Peut-om pratiquer la Ruqiya de manière collective ?
Fatwa No: 140082

Question

Je m'appelle Charîf et je vis à l'île Maurice qui est peuplée d'1,2 million d'habitants, et qui est située dans l'Océan Indien, près de Magadascar. Le pourcentage de musulmans y est de 20%, mais la plupart de la population est hindoue. La magie noire fait partie des rituels de l'hindouisme, car les adeptes de cette religion adorent des idoles. Leur divinité « Kali Mata » est connue pour sa magie et sa nuisance ou plus précisément pour sa vengeance. De nombreux musulmans d'ici sont tombés dans la magie noire et un savant musulman - ayant étudié à l'Université de Médine - organise des séances publiques de Ruqiya (exorcisme islamique). Des gens malades ayant les symptômes des possédés viennent à lui de partout et se mettent à crier lorsqu'il se met à les exorciser. Ce qu'il y a de bien en cela, c'est que lorsque les gens voient les symptômes de la possession, ils constatent alors la puissance des mots du Noble Coran. Même les non-musulmans constatent les effets du Coran. Cela pousse parfois certaines personnes à embrasser l'Islam, par la Grâce d'Allah. De plus, la peur du diable qui naît de la vision des symptômes de la possession a un effet positif sur les jeunes musulmans en les poussant à s'attacher davantage aux enseignements de l'Islam. Pour donner un exemple, certaines filles ont commencé à porter le voile suite à cela. Le problème est que certains savants ayant étudié à Médine s'opposent à la pratique de la Ruqiya sur les gens de manière collective. Ils disent que la Ruqiya est une bonne chose, mais s'opposent juste à ce qu'elle soit pratiquée de manière collective, car ils prétendent que cela est contraire à la Sunna. Un autre problème est que certains d'entre eux pratiquaient la Ruqiya de manière individuelle, mais ont arrêté de le faire par peur d'être eux-mêmes possédés par un Djinn. Au vu de ces circonstances, est-il permis à ce savant d'organiser des séances de Ruqiya en groupe étant donné qu'il est le seul à faire cela ici, surtout qu'il ne demande aucune contrepartie financière pour cela, car il a son propre commerce ? Tout cela en sachant qu'en Arabie Saoudite, il existe des savants qui organisent le même genre de séances de Ruqiya collective.

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses Compagnons :

De manière générale, les musulmans, et plus précisément les prédicateurs, qui habitent ce pays-là doivent mettre l'accent sur le credo et le corriger. Les prédicateurs doivent mettre l'accent sur l'éducation religieuse des gens et le fait de lier leur cœur à Allah et à Lui seul. Ils doivent aussi les instruire et les assurer que seul Allah, exalté soit-Il, à le pouvoir de nuire et d’être utile. Ensuite, une fois que les gens s'en remettront totalement à Allah, ils n'auront alors plus peur de ces démons et n'y feront plus attention, car ils sauront qu'Allah, exalté soit-Il, les protège contre la ruse des démons et leur stratagème. Ils s'en remettront alors totalement à Allah quel Excellent Maître et Excellent Allié. Ces prédicateurs doivent enseigner aux gens la Ruqiya bénéfique qu'ils pourront pratiquer sur eux-mêmes afin de se protéger contre les ruses des démons et le mal des sorciers.
Il est permis au prédicateur de pratiquer la Ruqiya tant qu'il respecte les conditions nécessaires pour cela. Il n'y a pas non plus de mal à pratiquer la Ruqiya de manière individuelle ou en groupe si les conditions nécessaires sont respectées, c'est-à-dire que la Ruqiya doit se faire avec Les Paroles d'Allah ou des paroles dont on connaît le sens et ne pas contenir quoi que ce soit d'interdit.
Celui qui pratique la Ruqiya et celui qui la subit doivent également avoir conscience que la Ruqiya n’a aucun effet par elle-même, indépendamment, pour dissiper l’épreuve, repousser les maux et guérir les maladies et son effet n’est réalisé que par la permission d’Allah et Lui Seul.

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation

Recherche Fatwas

Vous pouvez rechercher une fatwa à travers de nombreux choix

Le plus lu aujourd’hui