Ce qu’il incombe de faire pour celui qui a rompu son jeûne dans sa jeunesse et qui ne l’a pas rattrapé jusqu’à la vieillesse
Fatwa No: 15506

Question

Mon père a presque soixante dix ans. C’est un homme pratiquant qui est aujourd’hui à la retraite. Il avait voyagé au début de sa jeunesse dans un pays étranger, et y est resté environ sept ans. Il avait vingt cinq ans lorsqu’il est revenu dans son pays. Lorsqu’il était dans ce pays étranger, il n’a pas jeûné le Ramadan pendant quatre ans et maintenant il souffre énormément et il a peur. Il n’a pas la capacité de jeûner et de payer l’argent de l’expiation, car cela nécessite une très grosse somme. L’expiation d’un seul jour de jeûne manqué consiste à jeûner deux mois ou à nourrir soixante pauvres ce qui représente environ trois cents dinars par jour et il ne peut pas payer cette somme. Est-ce qu’Allah, exalté soit-Il, lui pardonnera en sachant que, depuis qu’il est revenu, il s’est repenti sincèrement.

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction d’Allah soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses compagnons.

Nous demandons à Allah, exalté soit-Il qu’Il accepte le repentir de votre père et qu’Il lui pardonne. Délaisser le jeûne sans excuse est un grand péché. Nous demandons à Allah, exalté soit-Il, qu’Il nous en préserve.

La situation de votre père aujourd’hui correspond à un des deux cas de figure suivant :

Le premier est qu’il soit incapable de jeûner de manière absolue en raison de sa vieillesse. Dans ce cas, il ne lui incombe pas de jeûner et il n’a pas à rattraper les mois de Ramadan ratés. Il lui incombe seulement de nourrir pour chaque jour de jeûne manqué un pauvre en lui donnant un Mudd de nourriture, soit l’équivalent d’environ sept cent grammes, pour un total de quatre mois et cela au lieu de jeûner. Il ajoute à cela la même expiation (nourrir un pauvre pour chaque jour de jeûne) pour avoir retardé le rattrapage du jeûne jusqu’aujourd’hui.

Si le mois de Ramadan commence et qu’il ne peut pas jeûner, il doit seulement nourrir pour chaque jour un pauvre de la manière indiquée plus haut.

Le deuxième cas de figure est qu’il soit en mesure de jeûner. Dans ce cas, il doit rattraper les quatre mois de Ramadan manqués. Il n’est pas obligé de les jeûner de suite et il peut les séparer. Il lui incombe également de nourrir pour chaque jour de jeûne délaissé un pauvre en lui donnant un Mudd de nourriture, et ce en tant qu’expiation pour avoir retardé le rattrapage du jeûne jusqu’aujourd’hui.

Ce que vous dites à savoir que l’expiation consiste à jeûner deux mois pour un seul jour de jeûne (raté) n’est pas correct sauf si votre père a jeûné un jour puis l’a rompu volontairement en ayant un rapport sexuel car à ce moment là, il lui incombe de jeûner deux mois consécutifs ; et s’il ne peut pas il doit alors nourrir soixante pauvres.

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation

Recherche Fatwas

Vous pouvez rechercher une fatwa à travers de nombreux choix

Le plus lu aujourd’hui