Une mère se plaint de ses filles qui lui manquent de respect
Fatwa No: 139693

Question

Je suis une femme divorcée et mère de trois filles. Nous sommes établies au Royaume-Uni depuis 2002. Nous menions une vie paisible, grâce à Allah, exalté soit-Il, quand les filles étaient encore petites. Ma fille aînée s’est mariée, suivie par sa sœur qui avait alors 16 ans, mais cette dernière a divorcé il y a quelques temps et elle a un enfant. Ma fille cadette est très influencée par sa sœur (divorcée) et les deux font fi de tout ce que je leur dis. Je travaille à plein temps pour entretenir ma famille, et je ne supporte pas les mauvaises manières de ces deux filles qui me maltraitent. Je veux retourner dans mon pays natal, mais ma fille cadette refuse. Qu’est- ce que je dois faire ? Que dit la Charia à propos d’une fille divorcée qui retourne à sa famille et qui se croit autorisée à faire ce qu’elle veut ? Ma fille divorcée prétend que je suis obligée de l’entretenir, mais ne doit-elle pas respecter les enseignements de l’Islam et le système de mon foyer ? Ma fille aînée ne veut pas intervenir et je n’attends rien d’elle. Mes autres deux filles s’entendent bien et veulent vivre au Royaume-Uni, alors que moi, je suis devenue pour elles un obstacle, bien que je les entretienne. Je ne veux pas rester au Royaume-Uni. Est-ce que je dois rester avec elles et continuer à les entretenir, en dépit de leur impiété filiale et de leur austérité envers moi ?

Réponse

Louange à Allah, et que la paix et la bénédiction soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses Compagnons.

Ces deux filles doivent savoir qu’Allah, exalté soit-Il, a donné à la mère un rang majestueux et un grand mérite. Ses enfants doivent être bons envers elle. La maltraiter relève de l'impiété filiale et un péché capital.

Nous avons déjà indiqué que le divorce a un impact négatif sur les enfants. Il est clair que votre divorce et le fait que vous soyez occupée par votre travail ont fait que ces deux filles manquent d’orientation et d’éducation saine. Vous devez tenir compte de cette réalité.

Selon les oulémas, le père doit entretenir ses enfants mineurs qui n’ont pas de revenus ni de ressources, ainsi que les enfants adultes démunis. Si le père décède, s’abstient d’entretenir ses enfants ou est incapable de les entretenir, c’est la mère qui se charge des dépenses, selon l’avis prépondérant des oulémas, et elle peut alors les réclamer plus tard au père.

Nous vous conseillons ce qui suit :

1- Vous devez conseiller ces deux filles, et leur rappeler les ordres d’Allah, exalté soit-Il, au sujet des parents. Vous devez également leur rappeler l’importance du bon comportement, surtout avec les parents et les mettre en garde contre l’impiété filiale.

2- Vous devez chercher à marier ces deux filles, c’est-à-dire la fille divorcée et sa sœur cadette si elle a atteint l’âge du mariage.

3- Si vous souhaitez regagner votre pays natal, vous pouvez avoir recours à la ruse et les conduire petit-à-petit à accepter cette décision. En fait, la vie dans les pays non islamiques comporte des dangers pour les enfants, et leur apprend à être hardis envers leurs parents, surtout à cause de certaines lois qui affaiblissent le pouvoir des parents sur leurs enfants.

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation

Recherche Fatwas

Vous pouvez rechercher une fatwa à travers de nombreux choix

Le plus lu aujourd’hui