Mettre de l'argent sur un plan d'épargne d'entreprise
Fatwa No: 255397

Question

Salam alaykum, Je travaille dans une entreprise qui nous demande chaque année de mettre de l’argent volontairement dans le plan d’épargne soit ; le plan d’épargne d'entreprise (PEE) ou le plan d’épargne interentreprises (PEI) et le plan d'épargne pour la retraite collectif (PERCO). Je ne sais pas comment fonctionne ces plan exactement mais le fait de mettre de l’argent qui sera doublé 200% ou 300% par an me laisse un peu surpris. Comment fonctionne ces plans d’épargne ? Est-ce qu’on a le droit de mettre de l’argent dans ces plans ? Si oui, est-ce qu’on a le droit d’utiliser tout l’argent ou bien il faut enlever une partie qui vient probablement des intérêts bancaire ? Baraka allahou fikoum

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses compagnons :

Le verdict concernant la licéité de participer dans un programme d’épargne et de profiter de ses gains résulte de la manière par laquelle on va investir l’argent déposé ; s’il est investi dans ce qui est permis légalement, alors il n’y a pas de mal à y participer et à bénéficier de tous ses profits ; néanmoins, s’il est déposé dans des banques usuraires ou investi dans des actions illicites, c’est illicite et il est interdit d’y participer ou de profiter de ses gains pour celui qui a déjà participé.  Ce dernier doit s’en débarrasser en les dépensant dans les oeuvres de bienfaisance.


Vous avez signalé que la participation est selon le choix et par conséquent vous devez savoir où sera investi votre argent : dans ce qui est permis ou dans le Riba ou des actions illicites du genre?

Est-ce que cet argent est encaissé comme étant garanti avec ses bénéfices (quel que soit le résutat de l'investissment)! Si c'est le cas il s'agit d'une transaction illicite. 

Ou bien cet argent est investi dans une tranaction licite comme la Mudharaba de sorte qu’il n’est pas garanti même s’il le perd entièrement sans transgression ni dilapidation ; de même qu’on ne garantit aucun bénéfice déterminé à son propriétaire ?
Au contraire s’il y a un bénéfice quelconque il reçoit une part déterminée dans les clauses du contrat et s’il y a une perte sans qu’il y ait une transgression ou négligence elle sera déduite de son capital et celui qui a fait la Moudharaba n’est pas garant.

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation

Recherche Fatwas

Vous pouvez rechercher une fatwa à travers de nombreux choix

Le plus lu aujourd’hui