Rattrapage de la prière et de la Zakât après des années de délaissement de la religion
Fatwa No: 226984

Question

Salam alaykum,
Né en France de parents musulmans, je me suis mis à l'Islam depuis quelques mois, presque à la retraite je me consacre régulièrement à mes prières,
concernant la zakat j'ai du mal à comprendre, j'ai quelques économies sur lesquelles j'ai eu des intérêts, tous ses intérêts accumulés, j'ai fait don aux pauvres ... Dois-je payer encore une nouvelle fois sur ses économies la zakat ?
Ma voie à l'Islam ne date que de quelques mois et non d'une année ceci pour les intérêts et la zakat et j'ai oublié les impôts qui viennent en sus les intérêts, la zakat font des sommes rondelettes, faut-il donner le quart des sommes accumulés sur tous les comptes ou le total des comptes ? En outre j'ai donné tous les intérêts sur un an ?
Faut-il aussi rattraper la zakat ? Et ceci depuis combien de temps ? Sachant que de nombreux frères et sœurs sont dans le même cas de figure. Merci de votre aide.

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction d'Allah soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses Compagnons :

Nous louons Allah, exalté soit-Il, de vous avoir guidé vers le repentir et le respect des préceptes islamiques et nous L’implorons de ne pas vous laisser dévier après vous avoir guidé tout comme nous L’implorons d'améliorer votre situation et vous compter parmi les gens biens guidés.

Concernant votre question, d’après ce que nous en avons compris, vous avez négligé la prière et d’autres obligations religieuses pendant un certain temps avant de revenir à la pratique de l’Islam. Les savants ont divergé au sujet de la personne qui abandonne la prière : apostasie-t-elle l'Islam ? Certains d’entre eux ont dit que l'abandon de la prière entraine l'apostasie et que le repentir de cet acte permet de revenir à l’Islam. Et par conséquent, celui qui se repent d’avoir abandonné la pratique de la prière n'est donc pas tenu de rattraper les prières ou autres obligations délaissées car il n’était plus considéré comme musulman. Cependant, la majorité des savants est d’avis qu’on ne devient pas mécréant en délaissant la pratique de la prière par paresse ou par négligence et que la personne doit rattraper les prières qu’elle a délaissées.

Le plus sûr est de rattraper les prières délaissées. Si vous ne connaissez pas leur nombre, vous devez accomplir le nombre de prières que vous pensez être suffisant pour vous décharger de votre devoir, et ce selon votre capacité. Vous pouvez, par exemple, accomplir à chaque prière obligatoire une prière équivalente en guise de rattrapage ou accomplir chaque jour autant de prières manquées que vous le pouvez. Même chose concernant le jeûne obligatoire.

Concernant la Zakât, il faut voir depuis les deux premières années lunaires durant lesquelles votre argent a atteint le nisâb (minimum imposable). Le montant de celui-ci est de 85 grammes d’or ou 595 grammes d’argent. Ensuite, vous devez payez la Zakât pour chaque année où vous aviez atteint le nisâb sans payer la Zakât. Si vous ignorez le nombre d’années ou les sommes dues, vous devez les calculer approximativement avec une marge de sûreté. Si vous ne possédez pas suffisament d'argent pour payer, vous devez alors payer ce que vous pouvez et la somme restante est une dette jusqu’à ce que vous soyez capable de la payer. Le montant de Zakât due est de 2,5 % de la somme totale. Cela n’a aucun lien avec les impôts et les aumônes volontaires que vous avez pu payer.

Vous devez également retirer votre argent des banques usuraires si vous trouvez une banque islamique. Si vous ne trouvez pas de banque islamique, et que vous avez besoin de mettre votre argent dans une banque usuraire, vous devez mettre votre argent sur un compte courant car il est moins grave que le compte épargne pour ce qui est des intérêts qu’il rapporte.

Pour terminer, nous implorons Allah, exalté soit-Il, qui vous a guidé vers le repentir, de vous faire aimer la foi et de l’embellir dans votre cœur. Nous L’implorons également de vous faire détester l’impiété, la perversité et la désobéissance. Il est Celui qui en a le pouvoir et la capacité.

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation

Recherche Fatwas

Vous pouvez rechercher une fatwa à travers de nombreux choix

Le plus lu aujourd’hui