L’absolution des péchés de celui qui dit «Âmîn » en même temps que les anges, concerne aussi la femme et celui qui prie seul
Fatwa No: 107015

Question

Je suis une jeune fille qui prie à la maison et j’ai lu un noble hadith du prophète (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) affirmant que quiconque dit dans sa Salât «Âmîn» et que cela coïncide avec la prononciation de cette formule par les anges, se voit pardonner ses péchés précédents. Je prie seule à la maison; est-ce que j’obtiens cette récompense si, après avoir récité sourate al-Fâtiha je dis « Âmîn » en même temps que les anges, ou bien celle-ci est réservée aux personnes qui prient en commun et n’est pas destinée aux femmes ni aux personnes qui prient seules ?

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction d'Allah soient sur Son Prophète, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses compagnons :

 

Nous espérons que la sœur qui pose la question obtienne la récompense mentionnée dans le hadith du Prophète () : « Celui qui dira "Âmîn" en même temps que les Anges se verra pardonner ses péchés précédents. » (Boukhari) même si elle prie seule chez elle. En effet, selon l'un des avis, la signification du hadith est que celui qui, dans sa Salât dit «Âmîn », avec une intention sincère et un cœur humble, sans être distrait ou inattentif, comme les anges qui prononcent cette formule dans les cieux en implorant sincèrement et avec attention le pardon d’Allah, exalté soit-Il, pour les habitants croyants de la terre - cette personne verra ses péchés passés pardonnés, si Allah le veut. (Al-Istidhkâr, Ibn Abd al-Bar)

 

Certains ont dit également que le sens voulu dans le hadith est de dire «Âmîn » en même temps que les anges. Al-Nawawi, qu'Allah lui fasse miséricorde, a dit : « Cela n'est pas spécifique à celui qui prie en commun, mais c’est également valable pour celui qui prie seul, car il ()  n’a pas dit : "Celui qui dit ‘Âmîn en même temps que l’imam.", mais  "celui qui dit ‘Âmîn en même temps que les anges." »

 

Dans une autre version, le Prophète () a dit :

 

« Si l’un d’entre vous dit " Âmîn " dans sa prière, que les anges disent " Âmîn " dans les cieux et que les deux coïncident, le premier se verra pardonner ses péchés précédents. » (Mouslim)

 

Badr al-Dîn al-‘Ayni a dit dans l’explication de l’ouvrage Sahîh al Boukhari : « Cette version comprend un autre avantage qui est d’inclure à cette parole celui qui prie seul. »

 

Sachez, chère sœur, que le Prophète () qui nous a informés de ce grand bienfait nous a informés également que la prière de la femme chez elle était meilleure pour elle que sa prière accomplie derrière lui dans sa mosquée () alors réjouissez-vous de cette  Grace Divine.

 

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation

Recherche Fatwas

Vous pouvez rechercher une fatwa à travers de nombreux choix

Le plus lu aujourd’hui