Désirer la rencontre d'Allah sans souhaiter la mort
Fatwa No: 171295

Question

Comment le musulman peut-il concilier entre le désir ardent de rencontrer Allah, exalté soit-Il, dans l’au-delà et l’interdiction de souhaiter la mort ?

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses compagnons :  

Il est confirmé que le Prophète () a interdit de souhaiter la mort en cas d’affliction. D’après Anas, , le Prophète () a dit :
« Aucun de vous ne doit souhaiter la mort quand un malheur le frappe. S'il ne peut s'en empêcher, qu'il dise alors: ‘Seigneur! Fais-moi vivre si la vie est une bonne chose pour moi, et fais-moi mourir si la mort est une bonne chose pour moi. » (Boukhari et Mouslim).
Al-Hafidh ibn Hadjar a dit : « Ce hadith prouve que l’interdiction de désirer la mort est générale et ne concerne pas uniquement la situation mentionnée dans le hadith. En effet, le souhait absolu de la mort constitue un refus et un mépris du destin prescrit ; alors que la formule citée dans le hadith comporte une soumission et une acceptation du destin ».
D’ailleurs, l’interdiction de souhaiter la mort s’explique par le fait que la longue vie du croyant est pour lui, dans tous les cas, une source de bienfaits. Le Prophète () a dit à cet effet :
« Nul ne sera sauvé (de l'Enfer) grâce à ses œuvres. »
 - « Même pas toi, ô Envoyé d'Allah? », lui demanda-t-on.
 - « Même pas moi, répondit-il, à moins qu'Allah ne m'accorde Sa grâce et Sa miséricorde. Suivez la voie du juste milieu et efforcez-vous de vous approcher de la perfection. Que personne de vous ne souhaite la mort, car ou bien vous faites le bien, auquel cas vous récolterez davantage de hasanat (récompenses des bonnes actions), ou bien vous faites le mal, auquel cas vous aurez la possibilité de vous repentir. » (Boukhari et Mouslim).
Malgré l’interdiction de souhaiter la mort, le croyant a le devoir d’aspirer à la rencontre d’Allah, exalté soit-Il, de s’y préparer et de désirer les rétributions, les récompenses et l’honneur qu’Allah, le Très Haut, a réservés à Ses serviteurs croyants ; le plus grand honneur étant la vision d’Allah, exalté soit-Il, dans l’au-delà.

Le désir ardent de la rencontre d’Allah, exalté soit-Il, exige de ne pas donner de valeur à ce bas monde, de ne pas s’y attacher et de ne pas s’en satisfaire. Celui qui aspire ardemment à la rencontre d’Allah, le Très Haut, qui désire ardemment bénéficier de Son immense Générosité, de Son immense Grâce et obtenir Sa rétribution abondante ne considère ce bas monde que comme une étape durant laquelle il s’apprête à cette rencontre désirée et se prépare sérieusement à son voyage vers l’au-delà. Il ne souhaite jamais la mort même si le bas monde constitue pour lui une prison et un obstacle qui entrave son accession au but tant désiré. Il ne souhaite pas la mort dans l’espoir de bien se préparer à la rencontre de Son Seigneur et par agrément du destin prescrit par Allah le Très Haut.

Sachez donc, cher frère, qu’il n’y a nulle contradiction entre les deux désirs mentionnés, tout comme c’est le cas de tout autre ordre émanant de notre Seigneur Sage et Omniscient.

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation

Recherche Fatwas

Vous pouvez rechercher une fatwa à travers de nombreux choix

Le plus lu aujourd’hui