La foi en la résurrection après la mort et les preuves scripturaires à ce sujet

La foi en la résurrection après la mort et les preuves scripturaires à ce sujet
343 52

 La foi en la résurrection après la mort et les preuves scripturaires à ce sujet

La résurrection désigne le fait qu’Allah fera revivre les morts en les sortant de leurs tombes le Jour de la résurrection. Ce jour est également appelé le jour du retour puisqu’Allah réintégrera les âmes dans leurs corps. Ibn Kathîr a dit : « La résurrection correspond au retour des âmes qui réintégreront leurs corps et se lèveront le Jour de la résurrection. » Allah a intimé l’ordre à son Prophète, , lui qui informe de la vérité et est connu pour sa véracité, de jurer que la résurrection et la rétribution sont deux faits qui sont une vérité qui auront lieu sans aucun doute. Aussi, ramener à la vie toute la création après sa mort est quelque chose qu’Allah est tout à fait capable de faire. C’est même pour Lui une chose tout à fait aisé. Allah dit :

 « Les impies prétendent qu’ils ne seront jamais ressuscités. Réponds-leur : « Bien au contraire ! Je jure par mon Seigneur que vous serez ressuscités, puis informés de vos agissements, chose des plus aisées pour Allah. » » (Coran 64/7).

Ibn Kathîr explique : « Allah nous informe que les polythéistes, les mécréants et les athées prétendent qu’ils ne seront pas ressuscités mais Allah réfute leur allégation en disant qu’Il les informera de toutes leurs œuvres : graves et insignifiantes, grandes et petites. Il est très facile pour Allah de les ressusciter et les rétribuer pour leurs œuvres. »

Al-Sa’dî explique le verset ainsi : « Allah nous informe de l’entêtement des mécréants, de la nullité de leur prétention et de leur reniement de la résurrection sans disposer d’aucun savoir, sans emprunter le droit chemin ni se fier sur un livre leur indiquant la voie à suivre. Allah a donc demandé à la plus noble de Ses créatures de jurer sur son Seigneur qu’ils seront effectivement ressuscités et rétribués pour leurs mauvaises œuvres et pour avoir nier la vérité. Aussi, cela peut paraitre difficile ou impossible à réaliser pour une créature. En effet, toutes leurs forces même réunies pour redonner vie à un seul mort, ne leur permettraient pas de le faire. En revanche, Allah, lorsqu’il vaut qu’une chose soit, Il lui suffit de dire « soit » pour qu’elle advienne. »

La foi en la résurrection désigne la ferme certitude qui ne souffre d’aucun doute qu’Allah ramènera à la vie toutes les créatures après leur mort, le Jour de la résurrection. Allah dit :

« Ô hommes ! Si vous avez des doutes au sujet de la Résurrection, alors sachez que Nous vous avons créés de terre, puis d’un liquide insignifiant, puis d’un corps s’accrochant à la matrice de la femme qui se transforme lui-même en une masse de chair qui, petit à petit, prend forme humaine. Nous vous montrons ainsi Notre toute-puissance. Nous maintenons jusqu’au terme de la grossesse tel l’embryon dans la matrice d’où Nous le faisons sortir à l’état de nourrisson afin qu’il atteigne par la suite sa pleine maturité. Certains parmi vous meurent avant cela, tandis que d’autres tombent dans la sénilité, finissant par oublier tout ce qu’ils avaient appris. On peut voir de même la terre morte et desséchée se gonfler et reprendre vie dès que Nous l’avons arrosée de pluie, se couvrant d’une végétation variée et agréable à regarder. Il en est ainsi parce qu’Allah est la véritable divinité et qu’Il est Celui qui redonnera vie aux morts et qui a pouvoir sur toute chose, que l’Heure sonnera inéluctablement et qu’Allah ressuscitera les morts dans leurs tombes. » (Coran 22/5-7).

