Au chômage il accepte un emploi dans le vin
Fatwa No: 140783

Question

1- J'ai accepté mon emploi actuel parce que j'étais au chômage depuis un an et que je ne trouvais aucun emploi. Je travaille aujourd'hui - depuis deux mois - dans un entrepôt de stockage de bouteilles de vin. Je regrette le jour où j'ai accepté ce travail, car je crains Allah et Son châtiment, mais mon intention était dès le départ de n'y travailler que temporairement jusqu'à ce que je trouve un autre travail. J'ai informé mon supérieur que j'étais musulman et qu'il m'était interdit de travailler dans tout ce qui touche à l'alcool. Celui-ci m'a alors donné le choix entre : travailler dans un autre département (celui des tissus) où il n'y a pas d'alcool, mais qui se trouve dans un autre bâtiment, et travailler dans la section des câbles spécifiques à la production de voitures qui se trouve dans le même bâtiment que l'entrepôt de stockage de bouteilles de vin. Je préfère le travail dans le département des câbles pour voitures, mais j'hésite en raison du fait que je travaillerai dans le même bâtiment où se trouve l'entrepôt de stockage des bouteilles de vins. M'est-il permis de travailler dans ce département ou pas ? Voici une brève description de mon lieu de travail actuel : l'entrepôt possède trois départements sous un même toit. L'un d'eux est pour les produits pétroliers, l'autre est pour les boissons alcoolisées et le dernier pour les câbles pour automobiles. Il n'existe pas de mur séparant ces trois départements et il m'arrive de passer par une caisse de vin en marchant dans l'entrepôt. M'est-il permis de travailler dans le département des câbles de voitures ou est-il préférable de passer dans celui des tissus qui se trouve dans un autre bâtiment même si celui-ci appartient à la même société ? Quel est le meilleur choix ? La raison m'ayant conduit à accepter ce travail est-elle légitime du point de vue de la Législation islamique ? Dois-je me repentir de cela ?
2- Est-il permis d'accrocher des images de dessins animés dans la chambre d'un enfant d'environ trois ans comme celle de Winnie l’ourson, d'enfants, de girafes et autres images pour enfants ?

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses Compagnons :

Concernant votre précédent travail dans l'entrepôt de stockage de vin, il est illicite, car il s'agit d'une entraide dans l'illicite et le Messager d'Allah ()  a dit : « Allah a maudit le vin, celui qui le consomme, celui qui le sert, celui qui le vend, celui qui l’achète, celui qui le presse, celui qui lui donne l'ordre de le faire, celui qui le porte, celui qui le reçoit et celui qui en perçoit le prix ». Cette malédiction comprend donc celui qui en consomme et celui qui aide à sa consommation. Par conséquent, vous devez vous repentir et implorer le pardon d'Allah puis vous débarrasser de l'argent que vous avez gagné de ce travail car il est illicite, sauf si vous en avez besoin. Dans ce cas, vous pouvez en prélever ce dont vous avez besoin dans la limite du nécessaire.
Quant au fait de travailler dans un domaine autre que le stockage d'alcool et qui n'a aucun lien avec lui, cela vous est permis même si le département des câbles d’automobiles se trouve à côté de celui du stockage d'alcool et même s’ils sont tous deux dans un même lieu, tant que votre travail en soi n'a aucun lien avec l'alcool. Toutefois, il reste préférable de travailler dans le domaine des tissus dans un bâtiment loin de l'entrepôt de stockage d'alcool et de la vue de sa préparation.
Enfin, quant au fait de savoir si vous aviez une excuse valable pour pouvoir travailler dans l’entrepôt de stockage d'alcool, cela dépend du degré de nécessité dans lequel vous vous trouviez et si vous y étiez contraint. Si tel était le cas, vous n'avez pas commis de péché et le salaire perçu de ce travail vous était licite. Par contre, si vous n'y étiez pas contraint, vous avez certes commis un péché et le salaire que vous avez perçu de ce travail vous était illicite.

Quant à la question concernant le fait d'accrocher des images de dessins animés dans la chambre des enfants, si cela est destiné à les amuser et les distraire, il semble alors que cela soit permis, car le Prophète () autorisa Aïcha, , à jouer avec des poupées faites avec des bouts de bois et des vêtements alors qu'elle était jeune. Les savants s'appuyèrent donc sur cela pour permettre les choses de ce genre, contrairement à tout ce qui n'est pas destiné à amuser les enfants ou à toute image faisant l’objet de respect.

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation

Recherche Fatwas

Vous pouvez rechercher une fatwa à travers de nombreux choix

Le plus lu aujourd’hui