Prémices et annonces de la prophétie et de la révélation

 Prémices et annonces de la prophétie et de la révélation
1087 149

Alors que le Prophète () s’approchait de la quarantaine, certaines prémices et annonces de la prophétie et de la révélation faisaient irruption dans sa vie. Il pouvait les voir seul comme d’autres pouvaient les voir avec lui. Parmi ces prémices et annonces, on compte les suivantes : Les rêves prémonitoires, son amour pour l’ermitage, la montagne qui le salue, le fait qu’il ait vu une lumière. Al-Khattâbî a dit : ‘ Ces prémices ont débuté par les rêves prémonitoires, aimer s’isoler des gens, un ermitage dans la grotte de Hirâ et s’y vouer à la dévotion un certain nombre de jours. Tout ceci constitue une introduction et une anticipation à sa prophétie et en sont les premières manifestations … elles lui ont permis de prévoir ce qui allait advenir de façon à ce qu’il puisse s’habituer et se préparer à ce qui l’attendait. Vint ensuite la réussite et la bonne nouvelle.

Les rêves prémonitoires :

Les rêves prémonitoires apaisent le cœur et purifient l’âme. C’est pourquoi ces rêves sont le début de l’apparition du soleil de la prophétie et une préparation à recevoir la révélation. La prophétie a débuté par ces rêves prémonitoires. Il ne faisait pas un rêve sans qu’il ne se réalise aussi clairement que la lumière du jour. Puis débuta la révélation. Selon Aïcha : « Les premières formes de révélation que le messager d’Allah reçut furent les rêves prémonitoires. Chaque rêve qu’il faisait se réalisait aussi clairement que la lumière du jour. » (Boukhari). La version de Mouslim parle de ‘rêves véridiques’. Ibn Hajar explique : ‘ Ce hadith montre clairement qu’il faisait ces rêves avant qu’il n’apprécie l’ermitage. Il est aussi possible que ce soit l’inverse si les informations ont été données dans l’ordre chronologique. Mais le premier avis est plus probable.’

Nawawi a dit : ‘ Le cadi, qu’Allah lui fasse miséricorde, a dit, et d’autres savants l’ont dit aussi : ‘ Les premières manifestations de la révélation furent à travers les rêves prémonitoires de façon à ce qu’il ne soit pas surpris par l’arrivée soudaine de la prophétie et qu’il ne la supporte pas … La première annonce de la prophétie et de l’honneur qui lui revient se manifestèrent donc sous forme de rêves.’

Ibn Hajar explique dans son livre Fath Al-Bârî : La révélation débuta sous la forme de rêves pour le préparer à ce qu’il lui serait révélé en état d’éveil… Dans le hadith, la réalisation des rêves est comparée à la lumière du jour en raison en raison de sa clarté qui ne laisse aucun doute.’

Le cadi ‘Iyâd a dit : ‘ Ce hadith nous apprend que les rêves prémonitoires constituent une des manifestations de la prophétie et annonce de l’honneur prophétique, ils en représentent une partie et la première de ses manifestations. Les rêves des prophètes constituent donc une révélation qui sont une vérité et une réalité. Ce ne sont pas des amas de rêves et le diable ne peut aucunement y prendre part.’

Ibn abi Jamara a dit : ‘ Cette révélation fut comparée à la lumière du jour et à rien d’autre car le soleil de la prophétie constitue les prémices de ses lumières. Cette lumière ne cessa de croitre jusqu’à ce que la lumière du soleil éclate.’

Al-Albânî a dit : ‘ Ces rêves étaient comme une préparation à la révélation qu’il allait recevoir à l’état d’éveil.’

Les rêves prémonitoires sont une des quarante-six parties de la prophétie comme nous en a informé le Prophète (). Ses rêves étaient différents des nôtres en deux points :

Le premier, tous ces rêves sont véridiques et il ne connait pas de rêves qui n’ont pas de signification. C’est pourquoi Abdullah ibn Abbas a dit : ‘ Les rêves de prophètes sont une révélation.’ ‘Ubayd ibn Omar a dit : ‘ Les rêves de prophètes sont une révélation.’ Puis il récita le verset : « Puis quand celui-ci fut en âge de l'accompagner, [Abraham] dit : « O mon fils, je me vois en songe en train de t'immoler. Vois donc ce que tu en penses ». (Ismaël) dit : « O mon cher père, fais ce qui t'es commandé : tu me trouveras, s'il plaît à Allah, du nombre des endurants ». » (Coran 37;102).

Le deuxième, Les rêves du Prophète () sont explicites comme l’a dit Aïcha : ‘comme la clarté du jour.’ Ibn Hajar a dit : ‘ Les rêves de prophètes sont une révélation contrairement à ceux des autres hommes. La révélation ne peut être atteinte par la moindre défaillance car elle est protégée contrairement aux rêves des autres hommes qui ne sont pas des prophètes, car ils peuvent être perturbés par le diable.’