Ibn Kathîr explique : « Après avoir mentionné ceux qui s’opposent à la résurrection et nient le retour des âmes dans leurs corps après leurs morts, Allah mentionne la preuve de sa capacité à la réaliser en indiquant qu’il est tout à fait possible de constater sa première création. En d’autres termes il leur dit : si vous doutez de mon pouvoir à réintégrer les âmes des morts dans leurs cops et leur redonner vie alors sachez que nous vous avons déjà créés à partir d’argile. L’heure de la résurrection arrivera donc sans aucun doute et Allah redonnera vie à ces corps qui, dans leurs tombes, étaient devenus poussières. Il les sortira à nouveau du néant. »

Dans son ouvrage Lawâmi’ Al-Anwâr, Al- Safârînî a dit : « Sache qu’il est obligatoire d’avoir la certitude qu’Allah ressuscitera tous Ses serviteurs et les ramènera à nouveau à la vie avec la totalité des membres qui les constituaient initialement, du début à la fin de leurs vies sur terre. Il les conduira vers le lieu du rassemblement pour procéder au jugement de chacun. Ceci est une vérité établie dans le Coran et la Sunna et par l’unanimité des pieux prédécesseurs de cette communauté. »

Cheikh Al-‘Uthaymîn a dit : « La foi en la résurrection : il s’agit de faire revivre les morts lorsqu’on soufflera dans la corne pour la deuxième fois. Les gens se lèveront devant le Seigneur de l’univers … Allah dit :

« De même que Nous avons procédé à la première Création, Nous la recommencerons le Jour où Nous plierons le ciel comme le scribe replie un parchemin. Voici une promesse que Nous nous sommes fait un devoir d’honorer et que Nous ne manquerons pas d’accomplir. » (Coran 21/104). La résurrection est une vérité établie comme l’indique le Coran et la Sunna et par l’unanimité des musulmans. »

Ne pas avoir foi en la résurrection est une mécréance en Allah :

La foi en la résurrection est un des piliers de la foi nécessairement connu de tous. Qui le nie s’exclut de la sphère de l’islam. Les savants – anciens ou contemporains – sont unanimes sur ce point. Allah dit :

« Si tu dois t’étonner, c’est bien de leurs paroles : « Serons-nous, une fois réduits en poussière, rendus à la vie ? » Ceux qui prononcent de telles paroles sont, pour avoir renié leur Seigneur, voués au feu de l’Enfer où, des carcans aux cous, ils demeureront pour l’éternité. » (Coran 13/5).

« Ils disent : « Serons-nous rendus à la vie lorsque nos corps, devenus poussière, se seront mêlés à la terre ? » C’est qu’en réalité ils ne croient nullement en la rencontre de leur Seigneur. » (Coran 32/10).

« Ils jurent par Allah de toutes leurs forces que le Seigneur ne ressuscitera jamais les morts. Bien au contraire ! Voilà une promesse qu’Allah s’est fait un devoir d’honorer, mais la plupart des hommes l’ignorent. Il les ressuscitera afin de leur exposer clairement la vérité au sujet de laquelle ils s’opposaient et pour que les impies sachent qu’ils mentaient. Notamment en jurant qu’Allah ne ressuscitera jamais les morts. Il Nous suffit, lorsque Nous voulons qu’une chose se produise, de dire : « Sois ! » et celle-ci s’accomplit. » (Coran 16/38-40).

Dans son ouvrage Al-Tamhîd, Ibn Abd Al-Barr a dit : « Les musulmans sont unanimes pour affirmer que celui qui nie la résurrection n’a pas la moindre foi et son attestation de foi est nulle. C’est ce qu’il convient d’affirmer et c’est bien suffisant au regard des versets du Coran qui affirment avec force la réalité de la résurrection après la mort. Il n’y a donc pas lieu de nier ce point, sous aucun prétexte. »

Dans son ouvrage Al-Shifâ, le cadi ‘Iyâd a dit : « Nous sommes également catégorique pour affirmer qu’est mécréante toute personne qui croit en la réincarnation des âmes après leur mort pour retrouver la vie à travers un autre corps indéfiniment, que ces âmes seront récompensées ou châtiées dans ces corps en fonction de leur pureté ou de leur corruption. Il en est de même pour tous ceux qui nient la résurrection ou les comptes des œuvres … cette personne est mécréante en raison du consensus sur ce point et du texte scripturaire qui en fait mention. Et aussi, en raison du consensus de la communauté sur l’authenticité de cette information transmise de façon notoire. »

Ibn Taymiyya a dit : « Certains groupes de mécréants et de polythéistes et d’autres nient la résurrection dans son ensemble. Ils ne croient ni au retour à la vie des âmes pas plus que celle des corps. Or, c’est quelque chose qu’Allah a expliqué dans le Coran en réfutant les thèses des mécréants et de tous ceux qui nient quoi que ce soit de la résurrection par un exposé des plus complets et parfaits. »

Al-Bahûtî a dit : « Si un homme nie la résurrection il mécroit pour avoir démenti le Coran, la Sunna et le consensus de la communauté. »

Nier la résurrection annule complètement la foi. Cela implique de nier le sens des Noms et des Attributs divins, Sa puissance, Sa sagesse, qui supposent qu’Allah les ramène à la vie après leurs morts pour juger entre eux après qu’ils se soient opposés. Il restituera le droit des opprimés de qui leur auront fait subir des injustices. Il rétribuera les bienfaisants pour leurs bonnes œuvres et les malfaisants pour leurs mauvaises œuvres. Allah dit :

« Pensiez-vous que Nous vous avions créés en vain et que vous ne seriez jamais ramenés à Nous ? » Exalté soit Allah, le seul et véritable Souverain ! Il n’est de divinité digne d’être adorée que Lui, Maître du Trône sublime. » (Coran 23/115-116).

Dans son ouvrage Al-Tibyân Fî Aqsâm Al-Qurân, Ibn Al-Qayyim dit au sujet de ces versets :

« Allah parle de sa parfaite souveraineté, du fait qu’il soit la seule divinité en droit d’être adorée, le Seigneur du Trône qui implique qu’Il soit le véritable Souverain de tout ce qui existe en dehors de Lui, tout cela est mis en avant pour démontrer la nullité de la vaine allégation des mécréants et de leur jugement mensonger … Le fait qu’Il soit le véritable souverain implique qu’Il est le seul en droit de pouvoir donner des ordres et des interdits, récompenser et châtier. Et aussi d’envoyer des messagers, révéler des livres et ressusciter les morts le jour où il rétribuera les bienfaisants pour leurs bonnes œuvres et les malfaisants pour leurs mauvaises œuvres. Celui qui nie cela a nié Son véritable statut de souverain et ne Lui attribue pas réellement ce droit qui Lui revient. C’est pour cela qu’une telle personne mécroit en son Seigneur même s’il reconnait qu’il a créé le monde. En réalité, il ne croit pas au véritable souverain qui se caractérise par les plus beaux attributs et méritent d’être qualifié par les appellations les plus parfaites. »

Les textes du Coran et de la Sunna établissant la réalité de la résurrection sont nombreux. Parmi ceux-ci :

Premièrement : les versets du Coran :

Le Coran a accordé une importance particulière à la résurrection. De nombreux versets en font mention. Certains de ces versets attirent l’attention sur la première création en ce monde pour affirmer qu’une deuxième vie après la mort aura lieu. Nombre de versets affirment avec clarté qu’Allah redonnera vie à des créatures mortes après qu’elles soient devenues poussières sur terre. Ainsi, comme il leur a donné une vie une première fois en les tirant du néant, il ne sera pas incapable de le refaire une deuxième fois. Et il est bien connu que le refaire une deuxième fois est bien plus aisé que de le réaliser la première fois. Parmi les versets qui mentionnent ce fait :

« « Est-il possible, disent-ils, que nous soyons rendus à une nouvelle vie, une fois nos os réduits en poussière ? » Dis : « Soyez pierre ou fer, ou toute autre matière impossible selon vous à recréer. » Ils diront alors : « Qui donc nous fera revenir à la vie ? » Réponds-leur : « Celui-là même qui vous a créés une première fois. » Moqueurs, ils hocheront la tête en demandant : « Quand cela arrivera-t-il ? » Réponds-leur : « Il se peut que cela soit imminent. » Allah ne manquera pas de vous ressusciter. Ce Jour-là, vous répondrez à Son appel, loué soit-Il, persuadés de n’y être restés que peu de temps. » (Coran 17/49-52).

