Le meurtre des prophètes et les compagnons qui ont participé à la bataille de Badr
Fatwa No: 141183

Question

Dans le verset 181 de la Sourate Al-`Imrân, pourquoi Allah, exalté soit-Il, mentionne l’assassinat des prophètes par les juifs, juste après avoir mentionné leurs propos affirmant qu’Allah, exalté soit-Il, est pauvre alors qu’ils sont riches, ne plaise à Allah, exalté soit-Il ? Dans ce même verset, pourquoi Allah, le Très Haut, mentionne le sang des prophètes que les juifs ont injustement versé ? Depuis quand le sang des prophètes est versé justement ? Ce mot (injustement) a sans doute un autre sens ? Ma dernière question se rapporte à l’éminent Compagnon et érudit, l’Imam ‘Abd Allah ibn Mas`ûd, qu’Allah soit satisfait de lui, qui a participé à la bataille de Badr, alors que le Prophète (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) a dit dans un Hadîth : « Certes, Allah regarda les gens de Badr, et dira : " Faites ce que vous désirez, Je vous ai pardonné » et dans une autre variante : « Le Paradis leur est assuré ». Cela entend-il que `Abd Allah ibn Mass`ûd, qu’Allah soit satisfait de lui, et les autres compagnons qui ont participé à cette bataille font partie des compagnons à qui Allah, exalté soit-Il, a promis le Paradis ?

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction soient sur Son Prophète et Messager Mohammed ainsi que sur sa famille et ses compagnons : 

 

En ce qui concerne la première question, Al-Hâfez ibn Kathîr, qu’Allah lui fasse miséricorde, a fait le lien entre la parole des juifs affirmant que leur Seigneur est pauvre, et leur assassinat des prophètes, en indiquant qu’Allah, exalté soit-Il, a souligné leur grossièreté avec leur Seigneur, puis avec leurs prophètes. Selon Ibn Kathîr (qu’Allah lui fasse miséricorde): la Parole d’Allah, exalté soit-Il, (sens du verset) : ‘Nous enregistrons leurs propos’ est une menace. C’est pourquoi, Allah, exalté soit-Il, l’a jointe à Sa Parole (sens du verset) : ‘Et Nous prenons acte du sang des prophètes qu’ils ont injustement versé’. Autrement dit, telle est leur parole sur Allah, exalté soit-Il, et telle est leur conduite avec leurs prophètes, et Allah, exalté soit-Il, leur fera subir, en échange, le pire des châtiments. »

 

En réponse à la deuxième question, les oulémas ont cité plusieurs sens relatifs au terme (juste) :

 

1-   Cela peut signifier qu’ils les ont tués sans que cet acte ne soit considéré comme juste dans leurs croyances et leur imagination ; autrement dit, ils étaient conscients de leur erreur.

2-   Ce terme a été ajouté pour confirmer le sens comme dans le verset (sens du verset) : « Quiconque invoque avec Allah une autre divinité, sans détenir la preuve de son existence » (Coran 21/171). Il est bien connu que celui qui adore une autre divinité qu’Allah, exalté soit-Il, n’a pas de preuve et n’en aura jamais, mais Allah, exalté soit-Il, a mentionné la preuve dans le verset pour confirmer le sens.

3-   Si Allah, exalté soit-Il, les condamne pour leur assassinat des prophètes, il se peut qu’ils disent qu’Allah, exalté soit-Il, tue également. C’est pourquoi, Allah, exalté soit-Il, a averti que l’acte de tuer venant de Sa part est une justice, alors que le meurtre venant de leur part est une injustice

 

 

La réponse à la troisième question, quant à elle, se trouve dans le Hadîth du Prophète () :

 

« Il se peut qu’Allah, exalté soit-Il, ait regardé les gens de Badr, et ait dit : Faites ce que vous désirez, le Paradis vous est assuré. » (Boukhari)

 

Selon al-Hâfez ibn Hadjar, qu’Allah lui fasse miséricorde, dans l’ouvrage Fat-h al-Bâri : « Ce Hadîth prouve le mérite des combattants de la bataille de Badr si l’on se réfère aux propos du Prophète (Salla Allahou `Alaihi wa Sallam) qui comportent une bonne annonce qui n’a été faite à personne d’autre qu’eux. Le Hadîth a été rapporté dans plusieurs versions dont : « Je vous ai pardonné » et « Le Paradis vous est assuré ».

 

Dans l’ouvrage al-Tahâwiyya, on a énuméré le mérite des combattants de Badr dans ces récits et d’autres encore, mais les gens de la Sunna ne témoignent pas qu’une personne fasse partie des gens du Paradis, sauf si le Prophète ()  en a témoigné lui-même comme c’est le cas avec les dix compagnons promis au Paradis, dont al-Hassan, al-Hussayn et Thâbet ibn Qays…,

 

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation

Recherche Fatwas

Vous pouvez rechercher une fatwa à travers de nombreux choix

Le plus lu aujourd’hui