Les condoléances
Fatwa No: 139671

Question

Salamou Alaikoum wa Rahmatoullah
Le père de mon meilleur ami vient de mourir. Je compte sur Allah en premier lieu puis sur vous pour me dire ce que je dois faire pour aider cet ami et frère qui m’est très cher dans son épreuve. Jazakoum Allah Khayr wa Baraka fikoum

Réponse

Louange à Allah. Paix et salut sur Son Prophète

 

Tout d’abord nous implorons Allah le Très Miséricordieux de pardonner le père de votre ami et de lui faire miséricorde, de le préserver, d’élargir l’endroit où il est enterré, de le laver de tous ses péchés et de lui octroyer une demeure meilleur que celle qu’il vient de quitter, une famille meilleur que la sienne, une épouse meilleur que la sienne et qu’Il le fasse entrer au Paradis et le préserve du châtiment de la tombe et de celui du feu de l’Enfer.

 

En ce qui vous concerne, vous devez réconforter votre ami et sa famille et leur présenter vos condoléances pour le malheur qui les a frappés. Transmettes- lui aussi les notres et faites lui savoir qu’il a des frères en islam qui invoque Allah en sa faveur et en faveur de son père. Ainsi vous nous rendez un grand service en nous faisant profiter de la grande récompense promise dans les hadiths à celui qui réconforte son frère. Vous devez aussi lui enjoindre de faire preuve d’endurance et de patience face à son épreuve et lui citer quelques unes des preuves contenues dans le Coran et la Sounna qui démontrent la récompense du musulman lorsqu’il subit des épreuves et patiente.

Vous pouvez lui citer à titre d’exemple les versets suivants (sens des versets) :

 

" Très certainement, Nous vous éprouverons par un peu de peur, de faim et de diminution de biens, de personnes et de fruits. Et fais la bonne annonce aux endurants, qui disent, quand un malheur les atteint: "Certes nous sommes à Allah, et c’est à Lui que nous retournerons." (Coran : 2/155-156)

 

" Certes vous serez éprouvés dans vos biens et vos personnes; et certes vous entendrez de la part de ceux à qui le Livre a été donné avant vous, et de la part des Associateurs, beaucoup de propos désagréables. Mais si vous êtes endurants et pieux... voilà bien la meilleure résolution à prendre."  (Coran : 3/186)

 

 

"Seuls les patients reçoivent leur salaire pleinement et sans compter (ou : sans subir de jugement) " (Coran : 39/10)

 

Quant aux hadiths vous pouvez lui en citer:

 

Abou Hourayra (Radiya Allahou Anhou) rapporte que le Messager d’Allah () a dit : « Allah  le Très-Haut dit : «Quand Je reprends à Mon esclave croyant  l’âme de l’être qu’il aime le plus au monde et qu’il se montre patient dans l’espoir de Ma récompense, Je n’en ai d’autre récompense pour lui que le Paradis. » (Rapporté par Al Boukhari) 

 

Boukhari et Mouslim, qu'Allah leur fasse miséricorde, rapportent d'après Ibn Messaoud (Radiya Allahou Anhou) que le Prophète () a indiqué qu'Allah, Exalté soit Il, efface les mauvaises œuvres du musulman pour tout mal qui l'atteint (ne serait-ce qu’une épine qui s’enfonce dans son pied) tout comme les feuilles d'un arbre tombent pendant la pluie.

 

Dans un autre Hadith rapporté par Mouslim, qu'Allah lui fasse miséricorde, d'après Aïcha (Radiya Allahou Anha)  le Prophète () a dit qu'Allah n'efface pas seulement les mauvaises œuvres du musulman pour tout mal qu'il l’atteint, mais qu'Il l'élève en degré.

 

Les conseils que vous devez lui donner doivent être orientés vers les choses profitables à son père dans sa nouvelle demeure. Ainsi vous devez lui faire savoir qu’il doit s’empresser de régler les dettes de son père: Selon Abou Hourayra (Radiya Allahou Anhou) le Prophète () a dit : "L'âme du croyant est accrochée à sa dette jusqu'à son acquittement". (At-Tirmidhi)

Selon 'Aïcha (radiya Allahou anha), le Prophète () a dit: "Celui qui meurt alors qu'il devait un jeûne, que son répondant le jeûne pour lui". (Al-Boukhâri, Mouslim)

Dans un autre hadith authentique le Prophète () a dit que les tous les péchés du martyr seront pardonnés à l’exception de ses dettes (non remboursées).

Faites lui savoir aussi que son père dans sa nouvelle demeure attend beaucoup de lui :

Selon Aboû Hourayra (Radiya Allahou Anhou),  le Messager d’Allah () a dit : "Allah le Très-Haut a dit : "Quand le fils d'Adam meurt, son œuvre s'arrête sauf trois chose :

1.     Une aumône continue (i.e. une œuvre d'utilité publique: fontaine, hôpital, asile, école, etc.),

2.     Une science dont les gens tirent un profit,

3.     Un enfant vertueux qui prie Allah pour lui (ou qui lui attire la bénédiction des autres." (Rapporté par Mouslim)

« Le serveur se verra élevé en degré et dira :

-         Oh Seigneur ! D’où me vient ceci ?

-         De l’imploration du pardon faite en ta faveur par ton fils après ta mort, lui dira-t-on ». (Hadith authentique rapporté par Ahmed et Ibn Majéh)

 

Et Allah sait mieux

Fatwas en relation

Recherche Fatwas

Vous pouvez rechercher une fatwa à travers de nombreux choix

Le plus lu aujourd’hui