« L’homme croit-il qu’il ne sera ni ressuscité, ni jugé ? Ne tire-t-il pas son origine d’un liquide insignifiant répandu, puis d’un corps s’accrochant à la matrice, avant qu’Allah ne lui donne la vie et n’en fasse un être accompli, de sexe masculin ou féminin ? Celui qui a pu créer cet être n’est-Il pas capable de ressusciter les morts ?!» (Coran 75/36-40).

« L’homme ne sait-il pas que Nous l’avons créé d’un liquide insignifiant ? Le voilà pourtant qui se transforme en disputeur acharné. Oubliant sa propre création, il dit : « Qui redonnera vie aux os devenus poussière ? » Réponds : « Celui qui les a créés la première fois. » (Coran 36/77-79).

Ibn Abû Al-‘Izz Al-Hanafî a dit : « Si l’homme le plus savant, le plus éloquent et le plus habile en rhétorique souhaitait produire un argument meilleur que celui-ci ou un équivalent, en une formulation similaire en terme de concision et de clarté des arguments, il n’en aurait été capable. Allah a débuté son argumentation en mentionnant la question de l’athée qui nécessitait une réponse. Or, en disant simplement que cet homme avait oublié sa propre création, Allah a donné une réponse amplement suffisante, ne laisse aucune excuse et éradique toute ambiguïté sur la question. En appuyant davantage son argumentation, il dit : « Celui qui les a créés la première fois. » Ainsi, il se réfère à la première création pour affirmer la possibilité que la deuxième ait lieu. Sur la vie en ce monde pour affirmer l’existence de la vie dans l’au-delà. En effet, toute personne sensée sait nécessairement que celui qui a été capable de réaliser la première sera capable de réaliser la seconde. »

 De même, Allah nous informe dans de nombreux versets de la résurrection après la mort en attirant notre attention sur un fait tangible, sous nos yeux, qui n’est autre que les cieux et la terre. En effet, celui qui a créé et parfaitement agencé les cieux et la terre, cette sublime et extraordinaire création, dans toute sa largeur, est à plus forte raison bien plus capable de redonner vie à des os qui sont devenus poussières et les ramener à leur première condition. Celui qui est capable de procéder à une magnifique création n’a aucun mal à la réitérer une deuxième fois. Et donc, à plus forte raison, de procéder à une création plus facile. Allah dit :

« La création des cieux et de la terre est bien plus extraordinaire que la création des hommes. Mais la plupart d’entre eux n’en sont pas conscients. » (Coran 40/57).

Parmi les versets qui vont dans ce sens :

« Ne savent-ils pas qu’Allah, qui a créé sans aucune peine les cieux et la terre, est en mesure de ressusciter les morts ? Il est pourtant capable de toute chose. » (Coran 46/33).

« De même que Nous avons procédé à la première Création, Nous la recommencerons le Jour où Nous plierons le ciel comme le scribe replie un parchemin. Voici une promesse que Nous nous sommes fait un devoir d’honorer et que Nous ne manquerons pas d’accomplir. » (Coran 21/104).

« Ne savent-ils pas qu’Allah, qui a créé les cieux et la terre, est en mesure de les ressusciter ? Il a, en réalité, fixé un terme inéluctable pour leur résurrection. Mais les impies s’obstinent à rejeter la vérité. » (Coran 17/99).

Deuxièmement : les hadiths prophétiques concernant la résurrection :

Selon Abu Horayra, qu’Allah soit satisfait de lui, le Prophète, , a dit : « Allah a dit : « L’homme a menti à mon sujet et il ne devait pas le faire. Il m’a insulté (par insolence en m’attribuant des choses qui impliquent que je sois imparfait) et il ne devait pas le faire. Il a menti en affirmant que je ne le ramènerai pas à la vie comme je l’ai fait la première fois. Et la première création n’est pas plus aisée que la seconde. Et il m’a insulté en disant : Allah a pris un enfant alors que je suis le Maître dont nul ne peut se passer. Je n’ai pas engendré et ne l’ai pas été. Et nul dans Ma création n’est à même de M’égaler. » Rapporté par Boukhari.

