La compétition du mois de Ramadan

La compétition du mois de Ramadan
3985 1792

Chers musulmans, mes frères serviteurs et partisans d'Allah, exalté soit-Il.
M'accordez-vous l’honneur et le plaisir de vous annoncer la bonne nouvelle ?
Savez-vous, ô mes chers frères, ce que je vais vous annoncer ?
Je vous annonce la bonne nouvelle et l’ultime joie : la grande compétition mondiale. Une compétition qui commence la première nuit du mois de Ramadan et qui prend fin la dernière nuit.
Préparez-vous à la plus remarquable opportunité qui vous ait été offerte cette année et à la saison la plus bénie de toute l’année.
C’est le concours suprême annoncé par le Grand Souverain dans Son Livre lorsqu'Il dit (sens du verset) : 

« Et concourez au pardon de votre Seigneur, et à un Jardin (paradis) large comme les cieux et la terre, préparé pour les pieux » (Coran 3/133).

Par Allah ! Le prix de ce concours est le plus grand jamais offert. C’est le Paradis. Un Paradis large comme les cieux et la terre, où il y a tout ce que les âmes désirent et tout ce qui réjouit les yeux. Il y a des plaisirs spirituels et sensuels qu’aucun œil n’a jamais vus, qu’aucune oreille n’a jamais entendus et qui n’ont jamais traversé l’esprit des êtres humains.

Vous qui êtes dotés de raison et d’intelligence, y a-t-il après le Paradis une demande à laquelle aspirent les personnes aux âmes nobles et au caractère parfait comme vous, autre que l’agrément du Bien-Aimé, exalté soit-Il, et le don de pouvoir contempler Son Visage?

La description du concours :

Permettez-moi maintenant de vous décrire le terrain où se déroulera ce concours et de vous expliquer les conditions qui régissent cette compétition, pour que vous puissiez y participer avec clairvoyance.

Le terrain de ce concours islamique est le mois béni de Ramadan, au cours duquel les portes du Paradis s’ouvrent toutes sans exception.

Les conditions du concours :

Premièrement, le concurrent doit renoncer à toutes les choses illicites ou blâmables qu'il avait l'habitude de commettre avant ce concours. Il doit rendre justice aux ayants-droit, éviter le faux et le mal sous toutes leurs formes, cesser d’écouter la musique et les chansons et ne plus les autoriser chez lui, dans son magasin ou sur son lieu de travail. Il doit abandonner les jeux de cartes et ne plus fréquenter les lieux où on s’y adonne. Il doit ne plus prêter l'oreille à la médisance, aux cancans, aux mensonges et aux futilités. Enfin, il doit assainir sa langue et ses oreilles de toute grossièreté, et renoncer aux cigarettes et au narghilé, etc.

Deuxièmement, il doit procéder avec détermination à ce qui suit :

A- Annoncer son repentir au Seigneur des mondes et dire : « Seigneur, je Te demande pardon pour tous mes péchés et je me repens de toutes croyance, parole ou acte que Tu détestes et n’agrées pas. Pardonne-moi et accepte mon repentir, Tu es certes l’Accueillant du repentir, l’Absoluteur ».

B- Accomplir ces bonnes actions :
1- Accomplir les cinq prières prescrites en commun, sans manquer une rak’a.
2- S'adonner pendant le mois de Ramadan à la lecture du Coran pendant la nuit et aux extrémités du jour.
3- Multiplier les prières surérogatoires pendant la nuit et aux extrémités du jour.
4- Donner l’aumône, en donnant autant que possible de l’argent, de la nourriture, de la boisson, des vêtements, etc.
5- Multiplier les invocations et les demandes de pardon d’Allah, exalté soit-Il, chaque jour avant l’aube.

Voilà en quoi consiste le concours et voilà ses conditions. Alors, champion allez-vous gagner la course ? Allez-vous obtenir les houris aux grands yeux, Allez-vous obtenir cette vie nouvelle qui viendra s’ajouter à la vôtre et agrandir considérablement votre capital ? Vous pouvez en plus gagner une récompense que vous ne pouvez récolter en œuvrant sans relâche pour l’au-delà pendant mille mois (c'est-à-dire quatre-vingt-trois ans et quatre mois). Voulez-vous que toutes vos mauvaises actions soient expiées et que tous vos péchés soient effacés ? Ceci se produira si vous vous lancez sincèrement dans cette compétition.

Lancez-vous donc, ô sages héros : ne prêtez pas l'oreille à la musique, à la chanson, à la médisance et aux obscénités. Ne tendez pas la main vers les choses illicites, préservez vos pieds des faux pas. Empêchez votre langue de proférer des médisances, des cancans, des mensonges, des faux témoignages ou des grossièretés. Préservez votre cœur et épargnez-lui les futilités.

Allah est Plus Grand ! Avancez, héros, et donnez l’aumône en abondance, car c’est le moment. Restez dans la maison de votre Seigneur, exalté soit-Il, par amour et par crainte et ne sortez que pour combler un besoin, espérant qu’Allah, exalté soit-Il, vous pardonne et accepte votre repentir. Votre place, cher frère, doit être aux premiers rangs. Ne manquez jamais le début de la prière. Attachez-vous au Livre d’Allah, exalté soit-Il, chers frères. Ne passez pas le mois de Ramadan sans que vous ne l'ayez lu avec réflexion, avec recueillement, en faisant des invocations et en laissant couler vos larmes.

Que la paix vous soit accordée et que vous soyez parmi les premiers à suivre les ordres d’Allah, exalté soit-Il. Qu’Allah, exalté soit-Il, vous bénisse et vous inscrive parmi les gagnants de ce grand concours !
 

Articles en relation