L'engagement d'être sincère et loyal envers tout musulman

L
417 71

Djarîr ibn 'Abdillah, qu'Allah soit satisfait de lui, a rapporté ce qui suit : « Je me suis engagé vis-à-vis du Prophète () à accomplir la prière, à verser l’aumône légale (Zakât) et à faire preuve de sincérité et de loyauté envers tout musulman. » (Boukhari, Mouslim)

Et dans une autre version de ce hadith, il a dit : « Je me suis engagé auprès du Prophète () à écouter et à obéir et le Prophète () a ajouté : "Dans ce dont tu es capable ainsi qu'à faire preuve de sincérité et de loyauté envers tout musulman." » (Boukhari, Mouslim)

Ce hadith réunit les plus importants fondements de l'Islam après les deux attestations de foi. Il confirme l'importance de la sincérité et de la loyauté en Islam.

En effet, y a-t-il une preuve plus forte de l'importance de la loyauté et la sincérité que cet engagement pris devant le Prophète (Salla Allahou Alaihi wa Salla) ?

Le lecteur attentif trouvera trois bénéfices dans les deux versions de ce hadith :

1- Le facteur commun entre les deux versions du hadith est  la sincérité et la loyauté envers tout musulman.

2- La sincérité et la loyauté sont associées tantôt à l'écoute et à l'obéissance et tantôt à la prière et à la Zakât. Or, chacun sait que l'écoute et l'obéissance sont les deux exigences de l'attestation de foi : « Nulle divinité n'est digne d'être adorée en dehors d'Allah », comme cela est détaillé dans les livres qui traitent du dogme islamique. De même, la prière et la Zakât sont des actes d'obéissance qui ont une place toute particulière en Islam, et cela montre l'importance de la sincérité et de la loyauté envers tout musulman.

3- L'écoute et l'obéissance sont liés à la capacité, à l'inverse de la sincérité et de la loyauté. La preuve en est que la sincérité et la loyauté mentionnées dans le hadith sont basées sur les actes du cœur. En effet, la sincérité et la loyauté parfaites envers Allah, exalté soit-Il, impliquent de L'aimer, d'avoir espoir en Lui, d'être sincère dans les actes d'adoration qu'on Lui voue, de s'atteler à L'invoquer par Ses plus beaux Noms et Attributs...

Quant à la sincérité et la loyauté envers le Prophète (), elle consiste à l'aimer plus que sa propre personne, à faire passer son obéissance avant ses désirs si les deux sont en conflit. Enfin, on atteint la sincérité et la loyauté envers les musulmans lorsque l'on aime pour eux ce que l'on aime pour soi-même.

Comme vous le voyez, tous ces actes émanent du cœur et ne dépendent pas de la capacité car tout homme peut les accomplir à moins qu'il ne perde la raison et ne soit plus responsable de ses actes ou que son âme quitte son corps et qu’il meure.

Le plus petit degré de la foi c'est le fait d'aimer le bien et de détester le mal et sans cela il n'y a pas de foi.

En effet, lorsque certaines personnes faibles, malades et pauvres n'ont pas participé à la bataille de Tabûk, Allah, exalté soit-Il, a dit (sens du verset) :

« Nul grief sur les faibles, ni sur les malades, ni sur ceux qui ne trouvent pas de quoi dépenser (pour la cause d'Allah), s'ils sont sincères envers Allah et Son messager. Pas de reproche contre les bienfaiteurs. Allah est Pardonneur et Miséricordieux. » (Coran 9/91)

Cela signifie que celui qui ne partcipe pas au combat en raison d'un empêchement n'est pas à blâmer, à condition qu'il soit sincère et loyal envers Allah, exalté soit-Il, et Son Messager car les hypocrites mentaient et avançaient des prétextes pour ne pas participer au combat et ils n'étaient donc pas sincères et loyaux envers Allah, exalté soit-Il, et Son Messager.

Allah, exalté soit-Il, les désigne comme des bienfaiteurs car ils ont fait preuve de sincérité envers Allah, exalté soit-Il, lorsqu'ils ont été empêchés de combattre dans Son sentier.

On peut être exempt de certains actes d'adoration, mais on n'est jamais exempt de la sincérité et de la loyauté envers Allah, exalté soit-Il. Si on est malade et qu'on ne peut pas utiliser les membres de son corps ou sa langue pour accomplir des actes d'adoration, on peut toujours être sincère et loyal envers Allah, exalté soit-Il, à moins d'avoir perdu la raison. On regrette alors ses péchés et on exprime l'intention, en cas de guérison, d'accomplir ce qu'Allah, exalté soit-Il, nous a ordonné et de nous abstenir de faire ce qu'Il nous a interdit. Sans cela, l'homme ne fait pas preuve de sincérité ni de loyauté envers Allah, exalté soit-Il.

Ainsi fait-on preuve de sincérité et de loyauté envers Allah, exalté soit-Il, et Son Messager () dans ce que ce dernier nous a ordonné d'accomplir par ordre de son Seigneur.

Articles en relation