Jugement légal concernant le fait que les proches venus de loin lui présenter leurs condoléances passent la nuit
Fatwa No: 126462

Question

J'espère que vous pourrez me donner une Fatwa concernant les condoléances. Le Prophète (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) a dit: « On ne s'assoit pas pour consoler ». Que doit faire la famille du défunt lorsque ses proches qui sont venus assister à la cérémonie funèbre, sont venus de très loin et qu'il leur est difficile de repartir tout de suite après l'enterrement. Ils passent donc la nuit chez la famille un jour ou deux ? Est-ce que les proches commettent un péché en agissant de la sorte?

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses compagnons :

 

Les savants ont divergé sur le jugement légal de rester sur place pour la cérémonie funèbre. Certains ont jugé cela détestable et d'autres l'ont permis. Al-Hâfizh a dit dans Fath Al-Bâri, lorsqu'il a expliqué le Hadith où est mentionné le récit de Zayd Ibn Hâritha, Ja'far Ibn Abi Tâlib et Abdallah Ibn Rawâha qui sont morts en martyrs, et la parole de Aicha (Qu'Allah soit satisfait d'elle): «Il s'est assis, on savait qu'il était triste». Al Hâfizh a dit: «Parmi les leçons à tirer de ce hadith, il y a également la permission de s'asseoir pour la cérémonie funèbre avec calme et sérénité. »

Les savants sont unanimes que le fait de présenter ses condoléances à un musulman touché par un malheur fait partie de la Sunna, selon la parole du Prophète (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) « Celui qui console une personne touchée par un malheur, aura la même récompense que cette dernière. » (At-Tirmidhi, Ibn Mâdjah) At-Tirmidhi a dit que c'est un Hadith Gharîb. Il y a aussi sa parole: « Celui qui console son frère après qu'un malheur l’a atteint, verra Allah le vêtir de la parure de la dignité le jour de la résurrection. » (Ibn Mâdjah)

 

Quant au hadith que vous avez mentionné: «On ne s'assoit pas pour consoler», nous ne le connaissons pas.

 

Pour ce qui est du fait que les proches qui sont venus de loin, restent et ne rentrent pas chez eux tout de suite, il n'y a pas de mal à cela, si Allah le veut, vu le besoin ou la nécéssité et cela permet d’alléger la contrainte et la difficulté. Dans ce cas précis, ce n'est pas le fait de rester simplement pour les condoléances, mais c'est pour un besoin.

 

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation

Recherche Fatwas

Vous pouvez rechercher une fatwa à travers de nombreux choix

Le plus lu aujourd’hui