Les péchés commis par votre mari sont plus graves que le fait de ne pas porter le hijab
Fatwa No: 268789

Question

Salam alaykoum, Qu’est ce qui est plus grave dans la religion : qu'une femme retire son voile pour travailler par nécessité ou qu'un homme fornique, mente, vole, rompe les liens avec son père et sa sœur et fume la cigarette électronique pendant le jeune ? J'étais vierge et mon futur époux m'a pris ma virginité avant le mariage, possède tous ces vices et me traite de mauvaise musulmane et d'ennemi de Dieu parce que je ne porte pas le hijab à cause du travail.

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses Compagnons :

Si l’homme mentionné dans la question est tel que vous le décrivez, il ne fait aucun doute que sa situation est pire et plus dangereuse que la femme qui délaisse son hijab à cause du travail, même si elle n’a pas d’excuse religieusement acceptable pour agir de la sorte. Que dire donc si elle a une excuse valable pour cela et que c’est la nécessité qui l’a poussée à travailler ? Il faut obligatoirement conseiller un tel homme, avec sagesse, l’exhorter à se repentir et lui expliquer qu’on craint pour lui l’impénitence finale.
Il faut lui rappeler qu’il doit regarder ses propres défauts, car le fait de se préoccuper des défauts des autres le rend en permanence inconscient de sa propre personne et il regrettera cela le Jour où les regrets ne seront d’aucune utilité.
Nous voulons souligner que le hijab est une obligation pour la femme musulmane ; il ne lui est permis de le délaisser qu’en cas d’extrême nécessité, en vertu de la parole d’Allah, exalté soit-Il : « […] Alors qu'Il vous a détaillé ce qu'Il vous a interdit, à moins que vous ne soyez contraints d'y recourir…» (Coran 6/119)
Il est certifié dans la Charia que la nécessité fait loi. Cependant, il est impératif de connaître la règle définissant la nécessité qui rend licite ce qui est illicite. La nécessité qui est prise en compte dans la Charia est lorsqu’une personne en arrive au point où, si elle ne commet pas telle chose illicite, elle mourra ou sera proche de mourir ou encore tombera dans des difficultés extrêmement difficiles à supporter.
Si une femme musulmane atteint cette limite, il lui est alors permis de retirer le hijab dans les limites de la nécessité car la nécessité doit être évaluée à sa juste mesure. Elle ne doit le retirer qu’en cas de nécessité au travail et dès qu’elle quitte son travail, elle doit se couvrir. Si elle trouve un travail qui ne lui impose pas de retirer le hijab, il lui est alors obligatoire de délaisser son travail actuel.

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation

Recherche Fatwas

Vous pouvez rechercher une fatwa à travers de nombreux choix

Le plus lu aujourd’hui