Celui qui se retrouve en état d’impureté majeure à l’aube
Fatwa No: 126508

Question

Les rapports conjugaux entre moi et mon mari se produisent généralement en fin de nuit et je ne peux donc pas faire la prière de Sobh, ceci ne se produit évidemment pas tous les jours. Commettons-nous un péché sachant que nous ne pouvons avoir ces rapports qu’à cette heure-là, lorsque notre enfant est endormi ? Nous sommes maintenant au mois de Ramadan, puis-je, si je me retrouve en état d’impureté majeure, me laver et continuer mon jeûne ?

Réponse

Quant à la première partie de la question sachez, chère sœur, qu’Allah, Exalté soit-Il, vous accorde le succès, que le fait de délaisser volontairement une prière jusqu’à ce que son délai s’écoule est un très grave péché, pire que la fornication, le vol, la consommation de l’alcool et le meurtre. Ceci fait l’objet d’un consensus des musulmans, comme l’a mentionné Ibn Al Qayyam au début du chapitre sur la Salate. Il s’agit même d’un acte de mécréance  selon l’avis d’un groupe de savants. En effet, les rapports conjugaux en fin de nuit ne justifient pas le délaissement volontaire de la prière du Sobh jusqu’au lever du soleil, en effet, qu’est-ce qui vous empêche de faire vos ablutions majeures et de prier !

 

Si l’on suppose que vous êtes tellement fatiguée que vous ne pouvez pas vous réveiller pour la prière, alors vous n’encourez aucun péché, cependant essayez de prendre les dispositions nécessaires afin de vous réveiller pour la prière.

 

Quant à la deuxième partie de la question sachez que celui qui se retrouve en état d’impureté majeure à l’aube, son jeûne est valide, c’est un consensus des Oulémas, à condition qu’il ait formulé l’intention du jeûne obligatoire la nuit précédente. En effet, Aïcha et Oum Salama, qu’Allah soit satisfait d’elles, rapportent que le Messager d’Allah () se retrouvait à l’aube en état d’impureté majeure du fait des rapports conjugaux et non des pollutions nocturnes, pendant le mois de Ramadan, après quoi il jeûnait. (Boukhari et Muslim).

 

Quant à ce Hadith rapporté par Abou Houreïra, : « Nul jeûne pour quiconque se retrouve à l’aube en état d’impureté », soit il a été  abrogé, soit le Hadith doit être interprété comme indiquant ce qu’il est préférable de faire.

 

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation

Recherche Fatwas

Vous pouvez rechercher une fatwa à travers de nombreux choix

Le plus lu aujourd’hui