Mon mari n'est pas équitable envers nous deux
Fatwa No: 104641

Question

Mon mari a épousé une deuxième femme et n'est pas équitable envers nous deux. Depuis deux ans, il me ment et me trompe. Je suis sa première femme et il accomplit ses devoirs envers moi et mes enfants. Quant à sa deuxième femme, elle semble n'être que pour la jouissance seulement et il ne passe jamais la nuit avec elle. Il la visite quand il le veut. Ceci m'a poussé à le haïr car il est à l'origine d'une Fitna dans ma maison depuis deux ans, lui ainsi que son autre épouse. Ceci a influencé ma foi. Je l'ai conseillé et un cheikh l'a conseillé mais il fait la sourde oreille à nos conseils.
Je me demande comment cette femme et cet homme ne craignent pas Allah et ne veillent pas à la Sunna. Leur vie conjugale est pleine de tromperie et de mensonges. Je veux me séparer de mon mari; serais-je fautive de lui demander le divorce pour préserver ma religion ? Veuillez me conseiller.

Réponse

Louange à Allah.  Paix et salut sur Son Prophète.

Chère sœur,

 

Sachez d'abord que votre question contient une part d'ambiguïté. Dans tous les cas, nous vous disons qu'il n'est permis à une femme de demander le divorce à son mari que pour une raison valable selon la Charia, conformément à un hadith qui l'interdit. Selon Thawbane, qu'Allah soit satisfait de lui, le Prophète, , a dit : " Toute femme qui demande le divorce sans y être contrainte ne sentira pas l'odeur du Paradis. " (Abou Dawoud).

 

En l'occurrence, le mensonge et la tromperie d'un époux ne peuvent constituer une raison valable selon la Charia. Si votre époux est tel que vous l'avez décrit (menteur, trompeur et inéquitable envers ses deux épouses dans des questions sur lesquelles la Charia n'admet aucune excuse), il est fautif mais nous vous conseillons de patienter avec lui et de le conseiller avec sincérité et franchise, tout en veillant à corriger sa conduite. Vous pouvez recourir à une personne qui jouit d'un certain crédit auprès de votre époux. Puisse Allah assainir son comportement et vous réjouir ainsi que lui.

 

S'il persiste dans le mensonge et la tromperie et que ceci vous porte préjudice sur le plan de votre religion et de votre vie d'ici-bas ou que vous le haïssez et que vous craigniez que ceci vous empêche de remplir vos devoirs à son égard, vous avez le droit de demander le divorce.

 

Néanmoins, nous vous recommandons de ne pas vous hâter avant de voir les choses avec perspicacité et pondération pour opter pour la plus judicieuse des solutions: vous séparer de lui ou demeurer avec lui et patienter.

Il ne faut pas oublier notamment qu'Allah, le Très Haut, vous a donné de lui un enfant. Le divorce cause en général la perte des enfants et combien de femmes se sont hâtées à demander le divorce et l'ont ensuite regretté.

 

Nous rappelons que l'épouse a le droit de concéder une part de son droit aux dépenses et aux nuits qu'elle doit passer avec son mari. La femme n'est pas obligé de payer une indemnité au mari contre le divorce, notamment si sa demande de divorce est due à une faute de la part de l'homme.

 

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation

Recherche Fatwas

Vous pouvez rechercher une fatwa à travers de nombreux choix

Le plus lu aujourd’hui