Avis des oulémas à propos de la Zakat sur le bétail qui paît en toute liberté
Fatwa No: 18856

Question

Comment calculer la Zakat sur le bétail qui paît en liberté ? Le seuil temporel de ce pacage s’étend-il sur toute une année ou sur la plus grande partie de l’année ? Le coût de garde des troupeaux et celui des soins médicaux des animaux seront-ils pris en considération en calculant l’assiette exigible de la Zakat ?

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses compagnons : 

 

Les avis des oulémas divergent par rapport au pacage libre du bétail comme condition sine qua non pour calculer la Zakat. Selon Malik et Al-Layth Ibn Sa’d, le pacage libre n’est pas obligatoire et le propriétaire du bétail est redevable d’une Zakat, que ces animaux paissent en liberté ou qu’ils soient nourris avec du fourrage.

 

Or, selon la majorité des oulémas, le pacage libre est une condition sine qua non pour verser une Zakat sur le bétail. Cet avis est prépondérant, car ils ont argué des propos de Ali, , qui a dit : « Aucune Zakat n’est exigible sur les vaches de labour » (Abou Daoud), ainsi que du hadith, dans lequel le Prophète () a dit : « Aucune Zakat n’est exigible sur les chameaux de labour » (Ad-Dâraqotni).

 

Par ailleurs, selon la majorité des oulémas, la croissance est prise en considération dans le calcul de la Zakat, ce qui n’est le cas que du bétail qui paît librement dans les pâturages, car le fourrage des animaux de cheptel compense leur croissance, à moins que leur propriétaire ne les nourrisse pour les vendre, auquel cas il sera redevable d’une Zakat, car ces animaux seront considérés comme un sujet de commerce (une marchandise).

 

Cependant, les oulémas divergent par rapport au seuil temporel du pacage libre qui exige une Zakat. Les chaféites ont dit : « Si les animaux de cheptel sont nourris sur une période pendant laquelle l’animal peut vivre sans fourrage, une Zakat sera exigible, et s’il s’agit d’une période pendant laquelle l’animal ne peut pas vivre sans fourrage, aucune Zakat ne sera exigible ».

 

Les hanbalites et les hanafites ont renchéri que si le bétail paît en liberté plus d’un an, une Zakat est exigible ; autrement, aucune Zakat n’est exigible. Ceci est l’avis le plus plausible, étant celui de la majorité.

 

Partant, celui qui possède du bétail qu’il nourrit au fourrage pendant la majorité de l’année, ne sera pas redevable d’une Zakat, mais si ce bétail se nourrit d’herbage pendant la majorité de l’année, une Zakat sera exigible. Il ne doit pas déduire de la Zakat les dépenses qu’il a faites, que ce soit le salaire qu’il donne au gardien de son troupeau, la valeur du fourrage, les soins médicaux ou autres.

 

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation

Recherche Fatwas

Vous pouvez rechercher une fatwa à travers de nombreux choix

Le plus lu aujourd’hui