Fausses idées autour du Coran et de l’Islam
Fatwa No: 136397

Question

Certains prétendent que le Noble Coran était au début écrit en langue araméenne et que le mot « al-Hûru-l-'Ayn », en araméen, signifie du vin de raisin, mais a été traduit à tort par « Houris ». Quelle est la vérité à ce sujet ? Que répondre à ceux qui prétendent cela ? Je vis en Finlande et ma famille est chrétienne et m'assaille de questions, surtout lorsque les médias ont commencé à parler du terrorisme et à donner une mauvaise image de l'Islam.

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses Compagnons :

 

Nous implorons Allah d'ouvrir votre cœur à la vérité et de vous guider vers ce qu'il y a de mieux pour vous... ainsi que de guider votre famille vers la religion de vérité.

 

Cette allégation que vous avez mentionnée dans votre question est trop ridicule pour être discutée et quiconque d'instruit, même s'il n'est pas musulman, ne peut affirmer une telle chose, car il suffit d’y réfléchir deux minutes pour l'invalider. En effet, le Coran a été révélé à un prophète arabe vivant dans la Péninsule Arabe et ni lui ni aucun de ceux à qui il a été envoyé ne parlaient une autre langue que la langue arabe. Ils ne parlaient ni l'araméen ni une autre langue. Allah, exalté soit-Il, dit (sens du verset) : « Et Nous n'avons envoyé de Messager qu'avec la langue de son peuple, afin de les éclairer. [...] » (Coran 14/4)

 

C'est pourquoi, lorsque ceux qui niaient l’origine divine du Coran prétendirent que le Prophète () avait appris le Coran de certains chrétiens comme le moine Bahira ou d’autres, le Coran répondit à cette allégation en disant que ces gens n'étaient pas arabes alors que le Coran était écrit dans une langue arabe claire. Allah, exalté soit-Il, dit (sens du verset) :  

 

« Et Nous savons parfaitement qu'ils disent : "Ce n'est qu'un être humain qui lui enseigne (le Coran)." Or, la langue de celui auquel ils font allusion est étrangère [non arabe], et celle-ci est une langue arabe bien claire. » (Coran 16/103)

 

Al-Sa'dî, qu'Allah lui fasse miséricorde,  a dit : « Allah, exalté soit-Il, rapporte les paroles des polythéistes qui démentent Son Messager. "Ils disent : 'Ce n'est qu'un être humain qui lui enseigne (le Coran).'" Or, cet être humain qu'il indique parle une langue non arabe alors que ce Coran est en langue arabe claire. "Or, la langue de celui auquel ils font allusion est étrangère [non arabe], et celle-ci est une langue arabe bien claire." Ce qu'ils prétendent est-il donc possible ou probable ? Non, mais le menteur ment plutôt sans réfléchir à ce que son mensonge indique, et les contradictions et incohérences de ses paroles nécessitent de les rejeter dès qu’on y réfléchit deux minutes. »

 

D'un autre côté, si Allah, exalté soit-Il, avait révélé au Prophète () le Coran dans une langue autre que la langue arabe, les polythéistes de la Mecque se seraient empressés de le réfuter. Allah, exalté soit-Il, dit (sens du verset) :

 

« Si Nous en avions fait un Coran en une langue autre que l'arabe, ils auraient dit : "Pourquoi ses versets n'ont-ils pas été exposés clairement ? quoi ? Un [Coran] non-arabe et [un Messager] arabe ? " [...] » (Coran 41/44)

 

Ibn Kathîr, qu'Allah lui fasse miséricorde,  a dit : « Cela signifie : comment des paroles non arabes ont-elles pu être révélées à un interlocuteur arabe qui ne les comprend pas ! »

 

Quant à ce que vous avez mentionné concernant la situation de votre famille et leurs nombreuses questions, nous vous conseillons d'apprendre votre religion, car c'est le seul moyen d’échapper aux doutes qu’ils pourraient susciter en vous, voire le meilleur moyen de leur prêcher la religion de la vérité. Vous devez donc apprendre la réalité de l'Islam et de ses croyances avant de prêcher votre famille. Expliquez-leur également que ce que font certaines personnes se déclarant musulmanes n'est en rien un argument valable contre l'Islam, car les seuls arguments valables sont ceux tirés du Coran et de la Sunna du Prophète ().

 

Vous devez aussi éviter les discussions sur les questions secondaires liées à ce qu’on appelle le terrorisme ou autre et accorder tout d'abord de l'importance aux questions liées à la croyance correcte, au tawhîd (unicité divine) et à la foi. Vous pouvez pour cela lire la traduction des sens de la sourate Al Imran (La Famille d'Imran) en faisant de cela un sujet de dialogue avec votre famille et d’autres chrétiens. Cette sourate contient en effet des questions générales et des règles importantes pour s'adresser aux gens des Écritures. Allah, exalté soit-Il, dit (sens du verset) :

 

« - Dis : "O gens du Livre, venez à une parole commune entre nous et vous : que nous n'adorions qu'Allah, sans rien Lui associer, et que nous ne prenions point les uns les autres pour seigneurs en dehors d'Allah." Puis, s'ils tournent le dos, dites : "Soyez témoins que nous, nous sommes soumis." » (Coran  3/64)

 

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation