Une femme convertie se fait appeler par le nom d’un homme qui n’est pas son mari
Fatwa No: 135935

Question

J’aimerais avoir votre avis sur une question particulière. J’ai lu toutes vos Fatwas sur la question et j’ai trouvé qu’elles concernent toutes les hommes et les femmes mariés. Ma question porte sur une femme non mariée, et disons qu’elle s’appelle par exemple Lauraline Smith. Elle est devenue dernièrement musulmane mais ne compte pas se marier. En embrassant l’Islam elle a voulu changer de nom. Pendant ce temps elle est tombée amoureuse d’un homme musulman. Elle a commencé à faire la connaissance de la culture de cet homme, a pris le nom de 'Aïcha et pour se rapprocher davantage de lui, elle a pris pour deuxième nom le sien qui était ‘Abd. Ensuite lors d’une autre étape elle a changé son nom de famille de Smith à ‘Abd al-Rahmân. Et ainsi elle est devenue 'Aïcha ‘Abd al-Rahmân. Maintenant elle n’a aucune relation avec cet homme à part qu’ils travaillent ensemble et il n’y a aucune chance qu’ils se marient, car il est déjà marié. Il lui a dit franchement qu’il était hors question qu’il l’épouse et il n’y a pas moyen de le convaincre en lui disant que la Charî‘a permet à l’homme d’épouser quatre femmes, etc. Cet homme et son épouse ne veulent pas ce genre de vie. Cependant, cette sœur utilise son nouveau nom ce qui donne l’impression à l’entourage de cet homme qu’elle est son épouse ou compte le devenir. Cela est-il permis par la Charî‘a ? Est-ce de la fraude ?

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction soient sur Son Prophète et Messager, Muhammad, ainsi que sur sa famille et ses Compagnons :

 

La femme musulmane n’est pas autorisée à prendre le nom de famille d’un homme autre que son père qu’il soit son mari ou autre. Celui qui s'attribue une filiation autre que celle de son père encourt un grand châtiment. Boukhari et Mouslim, qu’Allah leur fasse miséricorde, ont rapporté que le Prophète () a dit : « Celui qui prétend avoir un autre père que le sien, alors qu’il sait que ce n’est pas son père se verra interdire le Paradis. » Cette sœur doit reprendre son vrai nom et d’ailleurs la Charî‘a ne l’oblige pas à changer le nom de son père.

Nous lui conseillons de rompre toute relation avec cet homme surtout qu’il ne veut pas l’épouser comme vous l’avez dit. La femme musulmane n’est pas autorisée à avoir une relation sentimentale avec un non-Mahram.

Il n’est pas permis de refuser totalement le mariage car nous vivons à une époque où les tentations sont grandes et elle doit se marier si elle craint les tentations. Nous lui conseillons de se faire aider par des sœurs musulmanes de confiance et il n’y a aucun mal à ce qu’elle se propose en mariage à un homme qu’elle désire épouser, mais dans le respect de la Charî‘a.

 

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation