Positions des mains lors de la prière
Fatwa No: 251581

Question

Salam Alaykum, Chers frères, vous ne répondez pas précisément à mes questions barakallah fikum. Puis-je savoir si le célèbre Compagnon Abdullah ibn az Zubayr, radiallah 'anho, priait en sadl ? Et d'ailleurs vous ne m'avez pas donné une réponse sur l'authentification des hadiths que je vous ai envoyés. En bref vous n'avez répondu à aucune de mes questions barakallah fikum. Pouvez-vous, qu'allah subhanahu vous accorde le firdaws amin, m'envoyer une réponse précise et scientifique à la lumière du Coran et de la Sunna sur mes différentes questions envoyées. Si vous ne pouvez pas y répondre, je comprendrais barakallah fikum et je vous remercie ass salam a'likum. Numéro de la question : 2484486

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction soient Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses compagnons :

Notre réponse se résume ainsi :

1. Il est rapporté qu'Ibn al-Zubayr laissait pendre ses mains durant la prière. En effet, 'Affân a rapporté d'après Yazîd ibn Ibrâhîm qu’il a entendu 'Amr ibn Dînâr dire : « Ibn al-Zubayr priait en laissant prendre ses mains. » (Ibn Abî Chayba).

On a aussi rapporté qu'il suivait la Sunna en mettant la main droite sur la gauche en prière. Zur'a ibn 'Abd al-Rahmân a rapporté qu'il a entendu Ibn al-Zubayr dire : « Joindre ses pieds et mettre une main sur l'autre est une Sunna. » (Ibn 'Abd Al-Bar, Al-Tamhîd).

Ibn 'Abd al-Barr a dit ensuite : « Il n'y a aucune contradiction dans ce qui a été rapporté à propos du Prophète () à ce sujet et je ne connais aucune divergence entre les Compagnons à ce sujet, à l'exception de ce qui a été rapporté d'Ibn al-Zubayr et du fait qu'il priait les bras ballants. Toutefois, l'inverse a également été rapporté à son propos comme nous l'avons cité précédemment et telle est la parole du Prophète () qui indiqua que mettre la main droite sur la main gauche est une sunna. Tel est l'avis de la majorité des disciples des Compagnons et de la plupart des oulémas musulmans, qu’ils soient de l’école rationaliste ou traditionaliste » (Al-Tamhîd).

2. Nous n'avons pas connaissance de quoi que ce soit dans la Sunna concernant la manière que vous avez décrite de placer sa main droite durant le Tachahhud, mais cette pratique est proche de ce qui est connu de l'école hanafite. Le livre intitulé Radd al-Muhtâr mentionne à propos de la manière de placer sa main durant le Tachahhud : « Nous n'avons que deux avis à ce propos :

Le premier, qui est le plus connu dans notre école, est d'étaler ses doigts sans pointer du doigt.

Le deuxième est d'étaler ses doigts jusqu’au moment de l’attestation de foi et de les serrer tout en levant l'index au moment où l'on dit "lâ ilâha" (nulle divinité n'est digne d'être adorée) et en le rabaissant au moment où l'on dit "illallah" (en dehors d'Allah). Tel est l'avis des oulémas de l’époque moderne en raison des hadiths authentiques rapportés du Prophète () à ce propos et en raison de l'authenticité des traditions imputées à nos trois grands imams »

La Sunna rapporte de nombreuses manières de placer la main durant le Tachahhud, al-Chawkânî les a mentionnées toutes dans son livre intitulé Nayl al-Awtâr. D'autres les ont également mentionnés et si nous ne craignions par d'être trop longs, nous les aurions citées, accompagnées de leurs hadiths. Cependant, pour résumer, parmi ces différentes manières figure le fait de serrer tous les doigts et de lever l'index. Il y a aussi la pratique de serrer l'annulaire et l'auriculaire tout en levant l'index et en formant un cercle avec le majeur et le pouce. Enfin, il y a aussi le fait de placer la main droite sur la cuisse sans serrer les doigts et en levant l'index.

3. Le hadith d'Abdullah ibn al-Zubayr rapporté par al-Tabarânî n'est pas authentique et a été déclaré da'îf (faible) par al-Albânî dans son livre intitulé Al-Silsila al-Da'îfa. Il lui trouva deux défauts et vous pouvez vérifier ses paroles à ce propos dans son livre intitulé Al-Silsila al-Da'îfa sous le numéro 2544.

4. La prière pour le Prophète () durant le dernier Tachahhud est une Sunna recommandée, mais non obligatoire selon les écoles malékite et hanéfite. Quant aux écoles hanbalite et chafiite, elles sont d'avis qu'il s'agit d'un pilier de la prière. Le premier avis a plus de poids et a été soutenu par certains spécialistes comme al-Chawkânî dans son livre intitulé Charh al-Muntaqâ. C'est également l'avis choisi par le cheikh Ibn 'Uthaymîn, qu'Allah lui fasse miséricorde, qui a dit à propos de l'avis selon lequel il s'agit d'une sunna : « C'est l'avis prépondérant ». Et il ne fait aucun doute que le plus sûr et le plus à même de se décharger de sa responsabilité est que le priant ne délaisse pas la prière pour le Prophète () et s'il ne l’a pas faite, qu’il recommence sa prière par précaution.

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation

Recherche Fatwas

Vous pouvez rechercher une fatwa à travers de nombreux choix

Le plus lu aujourd’hui