Erreurs à éviter lors de la célébration de l’Eid

Erreurs à éviter lors de la célébration de l’Eid
3843 1382

Chers lecteurs,

Nous vous présentons dans les lignes qui suivent certaines infractions et erreurs à éviter lors de la célébration des jours et des nuits de l’Eid.  Les plus répandues de ses erreurs et infractions sont :
 
1-   Effectuer le Takbiir de manière collective et d’une seule voix ou en répétant derrière une personne qui dit «  Allaho Akbar », ou inventer des formules de Takbiir non instituées par la Charia.
2-   Croire qu’il est recommandé de veiller la nuit de l’‘Eid en accomplissant la prière nocturne et en prononçant des Dhikrs en se fondant sur des Hadiths non authentiques que les gens font circuler.
3-   Visiter les tombes le jour de l’’Eid pour saluer les morts.
4-    La mixité entre hommes et femmes dans certains endroits d’accomplissement de la prière, certaines rues et certains jardins.
5-   Des gens se réunissent pendant le ‘Eid pour chanter et perdre leur temps en futilités, ce qui n’est pas permis.
6-   Le fait que les femmes exhibent leurs atours, se parent et ne se dissimulent pas au regard des hommes non Mahrams, alors que toute femme musulmane se doit de préserver son honneur et sa chasteté et faire preuve de réserve et de modestie car sa gloire réside dans son honneur, sa religion et sa chasteté.
7-   La sortie des femmes pour l’accomplissement de la prière du ‘Eid en se faisant belles et en se parfumant, ce qui n’est pas permis.
 8- Abuser des choses permises comme les habits, le manger et les boissons alors qu’Allah, Exalté soit-Il, dit à cet égard (sens du verset) :
 «Et mangez et buvez; et ne commettez pas d’excès, car Il [Allah] n’aime pas ceux qui commettent des excès.» (Coran 7/31)
9- Certains se réjouissent de l‘Eid et se montrent heureux parce que le mois de Ramadan s’est écoulé et qu’ils se sont débarrassés de l’adoration de ce mois, comme s’il s’agissait d’un lourd fardeau qui pèse sur leurs épaules, ce qui est grave.
10- Certains négligent l’accomplissement de la prière de l’‘Eid se privant ainsi de la rétribution de cette prière ainsi que des invocations des musulmans et il se peut que la raison qui les empêche d’y assister est le fait d’avoir veillé toute la nuit qui précède le 'Eid.
11- Certains passent les nuits et les jours de l’’Eid en portant atteinte à l’honneur des musulmans et en recherchant leurs défauts. Ils pêchent en eaux troubles en se servant du téléphone pour écouter les dialogues qui ont lieu entre les gens ou en marchant dans les rues qui fourmillent de nos jours de femmes pleinement parées, ce qui mène à ce que des foyers conjugaux stables soient détruits, des familles désintégrées, et des vies tranquilles transformées en tourments insupportables.
12- Il y a des gens qui font de l’‘Eid une occasion d’augmenter leurs gains illicites en trompant les gens, les dupant, leur mentant, en usant de détours, et qui s’approprient illicitement leurs biens comme s’il n’y avait ni Raaqiib (Celui observe tout) ni Haassiib (Celui qui tient compte de tout). Ils ne s’abstiennent pas de vendre ce qu’Allah a rendu illicite en matière de nourritures, de boissons, de moyens de divertissement et de destruction des familles et des communautés.
13- Parmi les choses qu’on peut remarquer de manière fréquente pendant les nuits des ‘Eids et du mois de Ramadan figure le fait que les enfants et les adolescents jouent avec des feux d’artifice qui portent atteinte à ceux qui prient et effraient les gens tranquilles. Que de malheurs et d’accidents sont arrivés à cause de ces jeux ! Celui-ci est blessé aux yeux et celui-là à la tête alors que les gens font preuve d’insouciance vis-à-vis de cette question.
Enfin, il est dit que celui qui veut prendre connaissance des mœurs d’une quelconque nation doit observer le comportement de ses individus pendant ses fêtes car c’est durant ces fêtes que leurs mœurs s’expriment telles qu’elles sont et que leurs traditions, leurs tendances et leurs penchants sont mis en relief. La communauté bienheureuse et vertueuse est celle dont les mœurs s’ennoblissent et atteignent le point culminant de la vertu pendant les ‘Eids, c’est la communauté où les sentiments de fraternité sont les plus forts. Durant l’‘Eid, cette communauté semble solidaire, pleine d’entraide, et ses individus sont compatissants les uns envers les autres et leurs cœurs sont pleins d’affection, d’amour, de compassion et de piété.
Nous implorons Allah, Exalté soit-Il, d’accepter notre jeûne et nos prières nocturnes ainsi que nos autres actes d’obéissance et nous faire vivre, nous et la nation islamique, de nouveau ce mois, d’accepter les actes d’adoration que nous y avons accomplis, de pardonner nos péchés, de nous accorder la santé et le salut, la sécurité et la sûreté. Nous L’implorons aussi d’accorder la gloire et le triomphe à l’Islam et de mettre ses ennemis en déroute. Notre dernière invocation est louange à Allah Seigneurs des monde et que la paix et les bénédictions soient sur notre prophète Mohammad, ainsi que sur sa famille et ses tous Compagnons.

Articles en relation