Le malade ayant toute sa raison n’est pas dispensé de la prière
Fatwa No: 2528

Question

Suite à un accident, mon père est décédé, qu'Allah lui fasse miséricorde. Alors qu’il était à l’hôpital, il n’effectua pas la prière durant six jours car il ne pouvait se mouvoir qu’à l’aide de quelqu’un d’autre et à cause de la sonde urinaire qu’il portait et il décéda après cela. Dois-je accomplir un quelconque acte afin qu’aucun péché ne lui soit compté (à cause de cela) ?

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction d’Allah soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et tous ses Compagnons :

Nous implorons le Pardon et la Miséricorde d’Allah pour votre père ainsi que pour tous les défunts musulmans. Votre père aurait dû accomplir la prière en fonction de ses capacités, qu’il soit assis ou allongé sur le côté, en direction de la Qibla ou prenant une autre direction, et accomplir ainsi les piliers de la prière qu’il pouvait accomplir ; et s’il en était incapable, il pouvait la faire avec des signes de tête, selon ses capacités. De plus, il n’était pas dispensé de la prière tant qu’il avait toute sa raison, car parmi les conditions de l’obligation de la prière figurent la raison et la puberté, et si la raison disparaît, il en est dispensé. Maintenant que votre père n’est plus, implorez le Pardon pour lui et multipliez les invocations en sa faveur et vous n’êtes pas obligés de refaire les prières qu’il a manquées, plus encore il ne convient pas que vous les accomplissiez à sa place.

Et Allah sait mieux !

Fatwas en relation

Recherche Fatwas

Vous pouvez rechercher une fatwa à travers de nombreux choix

Le plus lu aujourd’hui