Le mérite de faire une prière surérogatoire une fois le woudou accompli
Fatwa No: 178611

Question

Salamou alaykoum
Quelle est la récompense d’accomplir deux raka’at après le woudou ?
Est-il permis de les faire entre Fajr et Douha, ainsi que entre 'Asr et le Maghreb ?

Réponse

C'est une sunna pour quiconque fait ses ablutions de nuit comme de jour dans les horaires où il n'est pas interdit de prier de les faire suivre par une prière surérogatoire de deux raka’at, en vertu des hadiths suivants :

 

Selon Abou Hourayra, le Prophète () a dit à Bilâl : « Ô Bilâl ! Dis-moi quelle est la meilleure œuvre que tu aies faite en Islam, car j'ai entendu le bruit de tes sandales devant moi dans le Paradis.» Bilâl lui répondit : « J'ai fait une œuvre dont j'espère la plus grande récompense ; à chaque fois que je fais mes ablutions de nuit ou de jour, je fais avec ces ablutions autant que je peux de prières. » (Rapporté par Boukhâri et Mouslim).

 

'Oqba Ibn 'Amer a dit que le Prophète () a dit : « Quiconque fait ses ablutions de la meilleure façon qui soit puis accomplit deux unités de prières (raka’a), en se tournant avec son cœur et son visage vers Allah, le Paradis lui sera garanti. » (Rapporté par Mouslim).

 

Himrân, l'esclave affranchi de 'Uthmân, rapporte qu'il avait vu 'Uthmân Ibn 'Affân se faire apporter de l'eau pour ses ablutions, puis se faire verser de l'eau sur la main droite et la laver trois fois, puis introduire sa main droite dans le récipient et se gargariser la bouche, puis inspirer l'eau et l'expirer par son nez, puis laver son visage trois fois… jusqu'à la fin des ablutions. Il a dit ensuite : « J'ai vu le Prophète faire ses ablutions de cette façon-là. Et je l'ai entendu dire : « Celui qui fais ses ablutions de cette façon-là, puis accomplit deux unités de prières dans lesquelles il ne se laisse pas gagner par les suggestions, ses péchés antérieurs lui seront pardonnés. » (Rapporté par Boukhâri et Mouslim).

 

Nous rappelons qu’il est déconseillé de faire des prières surérogatoires à trois moment de la journée : entre le Fajr et le Chourouq, au moment où le soleil est à son zénith, et enfin entre le ‘Asr et le coucher du soleil, le Prophète () a fait allusion à ses trois moments dans le hadith authentique suivant :

« Fais la prière de l'aube puis abstiens-toi de prier jusqu'à ce que le soleil monte au-dessus de l'horizon de la longueur d'une lance, car le soleil se lève entre les deux cornes d'un démon et c'est à ce moment que les mécréants se prosternent pour lui. Puis remets-toi à prier et tes prières seront assistées par de nombreux Anges qui témoigneront en ta faveur. Ensuite abstiens-toi de prier quand l'ombre de la lance (plantée au sol) atteint son minimum. C'est en effet à ce moment que le feu de l'Enfer est attisé. Quand l'ombre recommence à croître, reprends ta prière, car un grand nombre d'Anges sont là pour en témoigner en ta faveur. Quand tu fais la prière du 'Asr abstiens-toi de prier jusqu'au coucher du soleil, car ce dernier se couche entre les deux cornes d'un démon et c'est à ce moment que les mécréants se prosternent pour lui ».

 

Et Allah sait mieux

Fatwas en relation

Recherche Fatwas

Vous pouvez rechercher une fatwa à travers de nombreux choix

Le plus lu aujourd’hui