L’amour du Prophète () pour l’ermitage :

Alors que le Prophète () s’approchait de la quarantaine, peu avant de recevoir la révélation, Allah lui fit aimer la vie retirée. Il se retirait donc dans la grotte de Hirâ pour s’isoler et méditer. Il s’agit d’une montagne qui se trouve au Nord-Ouest de La Mecque. Ibn Al-Qayyim dit dans son livre Zâd Al-Ma’âd, en citant Aïcha : ‘ Allah l’a ensuite honoré de la prophétie et l’ange se présenta à lui alors qu’il se trouvait dans la grotte de Hirâ. Il aimait s’y retirer seul.’ Il prenait avec lui suffisamment de provision pour y rester plusieurs nuits du mois mais quand ses provisions s’épuisaient, il rentrait chez lui pour en prendre de nouveau avec lui. Aïcha, qu’Allah soit satisfait d’elle, raconte :’ Les premières formes de révélation que le messager d’Allah reçut furent les rêves prémonitoires. Chaque rêve qu’il faisait se réalisait aussi clairement que la lumière du jour. Ensuite le prophète eut un penchant pour l’isolement, il se retirait dans la grotte de Hirâ et s’adonnait à l’adoration plusieurs nuits durant. Puis il retournait voir ses proches afin de se ravitailler en vivres suffisantes pour le même nombre de nuit. Il retournait après cela auprès de Khadîja pour se ravitailler encore une fois. Il demeura ainsi jusqu’au jour où La vérité lui vint dans la grotte de Hirâ.’ (Boukhari). Dans son livre Fath Al-Bârî, Ibn Hajar rapporte les propos suivants d’Ibn abi Jamara : ‘ La sagesse de se retirer dans cette grotte est que celui qui s’y trouve peut y voir la Ka’ba. Il peut donc réaliser trois types d’adoration : S’isoler, adorer Allah et voir la Ka’ba.’ Et il ne fait aucun doute que lui avoir fait aimer se retirer ainsi fait partie de ce qu’Allah lui avait prédestiné comme avenir grandiose et de façon à ce qu’il se prépare aux débuts de la révélation qu’il allait recevoir.

La montagne salue le Prophète () :

Selon Ali ibn abi Talib, qu’Allah soit satisfait de lui : « Je me trouvais avec le Prophète () à La Mecque et nous sortîmes dans ses environs jusqu’à atteindre une montagne où il n’y avait aucun arbre et la montagne dit : Que la paix soit sur toi ô messager d’Allah. » (Tirmidhi et jugé authentique par Al-Albânî). Selon Jâbir ibn Samara, qu’Allah soit satisfait de lui, le Prophète () a dit : « Je connais une montagne à La Mecque qui me saluait avant que je ne sois messager. Je pourrais la reconnaitre maintenant. » (Mouslim). Nawawi commente : ‘ C’est un des miracles du Prophète () qui prouve que certains êtres inanimés sont capables de discernement. Cela correspond d’ailleurs à ce verset : « vos cœurs se sont endurcis; ils sont devenus comme des pierres ou même plus durs encore; car il y a des pierres d'où jaillissent les ruisseaux, d'autres se fendent pour qu'en surgisse l'eau, d'autres s'affaissent par crainte d'Allah. Et Allah n'est certainement jamais inattentif à ce que vous faites. » (Coran 2 ;74).’ Al-Suhayli a dit : ‘ Le plus probable est que la salutation de la montagne fut une réalité et qu’Allah lui a permis de parler comme Il a fait que le tronc d’arbre se plaigne.’

Le Prophète () entend un son et voit une lumière :

Selon Abdullah ibn Abbas, qu’Allah soit satisfait de lui, le Prophète () dit à Khadija : « Je vois une lumière et j’entends une voix, je crains d’être pris de folie. Elle dit : Allah ne fera jamais cela avec toi ô fils de Abdullah. Puis vint Waraqa ibn Nawfil à qui on répéta ses propos et il dit : S’il dit la vérité alors il s’agit du même ange qui est venu à Moïse. S’il est désigné messager et que je suis toujours en vie, je le vénérerai et je le soutiendrai et ajouterai foi en lui. » (Ahmad). Ibn Kathir explique : ‘ Le terme arabe Nâmûs, utilisé dans ce hadith fait référence à l’ange Gabriel, celui qui connait le secret du bien, car Allah ne confie Sa révélation qu’à lui et lui permet de prendre connaissance de certains faits imperceptibles et Il ne le permet à personne d’autres.’  Selon Abdullah ibn Abbas, qu’Allah soit satisfait de lui : ‘ Le Prophète () résida quinze ans à La Mecque durant lesquels il entendait une voix. Il voyait une lumière sept ans durant mais sans rien voir de particulier. La révélation lui venait durant huit ans et il résida à Médine dix ans.’ (Mouslim).

Le cadi ‘Iyâd a dit : ‘ C’est-à-dire qu’il entendait la voix de l’ange qui l’appelait et voyait la lumière de l’ange, ou la lumière des signes d’Allah jusqu’à ce qu’il voie l’ange de ses propres yeux et qu’il lui transmette la révélation.’ Al- Tîbî a dit : ‘ Quand il dit qu’il vit de la lumière durant sept ans cela signifie qu’il vit les prémices de la prophétie comme une lumière uniquement mais qu’il ne voyait pas l’ange. C’est ce que signifie ces termes ‘ sans rien voir de particulier.’ Soit, qu’il ne voyait rien d’autre que la lumière. La sagesse pour laquelle il voyait uniquement de la lumière sans voir l’ange est qu’il s’y habitue et qu’il n’ait pas peur par la suite.’

Avant de recevoir le message divin à transmettre aux hommes, le Prophète () passa par plusieurs étapes qui fut une préparation à sa mission. De nombreuses prémices et annonces de sa prophétie se sont manifestées. Les rêves prémonitoires ou les rêves pieux qu’il voyait durant son sommeil. La montagne le salua et le décrit comme étant le messager d’Allah. Il aimait se retirer. Il a vu une lumière. Et bien d’autres prémices et annonces qui se sont déroulées au cours de son enfance et sa jeunesse et peu avant qu’il ne soit suscité en tant que prophète et reçoive la révélation.

Articles en relation