Moyens et mécanismes islamiques de lutte contre la faim et la pauvreté
Fatwa No: 214480

Question

Quels sont les moyens et les mécanismes islamiques pour lutter contre la faim, la pauvreté et les inégalités sociales dans les pays arabes et africains ?

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction d'Allah soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses compagnons :

L’Islam est la religion d’Allah, exalté soit-Il, celle qu’Il a agréé pour ses serviteurs. Il en a fait la voie du bonheur dans ce monde et dans l’au-delà. L’Islam nous indique en effet toutes les voies du bien.
La Zakât est l'une des obligations prescrites par l'Islam pour lutter contre la pauvreté. C'est une somme dûe prélevée sur l’argent des riches chaque année. Elle constitue l’un des cinq piliers de l’Islam.
L'Islam nous encourage par ailleurs à donner de l’aumône surérogatoire et à dépenser notre argent dans les bonnes œuvres. Il nous promet en échange une grande récompense.
Parmi les choses prescrites par l'Islam pour lutter contre la pauvreté figurent aussi les œuvres expiatoires comme celles ayant trait au serment non tenu, au meurtre d'une personne, ou autre. Elles permettent de pourvoir aux besoins des nécessiteux et de les rassasier.
L’Islam nous encourage également à faire preuve de bonté envers les gens et à les aider à surmonter leurs difficultés et à combler leurs besoins. En Islam, la justice sociale est établie par le fait que les gens se partagent l’argent public et qu’il ne peut être l’exclusivité de certaines personnes au detriment des autres, car détourner l’argent public est un péché majeur en Islam.
Il suffit pour démontrer la justice en Islam de mentionner le fait que ses Lois s’appliquent à l’ensemble des gens sans exception. Le Prophète () a dit : « Par Allah, si Fâtima, fille de Mohammed, avait volé, je lui aurais coupé la main ! » (al-Bukhârî, Muslim)

La question est vaste et les aspects décrits ici ne sont qu’une brève explication.

Sayyid Qutb a dit dans son livre intitulé Al-‘Adâla al-Idjtimâ’iya fî al-Islâm que la justice sociale en Islam est basée sur l’adoration et la soumission exclusive à Allah, exalté soit-Il, l'égalité totale entre les hommes et la solidarité sociale.

Il faut faire la distinction entre justice et égalité. L’Islam établit la justice mais pas l’égalité absolue. Ibn ‘Uthaymîn, qu'Allah lui fasse miséricorde, a dit : « Certaines personnes emploient le terme égalité au lieu de justice. Or c'est une erreur. En effet, l’égalité implique que l'on mette au même niveau deux choses que la sagesse exige de différencier. Celui qui dit que l’Islam est une religion d’égalité commet une erreur, il faut plutôt dire que c’est une religion de justice, c’est-à-dire qu’elle réunit les choses similaires et fait la différence entre les choses qui ne sont pas similaires, sauf si par égalité la personne sous-entend justice. Dans ce cas, il a raison sur le sens, mais commet une erreur au niveau du terme employé. C’est pourquoi le Coran s'oppose à l’égalité et ne l’ordonne jamais, mais ordonne plutôt la justice ».

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation

Recherche Fatwas

Vous pouvez rechercher une fatwa à travers de nombreux choix

Le plus lu aujourd’hui