Al-Munâwî dit en commentant ce hadith : « Les termes : « Il a menti en affirmant que je ne le ramènerai pas à la vie comme je l’ai fait la première fois » font référence aux thèses de ceux qui nient la résurrection, les adorateurs des idoles. »

Selon Ibn Abbâs, qu’Allah soit satisfait de lui : « Al-‘Âs ibn Wâ’il s’est saisi d’un os qu’il réduit en poussière. Puis, en s’adressant au Prophète, , il dit : « Est-ce qu’Allah redonnera vie à cela après qu’il soit redevenu poussière ? Ce à quoi il répondit : « Oui, il te fera mourir puis te redonnera la vie et te fera entrer en Enfer. » Et c’est alors que furent révélés les derniers versets de la sourate Ya-Sîn. » Rapporté par Al-Hâkim.

Selon Ali ibn Abi Talib, qu’Allah soit satisfait de lui, Prophète, , a dit : « Le serviteur n’aura pas véritablement la foi tant qu’il ne croira pas en ces quatre choses : En Allah seul et sans associé, que je suis le messager d’Allah, qu’Allah ressuscitera les corps après leurs morts, et au destin. » Jugé authentique par Al-Albânî : Sahîh Ibn Mâjah

En plus des nombreux versets du Coran et hadith de la Sunna concernant la foi en la résurrection, la saine raison et la prime nature sont aussi une preuve de la foi en la résurrection. La foi en la vie après la mort est quelque chose que l’on peut connaitre en revenant à la raison et à la saine nature en plus des textes de la religion. En effet, qui est capable de créer à partir du néant est bien entendu capable de créer pour une deuxième fois après que la première création n’est plus.

Ibn Abû Al-‘Izz Al-Hanafî a dit : « La foi en la résurrection est indiquée par le Coran, la Sunna, la raison et la saine nature. » Ainsi, ne pas croire en la résurrection revient à mécroire en Allah, traiter les versets du Coran et les hadiths de mensonge. Cela est contraire à la raison et à la saine nature. C’est aussi avoir une mauvaise opinion d’Allah, comme le dit Ibn Al-Qayyim dans son ouvrage Zâd Al-Ma’âd : « Celui qui pense qu’Allah ne réunira pas Ses serviteurs après leur mort pour les récompenser ou les châtier, dans la demeure ou sera rétribué le bienfaisant pour ses bonnes actions et le malfaisant pour ses mauvaises actions, qu’Il exposera à Ses créatures la réalité des faits au sujet desquels ils s’opposaient, qu’Il dévoilera à tous les mondes que Lui et Son prophète disaient la vérité, que Ses ennemis étaient des menteurs ; alors un tel homme a une mauvaise pensée d’Allah. »

 La vie sur terre n’est pas la fin du parcours de l’homme. La mort n’est que le passage d’une vie éphémère à une vie éternelle. Le fait que les mécréants – tant par le passé qu’aujourd’hui –nient la résurrection n’a pour autre cause qu’ils considèrent improbable que les corps soient ramenés à la vie après être devenus poussières et ossements. Ils disent : comment l’homme pourrait-il être ramené à la vie après être devenu poussière et ossement ? Or, le fait qu’il considère cela improbable émane de leur ignorance du pouvoir d’Allah et du fait qu’il compare le pouvoir du Créateur au pouvoir de la créature, et le savoir du Créateur au savoir de la créature. Allah dit :

 « L’homme ne sait-il pas que Nous l’avons créé d’un liquide insignifiant ? Le voilà pourtant qui se transforme en disputeur acharné. Oubliant sa propre création, il dit : « Qui redonnera vie aux os devenus poussière ? » Réponds : « Celui qui les a créés la première fois et qui connaît parfaitement tous les éléments de Sa création. Celui qui, pour vous, fait jaillir du bois vert une étincelle qui vous sert à allumer vos feux. » Celui qui a créé les cieux et la terre n’est-Il pas capable de créer d’autres hommes comme eux ? Si, car Il est le Créateur de toute chose, l’Omniscient ! Il Lui suffit, lorsqu’Il veut une chose, de dire : « Sois ! » et celle-ci s’accomplit. Gloire à Celui qui règne en Maître absolu sur toute la Création et à qui vous serez tous ramenés !» (Coran 36/77-83).

 

Articles en relation