La méthode de la concertation dans l’éducation des enfants

La méthode de la concertation dans l’éducation des enfants
7682 2667

Dans une clinique psychiatrique:
La fille s’est assise devant le médecin qui la traite. Elle fait l’inventaire de ses innombrables erreurs ; en bref, elle a fait toutes les erreurs imaginables et inimaginables et souffre maintenant de toxicomanie. Lorsqu'on le médecin l’interroge sur sa relation avec sa famille, elle lui répond que la cause de tout ce dont elle souffre est sa famille et précisément sa mère, en raison de sa négligence extrême : elle dit qu’elle la laisse faire tout ce qui lui passe par la tête et qu’elle ne lui demande même pas quand elle sort où elle va et quand elle rentre avec qui elle était. La mère de cette pauvre fille se comporte avec elle de la sorte en s'imaginant qu'elle lui donne ainsi la liberté requise à cet âge.
Il en ressort que cette fille souffre de maladies psychologiques, de déviances morales et de toxicomanie, ce qui est dû essentiellement à un certain genre de mauvaise éducation, à savoir l'éducation laxiste.
Nous pouvons classifier les manières de traiter les enfants en trois catégories:
- La manière autoritaire (dictatoriale)
- La manière laxiste (anarchique)
- La méthode de concertation
 

1- Le premier genre : la manière autoritaire
Ici, les parents sont autoritaires et imposent à leurs enfants un système et des restrictions inflexibles. Il en résulte la soumission, la lâcheté et la perte de confiance chez ces derniers pendant la période de l’enfance, et un mécontentement et une rébellion au cours de celle de l’adolescente, d’ailleurs cette dernière sera marquée par la témérité, l'inquiétude et une mauvaise entente.
Le recours exagéré aux châtiments corporels peut causer la délinquance des enfants. Mais nous disons que les enfants ont parfois besoin d'une attitude ferme et qu’une certaine dureté peut être dans leur intérêt.
Si la mère recourt à la dureté, elle doit revenir traiter avec bonté sa fille et s'intéresser à ses affaires. Elle doit lui expliquer calmement les causes de cette dureté et lui dire que cela était dans son intérêt. Elle doit lui confirmer en permanence son amour et son respect de sa personnalité ainsi que l'intérêt qu'elle lui porte.
Cependant, le recours à la rigueur uniquement pour le plaisir d'exercer le pouvoir, l'autorité et d’avoir la supériorité sur l'adolescent, compliquera la situation et détruira la confiance mutuelle et l'amour.
Voici l'attitude d'Al-Aqra’ ibn Habis quand il vitle Prophète () embrasser l’un de ses petits-fils. Al-Aqra` dit alors: "J'ai dix enfants, je n'en ai embrassé aucun". Le Prophète () lui répondit : "Que puis-je faire pour vous si Allah a arraché la clémence de votre cœur?"
 

2- La deuxième méthode : la méthode laxiste
La famille y assume un rôle marginal, si elle en assume un. Le laxisme avec les enfants a pour résultat de leur donner une personnalité anormale et irresponsable. Dans ce genre de famille, l'adolescent ne respecte pas ses parents et les blâme lorsqu'il commet une faute ou lorsqu’il est confronté à un problème, et ce parce qu’ils l’ont privé de leurs bons conseils, d’une bonne éducation et ne l’ont pas instruit correctement. Le récit que nous avons mentionné au début de cet article est une parfaite illustration de cette méthode.
 

3- La troisième méthode: la concertation
Les parents y encouragent les enfants à la discussion et à la participation, à la prise des décisions tout en leur laissant la liberté de choisir, dans les limites de ce que permet la religion et de la liberté d'expression. Cette atmosphère se caractérise par la tolérance, le fait d’éviter les punitions, la confiance en soi et la capacité à affronter les différentes situations de la vie.
La méthode de la concertation a une influence et des résultats satisfaisants qui se reflètent sur la personnalité de l'adolescent et contribuent à son développement car son opinion est prise en compte dans les questions familiales et lui permet, dans une assez bonne mesure, d’acquérir une indépendance d’opinion.
La famille fait preuve de tendresse, de sûreté et de compréhension à l’égard de l'adolescent qui fait preuve de maturité, d’indépendance et ressent qu’il est traité équitablement; les relations familiales sont ainsi en harmonie. Le résultat de cette méthode s'avère également dans le rehaussement de la valeur de soi chez l’adolescent et facilite sa parfaite l’intégration dans la communauté.
Le meilleur climat pédagogique est celui de la liberté et de la consultation et les pires ambiances sont celles du laxisme (ou de l'anarchisme) et de l'autoritarisme.
Il ne faut ni imposer à l'adolescent des responsabilités exagérées ni le punir pour les moindres erreurs. Il ne convient pas non plus de lui accorder la totale liberté de faire ce qu’il veut car il sera incapable et agira mal, en raison de son manque d'expérience.
Le Prophète () traitait les jeunes à cette étape de leur vie de sorte à leur faire sentir leur valeur, leur responsabilité, et à leur donner de la confiance et de la sérénité. Selon Anas, qu'Allah soit satisfait de lui, lorsque le Prophète () croisa des enfants sur son passage, il s’arrêta pour les saluer.
Un jour, le Prophète () était assis, encadré par un garçon à sa droite et des hommes âgés à sa gauche. On lui présenta une boisson, il en but, et se tourna vers le garçon et lui dit : « Me permets-tu de servir ces hommes âgés avant toi ? ». Le garçon refusa et dit : "Non, par Allah, je ne donnerai la préférence à personne concernant une chose qui me vient de toi ". Le Prophète (Salla Allahou Alaihi wa Salla) lui passa donc la coupe.

Le Prophète () comprenait parfaitement la mentalité de ses jeunes Compagnons et pouvait par conséquent les influencer. Il s'adressait à `Ali ibn Abou Tâlib, encore petit, et le chargeait de responsabilités de manière à lui faire sentir qu’il était accepté et qu’il avait de la valeur ; il procédait de même avec les autres Compagnons.

Chère mère, cher père:
Comprendre votre fille est un devoir que vous avez envers elle. Vous devez apprendre et comprendre sa personnalité pour pouvoir bien vous comporter avec elle car la manière de traiter un adolescent l'influence immensément et se reflète sur son comportement et sa conduite. Il est important de concevoir qu'une adolescente saine est celle qui est préparée à une maturité correcte, solide et équilibrée.
Si l'adolescent n'obtient pas la tendresse et l'intérêt dont il a besoin, il peut lui arriver l’une des deux choses suivantes:
1- devenir introverti.
2- devenir agressif et maussade.

Pour conclure, la famille joue un rôle majeur dans la bonne ou mauvaise santé psychologique des enfants, et, dans ce dernier cas, elle est la cause de leur délinquance.
Source : www.islammemo.com

Articles en relation