Le calcul de la Zakât
Fatwa No: 230527

Question

Salam alaykum, Comment calculer la zakat ? Au muharram dernier j'avais 5000 euros. El hamdolillah, cette année j'ai 7000 euros. Ainsi je voulais savoir sur quelle base je devais calculer ma zakat.

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction d'Allah soient sur Son Prophète et Messager Mohammed ainsi que sur sa famille et ses compagnons :

Il existe deux cas de figure pour l'argent qui vient s'ajouter au Nisâb (seuil de redevabilité de la Zakât):

Le premier est qu'il s'agisse d'un bénéfice réalisé à partir du montant ayant atteint ou dépassé ce seuil. Dans ce cas, la Zakât est redevable sur ce revenu en plus de celui qui avait atteint le seuil de redevabilité l’année dernière.

Le deuxième cas de figure est que cet argent provienne de la même source ayant permis d’atteindre ce seuil de redevabilité et ne soit pas un bénéfice réalisé sur ce dernier, comme le fait qu'il provienne d'un cadeau, d'un héritage ou d'un salaire. Dans ce cas, la Zakât sur cette somme doit être payée de l'une des deux manières suivantes :

La première est de payer la Zakât en même temps que la Zakât sur l'argent qui avait atteint le seuil de redevabilité. Si on procède de cette manière, on avance le payement de la Zakât sur les revenus les plus récents.

La deuxième manière est de ne pas payer la Zakât du revenu de cette année en même temps que celui qui avait atteint le seuil de redevabilité l’année précédente, mais de la payer de manière séparée lorsqu'une année entière se sera écoulée (à compter de la date où vous en avez pris possession), et ce, même si la somme n'atteint pas elle-même le seuil de redevabilité, car ajoutée à la première somme, elle l’atteint.

L'Encyclopédie de la jurisprudence mentionne ces deux méthodes si l'argent est de même nature que la première somme à avoir atteint le seuil de redevabilité :

« Section trois : bénéficier d'une somme d'argent de la même nature que celui ayant atteint le seuil de redevabilité et qui ne résulte pas d'une croissance de ce dernier. Exemple, si la personne possède vingt Mithqâls d'or entrés en sa possession le premier du mois de Muharram, puis bénéficie de mille Mithqâls supplémentaires le premier du mois de Dhû al-Hidja. Dans ce cas les oulémas ont divergé :

Les écoles chaféite et hanbalite sont d'avis que cet argent doit être ajouté à celui ayant atteint le seuil de redevabilité et compter une nouvelle année. Donc, si nous reprenons l'exemple précédent, la Zakât sur la première somme d'argent doit être payée le premier du mois de Muharram après l'écoulement d'une année et la Zakât sur la deuxième somme d'argent doit être payée le premier du mois de Dhû al-Hidja également après l'écoulement d'une année même si cette dernière est inférieure au seuil de redevabilité. En effet, la deuxième somme a atteint le seuil après avoir été ajoutée à la première. Ils se sont appuyés sur le caractère général des paroles du Prophète () :

• "Il ne faut payer l’aumône légale (Zakât) sur l'argent qu’après avoir passé une année entière en possession de cet argent."

• "Celui qui a fait un bénéfice (acquis un bien) ne doit payer l’aumône légale (Zakât) qu'après avoir passé une année entière en possession de cet argent." »

Donc, si les 2000 euros supplémentaires dont vous êtes en possession résulte de la croissance des 5000 euros, vous devez payer la Zakât sur la somme toute entière – si elle a atteint le seuil de redevabilité – soit 2,5 % du montant de la somme, car la Zakât d'un bénéfice tiré d'une somme d'argent doit être payé avec la Zakât de cette dernière.

Par contre, si les 2000 euros supplémentaires ne proviennent pas de la croissance des 5000 euros alors, vous devez uniquement payer la Zakât sur les 5000 euros qui est de 2,5 %. Quant aux 2000 euros, vous savez maintenant, grâce à ce qui précède, que vous avez le choix entre deux solutions pour payer la Zakât dessus :

La première est d'attendre qu'une année entière s'écoule à compter de la date ou vous êtes entré en possession de cet argent.

La deuxième solution est de payer la Zakât sur les 2000 euros en même temps que celle sur les 5000 euros c'est-à-dire que vous paierez 2,5 % sur une somme de 7000 euros et ce en avançant le payement de la Zakât sur les 2000.
Cette solution est la plus simple à calculer et la plus bénéfique pour les pauvres. Ce que nous disons concernant les 5000 euros suppose que vous êtes entré en possession de cette somme d'un seul coup, sinon les remarques mentionnées précédemment s'appliquent également à celle-ci.

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation

Recherche Fatwas

Vous pouvez rechercher une fatwa à travers de nombreux choix

Le plus lu aujourd’hui