L’éthique et la moralité sont essentielles en l’Islam et à la communauté musulmane

L’éthique et la moralité sont essentielles en l’Islam et à la communauté musulmane
  • Date de publication:19/03/2017
  • Catégories:Ethique
  • Fréquence:
2545 863

L’Islam n’est pas extérieur à la vie de tous les jours. Il s’agit d’une soumission fondamentale (à Allah) de l’existence de l’individu. L’éthique et la moralité sont essentielles en Islam et à la communauté musulmane ou au musulman. Les musulmans croient que le déclin de la communauté trouve son origine dans son immoralité et son manque d’éthique.
L’Islam fournit à ses fidèles un système moral qui est fait de manière à défendre les droits octroyés par le Coran à chaque individu. D’après l’Islam, ce qui améliore l’existence d’un individu ou d’une communauté, sans que cela ne contredise les règles et les lois établies par le Coran, est éthiquement bon, alors que ce qui lèse un individu ou la société dans laquelle il vit, est moralement mauvais.
Les musulmans croient en l’importance d’accomplir de bonnes actions. En dehors des prières et de l’application des cinq piliers de l’Islam, il est nécessaire pour un individu d’accomplir de bonnes actions. Celles-ci seront jugées par Allah, exalté soit-Il, le Jour de le Résurrection.
D’après le Coran, l’arrogance et l’orgueil sont parmi les caractères les plus accablants qu’un musulman peut avoir. L’insolence et la vantardise sont aux antipodes de ce qu’un musulman doit être. L’Islam met l’accent sur l’humilité et la piété avant toute chose. C’était le garde-corps de la caractéristique personnelle préférée de l’époque de Mohammad () à savoir la virilité.
La retenue est un autre précepte éthique pour les musulmans. Il est important pour les musulmans d’apprendre à maîtriser les envies de leur corps et de leur esprit. La passion et le désir ont leur place, mais les musulmans ont le devoir de faire preuve de discipline en les contrôlant. Ceci en raison du fait qu’un musulman doit se concentrer sur l’au-delà et non pas sur le monde matériel. Les objets matériels et le savoir sont nécessaires, mais ils doivent être utilisés comme des moyens et des tremplins sur la voie de l’illumination, sur le sentier qui nous mène à devenir une meilleure personne par le biais de l’Islam. Ils doivent être utilisés pour se rapprocher d’Allah, exalté soit-Il, et non pas pour eux-mêmes. Les musulmans font toujours tout leur possible pour garder Allah, exalté soit-Il, dans leur cœur avant toute autre chose.
La sourate al-Baqara (La Vache) explique le concept de ce qui est juste en Islam. Elle mentionne que le simple fait de prier n’est pas assez, que le fait d’être pieux réside dans la croyance en Allah, exalté soit-Il, et en Son message divin, en le fait de dépenser ses biens et possessions pour aider sa famille et ceux dans la société qui sont démunis et sont dans le besoin. Ceux qui adorent Allah, exalté soit-Il, selon les lois du Coran, qui versent la Zakât (impôt sur la fortune) aux pauvres et qui respectent leurs promesses et endurent et persévèrent face aux vicissitudes de la vie (sens du verset) :
« La bonté pieuse ne consiste pas à tourner vos visages vers le Levant ou le Couchant. Mais la bonté pieuse est de croire en Allah, au Jour dernier, aux Anges, au Livre et aux prophètes, de donner de son bien, quelqu’amour qu’on en ait, aux proches, aux orphelins, aux nécessiteux, aux voyageurs indigents et à ceux qui demandent l’aide et pour délier les jougs, d’accomplir la Sal¨¡t et d’acquitter la Zak¨¡t. Et ceux qui remplissent leurs engagements lorsqu’ils se sont engagés, ceux qui sont endurants dans la misère, la maladie et quand les combats font rage, […] » (Coran 2/177)
Ce verset de la sourate al-Baqara définit la foi comme étant le noyau de de toute l’éthique islamique. En gardant Allah, exalté soit-Il, au centre de sa vie, l’éthique islamique enseigne que le musulman doit agir de manière morale et correcte à chaque moment de sa vie ; que les intentions derrière chaque action et toutes les pensées cachées d’un individu sont connues et jugées par Allah, exalté soit-Il. Après avoir parlé de la foi, la sourate mentionne toutes les actions que chacun peut accomplir pour être pieux. A la fin, elle recommande la patience et la persévérance ; la sourate enseigne qu’il n’est pas suffisant d’avoir la foi, mais que chacun doit faire tout son possible pour garder sa foi ferme tout au long des épreuves de la vie.
Il existe trois actions qui, bien qu’extrêmement difficiles, détiennent la clé de la moralité et du salut islamiques. Elles personnifient l’esprit du musulman à se soumettre et à accomplir pour les autres tout ce que l’on peut. Elles personnifient également la conception islamique qui stipule que les pensées et les intentions sont à pied d’égalité sur le plan moral et éthique avec les actions. Ces actions sont le fait de donner la charité même si on a, nous-mêmes, besoin de charité à ce moment-là en particulier, se maîtriser lorsqu’on est en colère, et pardonner à ceux qui nous causent du tort. Ces trois actions sont les normes qui représentent ce qui plaît à Allah, exalté soit-Il. Accomplir de bonnes action n’est pas suffisant, celles-ci doivent être imprégnées d’un niveau élevé de piété et d’humilité.

Articles en relation

Les plus visités

Ethique

L’amour d’Allah

Un amour exceptionnel L’amour d’Allah, le Très-Haut, devrait occuper le cœur de l’être humain et le posséder totalement. S’il ne le possède pas...Plus