Faire un crédit pour rembourser de l'argent qu'on a volé
Fatwa No: 256132

Question

Salam Alaykoum,
Je veux poser une question en ayant honte de moi-même. J'ai commis beaucoup de péchés par le passé. Je volais l'argent que mon père gardait à la maison. Et la dernière fois j'ai pris une grande somme et mon père a remarqué ceci. Pour étouffer l'affaire et par crainte pour la santé de mon père ma sœur a remis (de sa poche) l'argent par peur que mon peur devienne malade. Dieu merci je demande tous les jours pardon à Dieu et je regrette beaucoup ce geste. Ma question est la suivante: ma sœur est commerçante et risque de tout perdre parce qu'elle n'a plus d'argent et je ne trouve pas le moyen pour la rembourser. Je sais que les crédits c'est le ribaa et ce n’est pas permis. Mais puis-je prendre un crédit pour rembourser ma sœur et essayer de tout arranger. Barakallahom fikom.

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses Compagnons :

Vous avez bien agi en regrettant ce que vous avez commis mais parmi les conditions pour se repentir du vol et de l’atteinte aux droits d’autrui, figure le fait de rétablir leurs droits ou leur demander pardon pour qu’ils vous déchargent du vol ou vous pardonnent.
Si votre sœur a payé pour vous l’argent, sans que ce ne soit à titre de don, alors vous devez obligatoirement lui rembourser son argent dès que vous en serez capable.
Cependant, vous n’avez pas le droit de faire un crédit usuraire pour cela car il n’est permis de contracter un crédit usuraire qu’en cas d’extrême nécessité qui ne peut être repoussé qu’avec ce crédit. Or rembourser des dettes n’est pas une nécessité qui permet de faire cela car Allah, exalté soit-Il, a imposé au créancier d’attendre que la situation du débiteur qui est dans la gêne soit plus confortable. Plus encore, Il lui a indiqué que pardonner en passant sur la dette et en faisant remise de celle-ci au débiteur qui est dans la gêne était meilleur pour lui. Il a dit : « À celui qui est dans la gêne, accordez un sursis jusqu'à ce qu'il soit dans l'aisance. Mais il est mieux pour vous de faire remise de la dette par charité ! Si vous saviez ! » (Coran 2/280)

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation

Recherche Fatwas

Vous pouvez rechercher une fatwa à travers de nombreux choix

Le plus lu aujourd’hui