Causes et prédestination
Fatwa No: 196377

Question

salam alaykoum le rizq, etant donne qu il nous a déjà été destiné, est-ce que meme en ne cherchant pas de travail par exemple, nous l'obtiendrons c'est-à-dire qu il viendra a nous tout seul, bien sûr en faisant l'unique cause qui est la du'a (invocation). jazakoum allah khairan.

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction soient sur Son Messager et Serviteur, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses Compagnons.

Allah, exalté soit-Il, détermine le destin de toute chose et décide de la subsistance de chacun d’entre nous. Nul ne meurt avant d’acquérir la subsistance qu’Allah, exalté soit-Il, lui a prédestiné et nul ne meurt avant son heure. Cependant, il nous est interdit d’abandonner les œuvres et de nous en remettre à notre destin. Nous devons au contraire œuvrer et accomplir les obligations imposées par la Charia, car chacun de nous se verra faciliter ce pour quoi il a été créé. C’est ce que dit l’imam al-Nawawî, qu’Allah lui fasse miséricorde, dans son commentaire du hadith suivant : Surâqa demanda au Prophète () : « Ô Messager d’Allah, enseigne-nous notre religion ; admettons que nous venions d’avoir été créés, les œuvres que nous allons accomplir aujourd’hui ont-elles été prédestinées ou sont-elles fortuites ?
“Non, elles ont été prédestinées” répondit le Prophète ().
– “Pourquoi œuvrons-nous donc ?” demanda alors Surâqa.
“Œuvrez, car chacun se verra faciliter ce pour quoi il a été créé” lui répondit le Prophète.» (Muslim)

En fait, les efforts consentis par le serviteur d’Allah pour gagner sa vie sont dictés par sa foi en la destinée. Ils ne sont en rien contradictoires avec le fait de placer sa confiance en Allah, exalté soit-Il, mais au contraire ils constituent l’une des exigences de cette confiance. Toute autre interprétation de la signification du destin serait contraire à la sagesse, viderait les traditions de leur sens et compromettrait les intérêts des gens.

Le commentateur du livre « Al-`Aqîda al-Tahâwiya» a dit : « Certains peuvent penser que placer sa confiance en Allah, exalté soit-Il, et compter sur Lui est incompatible avec le principe de travailler pour gagner sa vie. Ils pensent que si tout est écrit il n’y a pas besoin de provoquer le destin. Tout cela est faux, car les actes sont soit obligatoires, recommandés, licites, détestables ou illicites. Le Prophète () était certes celui qui avait le plus confiance en Allah, exalté soit-Il, mais malgré cela, il revêtait une côte de maille pour la guerre et se rendait au marché pour gagner sa vie.»

Ibn al-Qayyim, qu’Allah lui fasse miséricorde, a dit : « On ne peut être un vrai monothéiste que lorsque l’on cherche à provoquer le destin. Faire l’effort nécessaire pour obtenir une chose engendre la confiance en Allah, exalté soit-Il, alors que si on ne fait pas cet effort on affaiblit notre confiance en Allah, exalté soit-Il. Placer sa confiance en Allah, exalté soit-Il, c’est s’en remettre à Lui pour défendre ses intérêts religieux et profanes. Ce recours aux moyens est inévitable, car sinon, on risque d’aller à l’encontre de la sagesse et de la Charia. Le serviteur ne doit pas faire de sa confiance en Allah, exalté soit-Il, un prétexte pour ne pas œuvrer comme il ne doit pas considérer la passivité et l’inaction comme une marque de confiance en Allah, exalté soit-Il.

Cheikh al-Chanqîtî, qu’Allah lui fasse miséricorde, a dit : « Certains savants, déduisent du verset suivant (sens du verset) : “Secoue vers toi le tronc du palmier… ” (Coran 19/25) que la Charia ordonne d’œuvrer et de provoquer le destin. Ils disent que cela ne s’oppose en rien à la confiance que l’on place en Allah, exalté soit-Il. Tout musulman doit savoir qu’œuvrer pour défendre ses intérêts est un ordre de la Charia et cela n’est pas contraire au fait de placer sa confiance en Allah, exalté soit-Il. En effet, toute personne responsable de ses actes cherche les moyens de se soumettre à l’ordre de son Seigneur tout en sachant et tout en ayant la certitude que tout ce qui lui arrive dépend de la volonté d’Allah, exalté soit-Il, Qui fait ce qu’Il veut. Cette personne place donc sa confiance en Allah, exalté soit-Il, tout en sachant qu’il ne lui arrivera que ce qu’Allah, exalté soit-Il, lui a destiné en bien ou en mal et si Allah, exalté soit-Il, voulait que les causes soient séparées des effets cela aurait été le cas. Allah, exalté soit-Il, était capable de faire tomber des dattes sans que Mariam (Marie) n’ait à secouer le tronc du palmier, mais Il lui a ordonné de provoquer leur tombée en secouant le tronc. Certains savants dirent à ce propos : “Ne voyez-vous pas qu’Allah, exalté soit-Il, dit à Mariam (Marie) de secouer le tronc afin que des dattes tombent alors que s’Il avait voulu qu’elle obtienne ces dattes sans secouer le tronc, elle les aurait eues, mais tout effet a sa cause.”» (Adwâ` al-Bayân)

Invoquez Allah, exalté soit-Il, et faites donc l’effort nécessaire pour acquérir votre subsistance tout en plaçant votre confiance en Allah, exalté soit-Il.

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation

Recherche Fatwas

Vous pouvez rechercher une fatwa à travers de nombreux choix

Le plus lu aujourd’hui