Les parents d'une convertie l'empechent de jeûner
Fatwa No: 217609

Question

Salam aleykoum
Je suis convertie, j'ai annoncé ma conversion à ma mère il y a 5 jours environ, elle l'a ensuite dit à mon père, alors que ce n'était pas prévu, mais elle a très peur de l'islam, elle a refusé que je fasse le Ramadan, ça l'a donc énervée de voir que je refusais de manger, mon père est très islamophobe, il l'a très mal pris, il a voulu me taper, ma mère l'en a empêché mais je vous jure par Allah qu'il serait capable de me tuer, j'ai donc cessé mon jeûne hier, je suis vraiment triste, mais l'on m'a dit que si ma vie était en jeu j'étais autorisée à rompre mon jeûne, quel est votre avis à ce sujet ? Et est-ce que j'aurais quand même mes œuvres récompensées, car Allah seul connait la récompense des œuvres durant le Ramadan, mais comme je ne jeûne pas, je ne pense pas que je pourrais avoir cette chance non ?
Barak Allahu fikoum

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction soient sur Son Prophète.

Nous louons Allah, le Très Miséricordieux, de vous avoir guidé à l’Islam et nous Le prions d’affermir votre foi.


Il faut savoir que le croyant est éprouvé dans cette vie pour discerner s’il est sincère, Allah, le Très Miséricordieux, dit : « Est-ce que les gens pensent qu'on les laissera dire : "Nous croyons !" sans les éprouver ? » (Coran : 29/2).

Si votre père vous a obligée à rompre le jeûne par des menaces ou en vous frappant et que vous n’avez pu repousser son mal – même en informant la police – alors vous n’avez pas péché en rompant le jeûne car Allah, le Très Miséricordieux, n’impose à aucune âme une charge supérieure à sa capacité et Il ne blâme pas Son serviteur s’il est contraint de faire une interdiction, Il dit : « Quiconque a renié Allah après avoir cru... - sauf celui qui y a été contraint alors que son cœur demeure plein de la sérénité de la foi - mais ceux qui ouvrent délibérément leur cœur à la mécréance, ceux-là ont sur eux une colère d'Allah et ils ont un châtiment terrible. » (Coran : 16/106). Il faut rattraper ce jour rompu par un autre jour si vous pouvez le faire.

Mais si vous pouviez repousser son mal en délaissant la maison pour vous loger dans un autre logement ou en informant la police pour qu’ils l’empêchent de vous nuire ou que ses menaces de vous nuire ne constituent pas un danger ou un préjudice que vous ne pouvez supporter, alors il est illicite que vous rompiez le jeûne car c’est une obligation et nous implorons Allah, le Très Miséricordieux, de vous aider et vous réconforter.

Et si vous êtes sincère avec Allah, le Très Miséricordieux, en votre for intérieur et excusée pour votre rupture du jeûne, vous serez gratifiée, sans aucun doute, par la multiplication de la récompense durant le Ramadan car la Grâce d’Allah est immense !

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation

Recherche Fatwas

Vous pouvez rechercher une fatwa à travers de nombreux choix

Le plus lu aujourd’hui