Une femme déserte son mari après une longue vie commune
Fatwa No: 137047

Question

Ma mère a déserté mon père après un mariage qui a duré 65 ans, sachant que mon père n’est ni infirme ni malade. Ma mère justifie son comportement en disant qu’elle veut vivre seule et qu’elle en avait assez de prendre soin de lui. Nous vivons à l’étranger, et mon père se déplace en permanence entre les maisons de deux de ses fils qui vivent dans des pays différents. Ma mère a-t-elle le droit de se comporter ainsi après toutes ces années de vie commune ? Qui doit prendre soin de mon père ?

Réponse

Louange à Allah, et que la paix et la bénédiction soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses Compagnons.

La femme doit de tenir bonne compagnie à son mari et celui-ci doit également tenir bonne compagnie à sa femme, car Allah, exalté soit-Il, dit (sens du verset) : « Quant à elles, elles ont des droits équivalents à leurs obligations, conformément à la bienséance » (Coran 2/228).

Etant donné qu’Allah, exalté soit-Il, a donné au mari une plus grande responsabilité par rapport à son épouse, cette dernière doit lui obéir dans le bien et ne doit pas sortir de son foyer sans sa permission. Sinon, elle est considérée comme une épouse récalcitrante qui ne respecte pas les droits de son mari, et qui désobéit à son Seigneur, exalté soit-Il. Si elle abandonne complètement son mari, quitte son foyer ou expulse son mari de son foyer, son péché est encore plus grand.
En plus du péché, votre mère a fermé, par son attitude, l’une des portes du Paradis. D’après 'Abd al-Rahmâne ibn 'Awf, , le Prophète () a dit :

« Si une femme accomplit les cinq prières, jeûne le mois de Ramadan, préserve sa chasteté et obéit à son mari, on lui dira : “Entre au Paradis par la porte que tu choisiras” » (Ahmed).

En outre, la femme est enjointe de servir son mari comme le veut l’usage, selon l’avis prépondérant des jurisconsultes. Votre mère a commis un autre péché en s’abstenant de servir votre père. Et même si elle en avait assez de prendre soin de lui, cela ne justifie pas son attitude. La Charia a donné une issue à la femme qui déteste la vie avec son mari, à savoir le Khul' (divorce en échange d’une compensation).

Nous vous conseillons d’exhorter votre mère, et de lui rappeler les dispositions de la charia, telles que nous les avons mentionnées.

La responsabilité d’entretenir votre père incombe à ses enfants, chacun dans la mesure de ses capacités, et ils ne doivent pas négliger cette responsabilité, car ils auront ainsi commis un péché.

Nous vous mettons en garde contre le fait de causer un quelconque dommage à votre mère, quelles que soient les circonstances.

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation