Délaisser la prière à cause d'état d'impureté rituelle majeure
Fatwa No: 233203

Question

Salam alaykoum Hier j’ai fait que la prière de sobh ; j’avais un problème de tahara kobra ; aujourd’hui j’ai fait la prière de sobh et je compte aller à la mosquée pour la prière du vendredi puis ce soir je vais faire les prières d’hier (dohr, Asser, Maghreb et Ichaa) en salate khadhaa ; est ce qu’il faut faire les prières d’hier avant celles d’aujourd’hui ou c’est bon comme je vous l’ai expliqué auparavant ? Merci beaucoup Jazakom allaho kheirane.

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses compagnons :  

Vous avez, certes, commis une erreur en délaissant la prière à cause de votre état d'impureté rituelle majeure. En supposant que vous l’ayez délaissée car il n'y avait pas d'eau ou que vous craigniez une conséquence néfaste en utilisant l'eau en raison du froid intense alors que vous n'aviez rien pour chauffer l'eau, sachez que tout cela, n'est pas une excuse vous permettant de délaisser la prière jusqu'à ce que le temps de son accomplissement soit dépassé. Vous auriez dû recourir à la pratique du Tayammum (ablutions sèches), car Allah, exalté soit-Il, a dit (sens du verset) : « et que vous ne trouviez pas d'eau, alors recourez à la terre pure, passez-en sur vos visages et vos mains. » (Coran 5/6) Le Tayammum consiste à frapper la terre avec ses deux mains et à se passer les mains sur le visage puis se passer les mains l'une sur l'autre jusqu'à hauteur des poignets.

Maintenant, votre obligation est de vous repentir du péché que vous avez commis en retardant les prières. Ensuite, vous devez rattraper vos prières sur le champ et dans l'ordre. Il ne vous est pas permis de retarder leur accomplissement jusqu'à l'après-midi et votre obligation est de vous empresser de les rattraper. Nous vous conseillons ainsi que tous les autres musulmans de vous efforcer d'apprendre la religion et particulièrement les choses en rapport avec les actes d'adoration obligatoires pour chacun, car leur apprentissage est une obligation que l'homme n'est pas excusé de délaisser. Le Prophète () a dit : « La quête du savoir religieux est une obligation pour chaque musulman. » (Ibn Mâdja et autres)

Concernant l'ordre des prières manquées avec la prière du moment, les oulémas divergent. Les écoles hanéfite et hanbalite estiment qu’il est obligatoire d’accomplir les prières manquées avant la prière du moment. L'école malékite est également d'avis que cela est obligatoire si les prières manquées sont peu nombreuses comme au nombre de cinq ou six. Enfin, l'école chaféite recommande l'accomplissement des prières manquées sans toutefois l'imposer.

Tout cela est vrai si le temps imparti pour le rattrapage des prières est suffisant. Par contre, s'il y a peu de temps, Cheikh al-Chanqîtî résuma les divers avis à ce sujet en disant : « Sache que si quelqu'un se rappelle avoir manqué une prière alors qu'il reste peu de temps pour accomplir la prière du moment, les oulémas divergent quant à savoir si l’on doit accomplir la prière manquée en premier même si cela a pour conséquence l’écoulement du temps imparti pour l’accomplissement de la prière du moment. Il existe trois avis à ce sujet :

Le premier est qu'il faut d'abord accomplir la prière manquée même si cela implique l’écoulement du temps imparti pour l’accomplissement de la prière du moment. Tel est l'avis de l'école malékite et de la majorité de ses adeptes.

Le deuxième est qu'il faut d'abord accomplir la prière du moment afin de respecter son temps. Tel est l'avis des écoles chaféite et d’Abû Hanîfa et ses disciples ainsi que de la plupart des traditionnistes (Ahl al-Hadîth).

Le troisième est qu'il est permis de choisir la prière à accomplir en premier. Tel est l'avis d’Ash-hab le disciple de l’imam Mâlik. 'Iyâd a dit : "La divergence porte sur le cas où le nombre de prières à rattraper est minime. Par contre, si le nombre de prière à rattraper est important, il n’y a alors pas de divergence sur le fait qu'il faille commencer par accomplir la prière du moment." » (Adwâ` al-Bayân)

Nous avons mentionné tous ces détails à titre informatif. Quant à votre question, vous savez depuis le début de notre réponse qu'il ne vous est pas permis de retarder l'accomplissement des prières manquée pour les regrouper avec une prière dont le moment n'est pas encore venu et vous devez plutôt les rattraper sur le champ.

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation

Recherche Fatwas

Vous pouvez rechercher une fatwa à travers de nombreux choix

Le plus lu aujourd’hui