-Il, dit (sens du verset) : « …Et ne suis pas la passion : sinon elle t’égarera du sentier d’Allah. » 
Comprenez aussi, chers frères, que nul ne se rapproche d’Allah par une œuvre préférable à l’accomplissement des obligations, comme cela est stipulé dans le hadith cité par Al-Boukhari dans son livre authentique. Veillez donc à ne pas négliger vos obligations ni à vous laisser gagner par la paresse pendant leur accomplissement ; ce sont les droits d’Allah sur vous. Soyez constant dans l’accomplissement de vos prières et impeccable dans votre jeûne.
Si vous êtes dans l’incapacité de jeûner, alors conformément à la parole d’Allah, exalté soit-Il,  vous bénéficiez d’une dérogation. Allah exalté soit-Il dit (sens du verset) : « …Mais pour ceux qui ne pourraient le supporter qu’ [avec grande difficulté], il y a une compensation : nourrir un pauvre. Et si quelqu’un fait davantage de son propre gré, c’est pour lui ; mais il est préférable pour vous de jeûner, si vous saviez. »  Gardez-vous de trouver en ce verset une excuse pour vos manquements.
Jeûner en Occident malgré les difficultés vous vaudra une précieuse récompense et constituera un actif sur votre compte ; cela fait plaisir à votre Seigneur et est profitable pour vous. Ne songez donc pas à rompre le jeûne, à moins d’être incapable de le mener jusqu’au bout. Inutile de vous conseiller davantage concernant vos obligations, il s’agit après tout de votre capital. Dans quel état se trouvera celui qui gaspille son capital, quelle serait sa position parmi les actionnaires de demain ? 
Passez le plus de temps possible dans l’accomplissement d’œuvres surérogatoires comme s’il s’agissait d’œuvres obligatoires. Accomplissez les prières surérogatoires. Multipliez les demandes de pardon et les louanges envers votre Seigneur, exalté soit-Il. Souvenez-vous que les invocations faites pendant les voyages ou l’expatriation sont exaucées. Multipliez les donc secrètement et en toute humilité. N’arrêtez pas  d’évoquer et d'invoquer Allah, exalté soit-Il, à tout moment.
Le Prophète, , recommanda à l’un de ses compagnons,  qu’Allah soit satisfait de lui, d’humecter sa langue en permanence par l’évocation d’Allah. Ne vous écartez point de ce chemin menant à davantage d’œuvres pies et d’obéissance à Allah, tel un investissement aux multiples récompenses. L’évocation d’Allah parmi une nation insouciante est comme une lumière éclatante. Tirez profit de ce temps, car c’est la saison des récoltes des récompenses de l’Au-delà, au profit exclusif de ceux qui souhaitent saisir ces opportunités et bénéficier de telles saisons.

Articles en relation