Le mariage, comme toute chose, est prédestiné
Fatwa No: 176497

Question

Je voudrais bien savoir si dans mon cas, la femme que je vais épouser inchallah m’a déjà été destinée ? C’est-à-dire qu’il se peut qu’Allah m’éprouve par une femme non pieuse. Je vous rappelle que mon intention est d'épouser une femme pieuse inchallah. De mon côté, hamdulillah, j'essaie de suivre de mon mieux les obligations de l'islam : je ne commets pas la fornication, je jeûne le lundi et le jeudi ainsi que les 13,14 et15emes jours du mois, je n'écoute pas de musique, etc. Je vous dis cela parce que dans la sourate an-Nour, il est dit qu'un fornicateur n'épouse qu'une fornicatrice et aussi les mauvais pour les mauvaises …

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses compagnons:

Nous vous rappelons que personne ne sera jugé en fonction de ce qui est prédestiné, mais en fonction des œuvres qu’il a accomplies. Il ne nous est pas ordonné d’agir en fonction de ce qu’Allah a prédestiné, mais conformément aux ordres que nous avons reçus. Car il y a bien une différence entre ce qui est voulu pour nous et ce qui est voulu de nous. Le premier nous est inconnu tandis que le second fait l’objet d’un ordre que nous devons exécuter.

Pour revenir à votre question, sachez que le mariage fait partie du Destin tracé par Allah, exalté soit-Il. Celui-ci connaît la personne que vous épouserez et connaît ses dates de naissance et de décès et leurs lieux et connaît comment vous serez tous les deux et tous les autres détails. Allah sait tout cela et l’a déjà inscrit sur la Tablette bien gardée, Al-Lawh al-mahfoudh. Et il se déroulera inévitablement comme Il l’a déterminé. Si Allah a décrété depuis l’éternité que vous épousiez une telle femme, si vous choisissiez une autre, vous finiriez tôt ou tard par retourner à la personne qui vous a été prédestinée. Le mariage avec l’autre n’en ferait moins partie de votre destin. Car rien n’échappe au décret divin.

Il se peut qu’il soit décrété que telle femme épouse tel homme et que la demande de celui-ci soit rejetée par celle-là puisqu’elle lui préfère un autre. Ensuite, ce dernier meurt ou la répudie et elle retourne au premier. Tout cela serait conforme au destin. Le destin de la femme (citée dans l’exemple) est qu’elle devait épouser une personne après l’avoir repoussée et vécue une expérience ou une épreuve, etc.

Il se peut qu’une femme rejette la demande en mariage d’un homme pieux (ou vice versa) et que celui-ci ne revienne jamais vers elle et qu’elle épouse ensuite un autre plus ou moins pieux puisque le décret d’Allah, exalté soit-Il, en a voulu ainsi.

Ne connaissant pas son destin, la personne doit dans toute entreprise qu’elle entreprend suivre la loi, observer les prescriptions et les proscriptions, solliciter l’assistance d’Allah, exalté soit-il, et Lui demander d’éclairer son choix, tout en employant les moyens tangibles. En matière de mariage, parmi les moyens tangibles que le prétendant n’a aucune excuse de négliger figure en bonne place la mise en pratique des recommandations du Prophète () en matière du choix du conjoint(e). Le Prophète () dit à l’homme : « On épouse une femme pour l'une des quatre qualités suivantes : richesse, noblesse, beauté et piété. Choisis celle qui est pieuse. Puissent tes mains ne recueillir que poussière ! ». (Boukhari et Mouslim). Littéralement : Puissent tes mains ne recueillir que poussière ! Et à la femme et son tuteur matrimonial : « Si quelqu’un dont vous êtes satisfaits de sa religion et de son éthique, demande la main de votre fille alors mariez-le. Si vous n’agissez pas ainsi (en le mariant), il y aura discorde sur terre et grand désordre. ».  (Tirmidhî)

Cher frère, nous ne pouvons que vous donner les quelques conseils suivants :

- Purifiez votre intention en visant par votre mariage l’obéissance à Allah et à Son Messager.

-Ne ménagez aucun effort pour trouver la femme vertueuse tout en gardant à l’esprit que la personne parfaite n’existe pas.

-Sollicitez l’assistance d’Allah, exalté soit-il, et demandez-Lui d’éclairer votre choix.

- Ayez la ferme conviction que malgré vos efforts vous n’épouserez que la femme qu’Allah vous a prédestinée.

 

Dans votre question vous faites allusion à deux versets de la sourate An-Nour, nous portons à votre connaissance que du premier les exégètes ont tiré l’interdiction pour l’homme chaste d’épouser une fornicatrice ou une polythéiste avant qu’elle ne se repente, et pour la femme chaste d’épouser un fornicateur avant qu’il ne se repente ; quant au second, la majeur partie des exégètes l’ont compris comme étant une confirmation de l’innocence de ‘Aicha. Ibn Abas, l’interprète du Coran, l’a compris comme suit : « les mauvaises paroles et les mauvais mots conviennent aux mauvais hommes qui les prononcent »

 

Et Allah sait mieux

Fatwas en relation

Recherche Fatwas

Vous pouvez rechercher une fatwa à travers de nombreux choix

Le plus lu aujourd’hui