Marie ou Maryam était-elle une prophétesse ?
Fatwa No: 194683

Question

Salamou alaykoum, Maryam (as), mère de Issa, (as) était-elle une prophétesse à l'instar de son fils qui lui était un prophète ?

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction soient sur Son Messager et Serviteur, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses Compagnons.

Allah, exalté soit-Il, nous a informé dans Son Livre que Marie, la fille de ‘Imrân (Alaiha Salam) était une femme véridique et ne nous a pas dit qu’elle était une prophétesse. D’ailleurs, selon l’avis de la grande majorité des oulémas, elle ne l’est pas. Pour cette majorité, le Messager ou le Prophète ne peut être qu’un homme. Le message divin étant une lourde responsabilité qui nécessite force, dureté, confrontation, mixité avec les hommes, et tant d’autres caractères qui ne correspondent pas à la nature de la femme.
Marie, la fille de ‘Imrân (Alaiha Salam) fait partie des femmes et aucune preuve (dalil) ne précise qu’elle est une prophétesse ou qu’elle porte un message divin.
Allah, exalté soit-Il, dit à propos de Marie dans la sourate qui porte son nom : « Mentionne, dans le Livre (le Coran), Marie, quand elle se retira de sa famille en un lieu vers l'Orient. Elle mit entre elle et eux un voile. Nous lui envoyâmes Notre Esprit (Gabriel), qui se présenta à elle sous la forme d'un homme parfait. Elle dit : "Je me réfugie contre toi auprès du Tout Miséricordieux. Si tu es pieux, [ne m'approche point]. Il dit : "Je suis en fait un Messager de ton Seigneur pour te faire don d'un fils pur". » (Coran 16 à 19). Certains pourraient comprendre de ces versets que Marie est une prophétesse du fait que les anges lui ont parlé directement. Or le fait que les anges parlent à un humain n’implique pas que ce dernier est prophète. Abu Hurayra a rapporté que le Prophète () a dit : « Un homme rendit visite à un de ses frères dans une autre ville, Allah envoya sur sa route un ange, lorsqu’il arriva à lui, il lui dit : “ou vas-tu ?”
Il dit : “je vais rendre visite à un de mes frères dans cette ville”.
Il dit : “est-ce que tu veux de lui quelque bienfait?”
Il dit : “non, tout simplement je l’aime pour Allah”.
L'ange lui dit alors : “je suis un ange envoyé par Allah pour t’annoncer qu’Allah t’aime comme tu l’as aimé pour lui”»
(rapporté par Mouslim). Un autre hadith rapporté par Boukhari et Mouslim montre que l’ange a parlé aux trois hommes éprouvés : l’aveugle, le lépreux et le chauve.
Ibn Kathîr a mentionné dans son commentaire du verset « Nous n'avons envoyé avant toi que des hommes à qui Nous faisions des révélations » : « Allah, exalté soit-Il, nous apprend ici qu’il n’a choisi Ses messagers que parmi les hommes et non parmi les femmes. Ceci étant l’avis de la grande majorité des oulémas. Allah donc n’a révélé à aucune femme un message portant une législation. Certains prétendent que Sara, la femme d’Ibrahîm, la femme de Pharaon et Marie, fille de ‘Imrân, sont des prophétesses, ce qui va à l’encontre de l’opinion des gens de la Sunna rapportée par Abu al-Hasan, Ali ibn Ismaël qui dit : il n’existe pas de prophétesse mais il existe des femmes véridiques et la plus véridique et la plus noble de ces femmes est Marie. Allah, exalté soit-Il, dit à propos d’elle : « Le Messie, fils de Marie, n'était qu'un Messager. Des messagers sont passés avant lui. Et sa mère était une véridique. » (Coran 5/75). Le Coran nous apprend donc qu’elle est véridique et si elle était prophétesse il l’aurait dit ici. » Fin de citation.

Et Allah sait mieux

Fatwas en relation

Recherche Fatwas

Vous pouvez rechercher une fatwa à travers de nombreux choix

Le plus lu aujourd’hui